Les 64 trigrammes

double_chinois.png


ennea_ego_soi_a1.jpg

A propos du Yi king, le Livre des Transformations
Ciel antérieur de Fo Hi
Les 64 trigrammes
Les 64 hexagrammes
Echiquier des hexagrammes
Ciel postérieur du Roi Wen

trg_nat_a1.jpgStructure et construction d’un des 64 trigrammes du Yi King.
arc_cardinal_a1.jpg
trg_nature_a7.jpg
trg_nature_a8.jpg

Trigrammes jungiens

trg_centre_present_a1.jpg






Typologie Jung-MBTI

Publicités

11 commentaires pour Les 64 trigrammes

  1. pibeste dit :

    La Chine en tant que lieu sur Terre n’est-elle pas un déversoir à une certaine qualité de l’énergie céleste ? Alors, puisque toute énergie recherche l’énergie qui lui est semblable , quelle est la probabilité pour qu’une révolution opérée de l’autre côté de la Muraille obtienne l’adhésion intra muros?

    J'aime

    • Sol dit :

      Hello Pibeste

      Le coeur additionne, l’intellect soustrait, l’âme divise, l’esprit multiplie, de même l’intention compte, l’intuition raconte, l’attention opère, si bien qu’à force de compter sur ses doigts, personne ne sait plus qui compte avant de compter sur soi…

      En triangulant chacun de nos échanges, ici et dès maintenant, il y a surement une question ou des questions plus simple(s) concernant à la foi, Sa Thématique, Ta Thématique et Ma Thématique, et l’échange en cours, autour des 64 trigrammes du yi king.

      Quitte à récapituler sans capituler, il est répondu à ta première question avec l’ennéagramme suivant :
      === [878] L’Infirmier [786996] La Suite n° 17 ===
      et à ta seconde question, une réponse est donnée à entendre avec l’ennéagramme suivant :
      === [769] Le Psychologue [878697] La Dissolution n° 59 ===

      Que reste-t-il de ce que tu comptes faire avec ce qui arrive en réponse à tes interrogations et à tes auto-questionnements ?

      === [677] Le Concepteur [866967] Le Progès n° 35 ===

      Un but


      Un des buts

      Un début

      Disons, par analogie, avec ce qui précède et qui, sans doute, m’échappe encore, que le sujet principal de cet article demeure les 64 trigrammes de Fo Hi.

      Créons-nous un excellent aujourd’hui

      J'aime

      • pibeste dit :

        Salut Sol
        Il était un devin remarquable, capable de prédire la Vie et la Mort. Quiconque l’approchait était ébloui. Un jeune disciple retourna voir son Maître et lui dit qu’il avait rencontré quelqu’un dont l’art était plus parfait.
        Le Maître répondit à son jeune disciple:  » Du Tao je ne t’ai enseigné que la Surface et non la Substance. Amène ce Devin, voir s’il peut me pénétrer. »
        Le lendemain le Devin dit au jeune disciple:  » Ton Maitre n’en a plus pour longtemps. Sous dix jours il sera mort. J’ai vu en lui un étrange phénomène..  »
        Et le Maître expliqua à son jeune disciple:  » Je lui ai montré l’absence de vie. Amène le encore une fois ».
        Le surlendemain le Devin dit au jeune disciple: » Par bonheur ton Maître m’a rencontré et il est guéri.  »
        Le Maître expliqua:  » Je lui ai montré les signes de Vie, amène-le une troisième fois  »
        Le jour qui suivit le Devin ne vit du tout et expliqua au disciple que son Maître devait jeûner et qu’il reviendrai si le Maitre jeunait.
        Le Maître expliqua qu’il avait montré le Vide tout puissant
        Le jour d’après le Devin revint et à peine arrivé le devin s’enfuit sans laisser de trace. Le Maitre expliqua:  » Je lui ai révélé mon identification avec le Principe ».
        Le jeune disciple convaincu qu’il n’avait encore rien appris retourna chez son Maître lui faire la cuisine, nourrir ses cochons avec autant de soin que s’ils eussent été des hommes; il apprenait à retrouver la Simplicité.
        Ainsi celui qui rejoint le Principe retrouve la simplicité et l’humilité, il n’accueille ni ne rejete personne, il répond sans dissimulation et triomphe sans être blessé.

