Un carré dans l’ennéagramme

Carré magique

Il existe deux sortes de ligne :

1. la courbe pour représenter le cours du temps,  en un cercle complet,  et ce qui ne peut s’accumuler.
2. la droite pour représenter le présent éternel et la lutte contre l’entropie.

Un cercle est à l’inverse d’une droite ce que une sphère est à l’inverse d’un plan.

C’est tout du moins le cas avec les diagrammes suivants, mentionnés en partie, dans les Fragments d’un enseignement inconnu chez Oupensky comme relevant d’une haute antiquité.


Diagramme de l’escalier

Ce diagramme est ici nommé Diagramme de l’escalier . Le sens se perd et se retrouve dans l’Interrogé, pratiquant la Langue des Oiseaux : Est-ce qu’à lier ?


Ce diagramme comporte, d’une part, à la manière d’un escalier en colimaçon, 7 étapes en 6 cases, à l’intérieur car l’une sert deux fois et d’autre part 9 étapes sur le cercle intérieur. Chacune des cases sert, ici à repérer certaines valeurs que l’on veut consulter ou mettre en évidence, selon un processus précis, celui des séries numériques à la base de la construction d’un ennéagramme.

Ces diagrammes sont mouvants, sinon ils deviennent des symboles morts.
L’utilisateur peut suivre des yeux sont cheminement en suivant les lignes
courbes ou droites de ce diagramme, ce qui constitue un yoga pour les yeux,
une fois visualisé ce diagramme. Une autre utilisation de ce diagramme mouvant
revient à la pratique de mouvements et à l’étude des danses de temple.

Ici l’ensemble des versions de ce diagramme est mis en correspondance,
avec la pyramide des besoins de Maslow. L’idée est de sonder les désirs pour répondre aux besoins.

Avec ce diagramme mouvant, sur le cercle, chaque besoin, est considéré comme un tout, suivi ou précédé par un autre besoin, un autre tout progressant vers l’une des 4 directions que possède tout point sur le cercle.

Le ciel est rond et représente l’alpha et l’oméga de l’impitoyable cours du temps. Les chiffres autour des petits cercles indique l’ordre de succession à parcourir pour obtenir l’ensemble du diagramme en reliant entre eux avec une ligne droite chaque petit cercle.

Chaque case dispose de 6, 7 ou 8 cartes associées à la problématique de la case courante, tandis que sur le cercle neuf problématiques sont abordées. Les 6, 7, 8 ou 9 cartes sont associées aux valeurs 6, 7, 8 ou 9 des traits d’un hexagrammes.

Les valeurs de cette disposition représentent l’aspect ordinal des nombres servant à distinguer sans se méprendre les 21 étapes de la structure de base de ce diagramme comportant pour le ciel 9 étapes et pour la Terre 12 étapes. Ce qui donne 21 étapes au total et permet une synthèse représentée par une 22ème étape. En fait, cette étape représente la magie du présent qui comme l’instant présent reste appelé à ne pas se reproduire, si bien qu’il n’a besoin ni de nombre, ni de mots, ni de couleurs, de parfums ou de sons pour être défini, dès que le silence y pousse…


La Terre est carrée et représente le mouvement pendulaire de l’espace de la conscience.
chaque point sur le carré central possède une double valeur à la manière du yin et du yang.

Le diagramme devient un tarogramme c’est à dire, à la fois un outil, une méthode et un processus pour la lecture des arcanes du tarot en correspondance avec le Livre des Transformations.

La série ordinale 165297438 est changée en sa valeur numérale qui dès lors permet de calculer l’ordre de succession des 22 arcanes d’un tirage examinant l’aspect tarosophique de cette série, dès lors, abordée comme un nombre.

Ici, le Diagramme de l’escalier est mis en relation avec la métaphore du Voyageur qui épouse sa voix comme elle épouse sa voie. Le voyage redevient celui de la Voie des Ages dès que c’est plus le voyage, que sa destination qui compte. à chaque étape, plus précisément, à chacun des 9 verbes placés sur le Diagramme de l’escalier .

Le Diagramme de l’escalier est mis en correspondance avec la série 142857, changée en sa valeur numérique pour obtenir l’hexagramme associé à la valeur numérique de 142857 avec un ordre de succession des arcanes du tarot.

Par défaut la valeur de chaque instant présent représente celui d’une journée à la manière d’un hologramme.
Sous les mots en rouge, la série de chiffres représente les six traits d’un hexagramme.

