Huit niveaux de conscience

Huit niveaux de conscience

Huit niveaux de responsabilisation.

Notre approche trouve ses fondements à partir des travaux de recherches en neuroscience ainsi que les théories des plus grands philosophes qui ont marqué l’histoire de l’humanité ; Socrate, Aristote, Platon, Hobes, Spinoza et également le philosophe et mathématicien Descartes. Combiné à plus de 10 années d’observations et de pratiques, nous considérons que les humains peuvent atteindre jusqu’à huit stades neurodynamiques de conscience selon les circonstances :

Le stade sensoriel
Le stade perceptuel
Le stade contextuel
Le stade conséquentiel
Le stade allocentrique
Le stade éthique
Le stade prérogatif
Le stade transcendant

Cette approche novatrice s’appuie sur des bases concrètes explorées par les plus récents travaux de recherche en matière de neuroscience. Chaque stade correspond, en fait, à une dimension précise de la croissance de la conscience. Il importe que les individus déploient des compétences et adoptent des comportements et des gestes significatifs pour que ces derniers accèdent au prochain stade. Sans quoi, ils stagneront dans leur évolution et éprouveront d’importantes difficultés d’adaptation et d’interaction dans leur milieu familial, social et professionnel.

Cette échelle des stades permet d’identifier le niveau de responsabilisation d’un employé. Un employé responsable atteint généralement le niveau de conscience con-séquentielle. C’est à dire, qu’il met en oeuvre des gestes significatifs en matière de gestion et d’opération par souci pour lui-même, les autres travailleurs et ses proches.

Un employé démontrant un niveau de conscience inférieur agira principalement par contrainte ou obligation. Bref, il évite simplement d’être pénalisé. Relâchez la surveillance et ce dernier en fera de même au niveau de ses comportements sécuritaires au travail.

L’objectif est de hisser l’amplitude des pratiques de chaque participant au niveau des organisations qualifiées de classe mondiale. L’élément distinctif de ces corporations demeure la mise en œuvre de comportements éthiques à tous les échelons de leurs équipes. Un comportement se dit «éthique» lorsqu’il peut être répété par tous au bénéfice de tous. Ainsi tout geste égocentrique ou pouvant nuire au mieux-être collectif est exclu des pratiques d’opération et de gestion de ces sociétés. Chaque ressource du capital humain est mis à contribution pour assurer le respect des valeurs collectives qui sont connues et mise en œuvre par chacun.

http://www.neurodynamique.com/Conscience.html

 

  

Sourire ensemble

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s