        J'aime

        • Sol dit :

          Merci Pibeste pour ce charmant conte invitant chacun à participer, tous ensemble ou non, à l’enchantement du monde de tous les mondes.

          Créons-nous un excellent aujourd’hui

          J'aime

  2. Sol dit :

    Délivrance, Détente, Libération, Délibératon détendue…

    En haut

    En bas

    J'aime

  3. Sol dit :

    Le nombre 64 est un grand nombre magique. On l’a découvert bien avant l’avènement du octet dans notre ère informatique puisque c’est le nombre de figures du Yi KING. Savez-vous tirer le Yi KING ? C’est un livre magique. Il donne une réponse à votre questionnement intérieur. Une réponse riche puisqu’elle donne un hexagramme et son devenir.
    Un hexagramme est composé de deux trigrammes l’un sur l’autre soit 6 traits ouvert ou fermé, dont certains plus importants sont muables le fermé devient ouvert et vice versa.

    On peut tirer le Yi King avec trois pièces de monnaie mais ce n’est pas la bonne façon. J’utilise 65 baguettes que j’ai été cherché dans les champs. Je me rappelle très bien ce moment. J’étais avec ma belle mère (longue vie à Pierrette !). Je lui ai demandé si c’était bien des achilées. Elle m’a répondu « je crois bien que oui, il me semble ! » et cela en était. Cela fait de très belles baguettes impérissable (au regard d’une vie humaine !). Le champ était en pente, l’herbe était sauvage et haute.
    Pourquoi 65 baguettes ? Quand vous allez tirer le Yi King vous en mettez une de côté qui symbolise tout l’Univers. Vous prenez les 64 autres dans la main gauche. Mais au préalable il est très important de purifier votre pièce isolée par un rite protecteur après avoir fait les mudras (tirés du livre du Yüan Kuang). La pièce est parfumée avec de l’encens pur et un brin de bambou.
    deux livres pour tirer le Yi King :
    – Methode pratique de divination chinoise par le yi-king par le maître chinois Yüan Kuang qui donne les mudras à faire
    – Yi King le livre des transformations par Richard Wilhem et Etienne Perrot la bible du Yi-King

    Pourquoi pense-je au Yi King ? Parce que j’ai bientôt atteint les 64 articles, j’aurai alors fait un tour complet. Je m’arrêterai un peu pour réfléchir et voir une correspondance possible avec le Yi King. Prenons un exemple.

    40. La libération (trigramme supérieur le tonnerre/ trigramme inférieur l’eau)

    –> je le fais correspondre avec Kusen 2 la délivrance.

    ↔Curieuses coincidence google me dit « Esaïe 40. La délivrance promise au peuple d’Israël. »!

    le mouvement sort ici du danger. L’obstacle est écarté. La libération n’est pas achevée, elle ne fait que commencer. L’image c’est le tonnerre et la pluie qui surviennent. Ainsi l’homme noble pardonne les fautes et absout le péché.

    Bel orage de Toscane : Que ça fait du bien quand la pluie survient en plein mois d’aôut. En même temps on a un petit peu peur, on se réfugie dans une petit cabanon à l’abri des éclairs ! La délivrance est tellement libératrice c’est tellement de bonheur !

    Un bouddhiste pratiquant va aussitôt dédié ce bonheur pour le bien de tous les êtres. Ne rien garder pour soi… eh oui ! C’est dur le bouddhisme, c’est une voie abrupte !

    ©daniel Burkhard Toscane 4 aôut 2004

    Je peux tirer le Yi King pour vous à distance, si vous me formulez votre question avec le formulaire et l’envoi d’une photo et de votre nom ou prénom. Si j’ai trop de demandes j’aviserai …je ne me vois pas tirer le Yi King tous les jours. Le maniement du Yi King met l’opérateur en contact avec des plans occultes orientaux qui peuvent être dangereux nous dit le maître chinois Yüan Kuang. Je l’ai tiré pour moi que dans quelques circonstances choisies- pas plus d’une quinzaine de fois- et il a toujours répondu correctement. Parfois la réponse a été tellement vraie que j’ai suivi son conseil taoïste sans l’ombre d’une hésitation. Je me suis ainsi séparé de ma première femme ! Choisissez bien le moment et la question SVP. Bien sûr que votre question vous appartient et que je n’ai aucun regard sur elle. Le Ki King répond rarement par oui ou par non. C’est une réponse qu’il faut mûrir.

