Yi King

Le Livre des Transformations

Les 64 expressions du visage

Les 64 Sourires du  Super Rieur

Histoire de la civilisation

A propos du Yi king, le Livre des Transformations

Yi King Noir

les 64 Trigrammes, les 64 Hexagrammes, de l’ Human Design

Métamorphoses triangulaires

QU’EST CE QUE LE YI King ?

Le livre de sagesse

Le YI JING ou YI-KING est ancien, très ancien. Il fait partie, depuis plus de deux millénaires’ des cinq textes canoniques de la Chine. Il a fait l’objet de très nombreux commentaires, études et analyses. Ce n’est pas en raison de ses qualités littéraires, mais à cause de sa structure, mêlant figures et texte.

Le texte du YI JING est respectable, très respectable. Il est considéré, parmi les cinq classiques, comme le plus original, voir le plus sublime.

Le yi king fonctionne comme un méta-langage des méta-langages

Le contenu du YI JING a été, probablement, élaboré sur de longues périodes historiques. La structure du texte, la présence des figures des hexagrammes relie l’ensemble, aux pratiques de la chéeloniomancie (consultation des sorts au moyen des carapaces de tortue). Cette pratique se situe approximativement de – 1500 avant J.C. – 1000 avant J.C.

Les hexagrammes n’y figurent pas encore, on y observe seulement des nombres écrits les uns au-dessus des autres. Ces nombres ont ensuite été représentés, en termes de Inn et de Yang, selon le schéma que l’on connait actuellement, le trait plein, le trait brisé. Le texte qui accompagne les figures, semble provenir d’époques différentes. Des auteurs, tel que I.K. SCHUTSKII, ont montré que trois couches coexistent dans le texte.

La première couche ou strate, comprend le nom de l’hexagramme et un ou plusieurs caractères faisant partie, de ce que l’on a appelé, les quatre qualités du ciel (voir hexagramme 1).

La seconde couche ou strate comprend le texte du Jugement.

La troisiéme strate, la plus récente historiquement, comprend le texte attribué à chaque trait de la figure. L’analyse de l’usage des idéogrammes, dans le texte complet, permet de mettre cela au clair. Les 64 figures, hexagrammes, décrivent l’évolution possible des rapports du Inn et du Yang en six positions, avec un ordre de lecture de bas en haut. Dans cet ouvrage, la représentation graphique des hexagrammes a été effectuée, en référence au texte de la huitième aile des commentaires du YI JING.

Il y est dit: « Dans l’ancien temps, quand les Hommes Sages ont constitué le Yi, ils ont pris comme principe la conformité au flux de la vie et du décret céleste. De cette façon:
– ils ont déterminé le Tao du Ciel et l’ont dénommé couple Yin Yang.
– ils ont déterminé le Tao de la Terre et l’ont dénommé couple souple ferme.
– ils ont déterminé le Tao de l’Homme et l’ont dénommé couple bienveillance justice.

Ils ont uni ces trois qualités naturelles et les ont doublées. De cette façon, dans le Yi, 6 traits font un kua complet. Une répartition de Inn, une répartition de Yang en usant alternativement de souple ferme. De cette façon, dans le Yi, 6 positions composent un tout complet ». Ainsi, les deux traits inférieurs de chaque hexagramme proviennent d’un point particulier, de même que les deux traits moyens et les deux traits supérieurs.

A qui s’adresse le Yi King ?

Succession de 8 hexagrammes qui représente la vie de l’homme ordinaire : influencée par des forces sous-jacentes, l’alternance des influences Yin et Yang (en fonction des moments de la journée, de la vie, de la saison…) et par des forces manifestées, l’engendrement et les interactions des éléments (les 5 éléments, les 5 organes, les 5 émotions…). Gouvernée par les forces sous-jacentes d’opposition et par l’alternance Yin-Yang, la vie se caractérise par l’alternance ascension-déclin, vie-mort.

Le Yi King fait référence à trois types d’individus : le sage, l’homme ordinaire et l’homme noble. Le Yi King renferme la parole du sage. L’homme ordinaire y est imperméable tant qu’il reste exclusivement tourné vers la satisfaction de ses désirs. L’homme noble, lui, cherche à se perfectionner. Il tente de se dégager des motivations primaires de l’homme ordinaire, et aspire à la sagesse. Il cherche des voies qui soient bénéfiques pour lui et pour autrui. C’est à lui que s’adresse le Yi King.