Le verbe Déterminer est placé sur le point 3 de l’ennéagramme.
Le verbe Développer est placé sur le point 6 de l’ennéagramme.
Le verbe Accepter est placé sur le point 9 de l’ennéagramme.

Au point 3 figure l’hexagramme sélectionné.
Au point 6 figure l’hexagramme transformant.
Au point 9 figure l’hexagramme résultant.

Ne pas oublier que le Diagramme de l’escalier est associé aux quatre ennéagrammes fondamentaux, présentés au début de cet article.

Le tirage obtenu est par défaut celui d’un tirage en croix où les points Gauche et Droite figurent sur le cercle, tandis que les points Haut, Bas et Centre figurent sur le carré central. Un basculement des pôles (non pas un ossement) est suggéré.

Le Diagramme de l’escalier peut servir durant l’entretien infini du quotidien à hiérarchiser ses besoins, ses motivations, ses buts, ses priorités, ses efforts, ses actions, ses observations, etc…

Chacun des cerles sur le carré central représente une dualité entre ce qui est perçu conscient et/ou mécanique. Plus globalement il s’agit de la perception du yin (ce qui entre dans la définition) et du yang (ce qui sort de la définition)

Les Neuf diagrammes de l’escalier

Il est possible selon que ces diagrammes traitent d’un sujet, d’un objet ou d’un lieu de leur attribuer une ou plusieurs désignations spécifiques. Il ne s’agit que de vocabulaire et non pas de syntaxe. la syntaxe est ici représentée par les neuf orientations possibles pour ces diagrammes qui reliés deux à deux donnent 72 diagrammes distincts.

Pour le moment la formule numérique qui génère les séries à la base de ces diagrammes m’échappe.

Neuf diagrammes génèrent 72 combinaisons remarquables. Les neuf restantes ne se distinguent pas des diagrammes fondamentaux.

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Ennéagramme, Esotérisme musical, Hexagramme, Octave, YI King, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Un carré dans l’ennéagramme

  1. Sol dit :

    Huit niveaux de conscience…
    Huit niveaux de responsabilisation.

    Notre approche trouve ses fondements à partir des travaux de recherches en neuroscience ainsi que les théories des plus grands philosophes qui ont marqué l’histoire de l’humanité ; Socrate, Aristote, Platon, Hobes, Spinoza et également le philosophe et mathématicien Descartes. Combiné à plus de 10 années d’observations et de pratiques, nous considérons que les humains peuvent atteindre jusqu’à huit stades neurodynamiques de conscience selon les circonstances :

    Le stade sensoriel
    Le stade perceptuel
    Le stade contextuel
    Le stade c.onséquentiel
    Le stade allocentrique
    Le stade éthique
    Le stade prérogatif
    Le stade transcendant

    Cette approche novatrice s’appuit sur des bases concrètes explorées par les plus récents travaux de recherche en matière de neuroscience. Chaque stade correspond, en fait, à une dimension précise de la croissance de la conscience. Il importe que les individus déploient des compétences et adoptent des comportements et des gestes significatifs pour que ces derniers accèdent au prochain stade. Sans quoi, ils stagneront dans leur évolution et éprouveront d’importantes difficultés d’adaptation et d’interaction dans leur milieu familial, social et professionnel.

    Cette échelle des stades permet d’identifier le niveau de responsabilisation d’un employé. Un employé responsable atteint généralement le niveau de conscience conséquentiel. C’est à dire, qu’il met en oeuvre des gestes significatifs en matière de gestion et d’opération par souci pour lui-même, les autres travailleurs et ses proches.

    Un employé démontrant un niveau de conscience inférieur agira principalement par contrainte ou obligation. Bref, il évite simplement d’être pénalisé. Relâchez la surveillance et ce dernier en fera de même au niveau de ses comportements sécuritaires au travail.

    L’objectif est de hisser l’amplitude des pratiques de chaque participant au niveau des organisations qualifiées de classe mondiale. L’élément distinctif de ces corporations demeure la mise en œuvre de comportements éthiques à tous les échelons de leurs équipes. Un comportement se dit «éthique» lorsqu’il peut être répété par tous au bénéfice de tous. Ainsi tout geste égocentrique ou pouvant nuire au mieux-être collectif est exclu des pratiques d’opération et de gestion de ces sociétés. Chaque ressource du capital humain est mis à contribution pour assurer le respect des valeurs collectives qui sont connues et mise en œuvre par chacun.

    http://www.neurodynamique.com/Conscience.html
    Sourire ensemble

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s