    Daniel BuKò HòTen 仏光宝典

    http://danielbukohoten.com/2012/11/20/le-nombre-64-le-yi-king/?contact-form-id=2846&contact-form-sent=3009&_wpnonce=723f067b8c#contact-form-2846

    J'aime

  4. pibeste dit :

    la réponse n’est pas d’ordre mathématique mais méditative. Les grands méditants ont mis à jour un ordre que les mathématiques ne peuvent que corroborer car la méditation n’etait pas un vain mot pour ces êtres à l’aube des temps. Je n’ose croire que le Bouddha disait juste quand on essayait de l’interroger sur les mystères dont il aurait eu connaissance: « Vous voulez savoir si tel ou tel point de doctrine ont telle ou telle issue, je sais celà et bien d’autres choses mais je n’en parle pas car n’en parlant pas je connais par moi-même la Paix  »
    Il aurait dit aussi: « J’ai retrouvé l’antique Voie atemporelle de la non- mort et de la Vie et je l’ai suivie. Quelques soient les nouveautés que j’y ai infusé elles l’ont été dans le moule du Yoga. Fais-tu du Yoga ? Alors tu connais Patanjali qui…..

    J'aime

    • Sol dit :

      Merci d’indiquer où une réponse est d’ordre mathématique et de préciser la question initialement abordée, avec cet échange, à moins que ordinaire ou extraordinaire le papotage te semble, de loin, nettement préférable.

      Sans trianguler, il n’y ni question ni réponse, ni occasion, ni opportunité, ni circonstances menant à l’unité.

      Tant que quelque chose change par l’exemple plutôt que par des opinions personnelles, merci aussi, de considérer, comme relevant du yantra-yoga les divers diagrammes présentés avec tarogramme.

      J'aime

      • pibeste dit :

        ok, alors un grand merci pour cette traduction du DoadeJing donnée en date du 4 Janv 2014 , c’est une révolution! Enfin, je comprends ce salmigondis chinois !

        J'aime

        • Sol dit :

          Paradoxalement, l’esprit n’a pas de poids.pourtant, moins on en a, plus on est lourd, si bien que la mémoire devient à la conscience de chacun ce qu’est la pesanteur à son corps.

          Assez zoné, soluble l’un par l’autre ou par le même, en chacun ce n’est pas si grave, dans l’au-delà comme ici, tout cela arrive tout est nourriture.

          1. L’Intention se nourrit de la Conscience.
          2. Tension et Attention demeurent solubles l’une par l’autre.
          3. La Conscience sert de nourriture à l’Intention, à l’Intuition, à l’Attention.

          Mais, nous sommes totalement inconscients de la destination
          des flots continuels d’énergie mentale et émotionnelle
          que nous produisons de jour comme de nuit.
          Parmi les essences énergétiques les plus raffinées,
          il y a la dévotion religieuse, surtout lorsqu’elle est sincère.
          L’ésotérisme l’appelle « éther lumière ».
          II y a diverses qualités éthériques en relation avec toutes les activités humaines.
          La folie et la criminalité alimentent les sphères du bas astral.
          Qu’il soit une brute ou un philosophe,
          l’homme est comme une centrale pour produire et transmuter des énergies.
          La pile s’accumule et se décharge.
          Toute énergie rejoint l’énergie qui lui est semblable.

          Quitte à manger, boire, respirer, observer par coeur, j’imagine à tort ou à raison que la révolution concerne le point Quatre de l’ennéagramme suivant :

          Belle, douce et souriante journée

          J'aime

  5. Sol dit :

    Yi-King et astrologie

    Les huit trigrammes ne sont en fait que les quatre éléments multipliés par 2.