Pourquoi et quand interroger le Yi King ?

L’une des grandes richesses du Yi King est de nous suggérer des solutions (4.096 combinaisons possibles) qui dépassent de loin, en diversité et en sagesse, celles que nos habitudes nous dictent. Si la créativité de l’homme est sans limite, il faut admettre que nous utilisons souvent les mêmes programmes, ceux que nos expériences passées nous ont permis d’élaborer, et qui sont un frein à la résolution de bien des problèmes. Ainsi le Yi King fait merveille quand il y a des doutes, des choix difficiles, des situations conflictuelles ou, plus simplement, quand il y a des projets à explorer. Le Yi King indique l’attitude à adopter, ainsi que la méthode et la voie à suivre. Il approfondit notre compréhension des événements, et nous permet de mesurer la portée de nos interventions.

Le Yi King dans le monde des affaires et de la finance
Utilisé dans l’antiquité par la classe régnante, le Yi King guidait les princes pour qu’ils agissent en sages, préservant et éduquant le peuple par leurs actions et leur exemple.

Les princes d’aujourd’hui sont bien souvent ceux de la finance. Il existe de nombreuses versions du Yi King destinés à leur unique usage, mais elles tronquent une part de la substance de l’oracle. Il est donc préférable d’utiliser des commentaires classiques en les réajustant selon le contexte de la question. Le Yi King donne à l’entrepreneur ou à l’homme d’affaire (terme générique désignant aussi bien l’homme que la femme) des directives sur la manière de mener à bien une négociation, conseille sur le choix d’une stratégie, d’un objectif ou même d’un outil de production.

Les 64 trigrammes
Les 64 hexagrammes
Echiquier des hexagrammes

Reste-il, tout d’abord, à deviner ensemble pourquoi et comment la fin et les moyens se confondent, tandis que, de toute évidence, le secret du tao réside dans la pratique et non pas dans la théorie ?

Apprendre à lire, à écrire, à compter, à participer à l’enchantement du monde, avec le métalangage du yi king, précède tout exercice divinatoire, au milieu de conditions, dès lors,  à nouveau bien disposées.

Le savoir sans la pratique est inutile. La pratique sans le savoir est dangereuse.

Lien pour le détail de la suite des opérations avec les 50 tiges d’achillée

Origines de la philosophie et science chinoise

Bâton Logos Quadrangulaire
Ciel antérieur de Fo Hi
Ciel postérieur du Roi Wen
Ennéagramme antropomorphe

Le « Grand Commentaire de Confucius nous précise :

CHAPITRE I 1. Les saints sages d’autrefois ont fait le Livre des Transformations de la manière suivante: Pour aider d’une manière mystérieuse les dieux lumineux, ils ont inventé les baguettes d’achillée. Ils ont attribué au ciel le nombre trois et à la terre le nombre deux et ils ont compté d’après eux les autres nombres. Ils ont contemplé les changements dans l’obscurité et dans la lumière et ils ont établi les hexagrammes d’après eux. Ils ont produit des mouvements dans le ferme et dans le malléable, et ils ont ainsi fait naître les différents traits. Ils se sont mis en harmonie avec la VOIE et sa VERTU et, en conformité avec elles, ont établi l’ordre de ce qui est juste. En examinant soigneusement et jusqu’au bout l’ordre du monde et en explorant la loi de leur propre nature intérieure jusqu’au centre le plus secret, ils sont parvenus à l’intelligence de la destinée. »

  • Ce qui  produit et compose l’Univers, sa cause et sa nature unique est le principe que Lao Tseu nomme « Tao »
  • Pour se manifester il doit se polariser en deux activités opposées et complémentaires
  • Ces deux grandes catégories sont nommées dans le Yi King le sombre et le lumineux, le malléable et le ferme, l’amour et la justice.