    CIEL/VENT
    TERRE/MONTAGNE
    EAU/LAC
    FEU/FOUDRE

    Les quatre éléments seconds (Vent, Montagne, Lac et Foudre) sont en quelque sorte la concrétisation des quatre éléments premiers, abstraits (Ciel, Terre, Eau et Feu). Ainsi, le Vent concrétise le Ciel, la Montagne concrétise la Terre, le Lac concrétise l’Eau et la Foudre (tonnerre) concrétise le Feu.
    On interprète souvent le Lac comme une eau passive, « dormante ». Il n’en est rien. Si l’on prend son complémentaire, la Montagne, laquelle représente l’immobilité et l’achèvement, on est bien obligé de voir dans le Lac un mouvement. Mais ce n’est pas un mouvement délibéré, impulsé (comme pourrait l’être la Foudre). C’est un mouvement spontané, proche de la gravité ou de l’inertie. Dans la nature, on peut l’associer à l’évaporation, à la pluie, au cycle des nuages (à l’humidité en général, mais aussi, par complémentarité, à la sécheresse, d’où le rapport avec les « sols durs et salés »).
    Des correspondances entre les trigrammes et les signes astrologiques occidentaux ont déjà été proposées (voir le livre de Yves Thieffry : l’astrologie du Yi-King). Certains commentateurs, du genre iconoclaste, se refusent à toute tentative de conciliation entre symbolique orientale et symbolique occidentale. Je pense qu’ils ont tort, car il existe un niveau où la symbolique se démarque de la culture, où elle devient suffisamment abstraite pour se prêter à des correspondances fructueuses. En effet, quoi de plus universel qu’un cercle ou un carré ?

    Voici les correspondances entre les trigrammes (cycle de FO-HI) et les signes du zodiaque, selon Yves Thieffry :

    TERRE = Capricorne/Verseau
    FOUDRE = Poissons/Bélier
    FEU = Bélier/Taureau
    LAC = Gémeaux/Cancer
    CIEL = Cancer/Lion
    VENT = Vierge/Balance
    EAU = Balance/Scorpion
    MONT = Sagittaire/Capricorne

    On peut compléter avec le tableau suivant, dont le matériau est le cycle du roi WEN :

    EAU = Capricorne/Verseau
    MONT = Poissons/Bélier
    FOUDRE = Bélier/Taureau
    VENT = Gémeaux/Cancer
    FEU = Cancer/Lion
    TERRE = Vierge/Balance
    LAC = Balance/Scorpion
    CIEL = Sagittaire/Capricorne

    Si l’on range les trigrammes par triplicité zodiacale, on obtient le tableau suivant :

    BELIER = FOUDRE (feu cardinal)
    TAUREAU = TERRE (terre fixe)
    GEMEAUX = CIEL/VENT (air mutable)
    CANCER = LAC (eau cardinale)
    LION = FEU (feu fixe)
    VIERGE = TERRE/MONTAGNE (terre mutable)
    BALANCE = VENT (air cardinal)
    SCORPION = EAU (eau fixe)
    SAGITTAIRE = FEU/FOUDRE (feu mutable)
    CAPRICORNE = MONTAGNE (terre cardinale)
    VERSEAU = CIEL (air fixe)
    POISSONS = EAU/LAC (eau mutable)

    NB : les signes cardinaux sont associés aux trigrammes seconds (Foudre, Lac, Vent, Mont). Les signes fixes aux trigrammes premiers (Ciel, Terre, Eau, Feu). Les signes mutables à la combinaison d’un trigramme premier et d’un trigramme second (Ciel/Vent, Terre/Mont, Eau/Lac, Feu/Foudre).

    Correspondances entre les planètes et les trigrammes :

    CIEL = Soleil
    VENT = Mercure (Sud)
    FEU = Vénus
    LAC = Terre (Est)
    MONT = Lune (Ouest)
    EAU = Mars
    FOUDRE = Jupiter (Nord)
    TERRE = Saturne

    Note : il existe une corrélation entre l’ordre de FO-HI inversé et la succession des planètes dans le système solaire (jusqu’à Saturne et en comptant la Lune).

    Ianop http://yji-search.blogspot.fr/

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s