Chapitre II 2. Les saints sages d’autrefois ont fait le Livre des Transformations de la manière suivante: ils ont voulu suivre l’ordre de la loi intérieure et de la destinée. C’est pourquoi ils ont détermine la VOlE du Ciel et l’ont appelée: l’obscur et le lumineux. Ils ont déterminé la VOlE de la terre et l’ont appelée: le malléable et le ferme. Ils ont déterminé la VOlE de l’homme et l’ont appelée: l’amour et la justice. Ils ont combiné ces trois puissances fondamentales et les ont redoublées. C’est pourquoi, dans le Livre des Transformations, il y à toujours six traits pour former un signe. Les places (des traits) sont divisées en obscures et en lumineuses. Le malléable et le ferme s’y tiennent tour à tour

La suite des opérations

Science plusieurs fois millénaire née dans la Chine ancienne,
le Yi-King représente une structure mathématique complexe et rigoureuse.
Le Yi-King est aussi connu sous le nom de « Livre des Transformations »

Logique des mythes et des sciences


Quelques mots sur le Yi King

La suite des opérations

Consulter un hexagramme





Structure du yi king

Famille des huit trigrammes

 l’Ennéagramme, la Tortue et le Carré magique

Les outils et ressources iching.fr vous sont proposés gratuitement.

Publicités

19 commentaires pour Yi King

    • ocanocean dit :

      Merci Sol de nous inviter au grand voyage, vers cette profusion, cette si raffinée approche, et les mots sont faibles pour exprimer la gratitude, devant la découverte de ces si beaux trésors. Puissions-nous plus que les effleurer!

                                                      Merci Beaucoup
      

      J'aime

  1. taosourire dit :

    Exemples d’utilisations non-divinatoires du yi king

    Les36 stratagèmes de la résolutions des conflits
    http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?l=36ji&no=0&lang=fr

    Répertoire de proverbes tactiques liés au Yi Jing
    et aide-mémoire pour se tirer de situations conflictuelles.

    Le yi king des coïncidences
    http://yikingetcoincidences.blogspot.fr/2010/08/si-vous-aimez-ca.html

    Excellente méditation à tous

    J'aime

  2. taosourire dit :

    Exemple d’utilisation non divinatoire du yi king

    L’homme ordinaire veut connaître l’avenir, le sage s’en moque !

    Art martial

    S’adapter à de nouvelles conditions tout en conservant l’intégrité
    de nos processus vitaux constitue le fondement de l’art martial au sens noble du terme (art de vie).

    Les changements, plus ou moins soudains, peuvent se manifester sous une multitude de formes.

    Agressions verbale ou physique, variations climatiques, invasions virale ou relationnelle,
    perturbations émotionnelles, ingestion, injection, inhalation …

    Quelle que soit l’origine de la perturbation, la nature tout entière semble orientée
    vers une préservation des processus vitaux et nous sommes une manifestation de cet élan.

    Que les tensions viennent de l’extérieur ou de l’intérieur,
    leurs résolutions montre notre aptitude naturelle à la martialité.

    Cette martialité peut s’exprimer de plusieurs façons.
    Attachée au quantitatif elle est appelée « externe » (championnats, KO, démonstrations, ceintures, grades etc…etc…).
    Orientée vers la qualité elle devient interne (tentative de compréhension des différentes modalités qui nous animent et recherche d’une adaptation efficace).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bodhidharma

    Que la force soit avec vous

    J'aime

  3. taosourire dit :

    Exemple d’utilisation non divinatoire du yi king

    On a souvent une perception floue, voire ésotérique du Yi King.
    Pourtant, qu’est-ce que le Yi King ?
    Tout simplement : l’un des plus anciens graphismes de l’humanité.

    Vous avez dit ésotérique ?

    Pas du tout.
    C’est l’usage qui en est fait habituellement, qui est ésotérique : c’est différent.
    Ce que l’on ne sait généralement pas, c’est que
    le Yi King est la base de la MTC ou médecine traditionnelle chinoise. Dont l’acupuncture.

    La MTC étudie le cycle saisonnier et son rapport avec l’énergétique et la psychologie humaines.
    Rien de plus concret.

    La MTC est d’accord avec le bon sens occidental sur un certain nombre de points.
    Par exemple : au printemps, les gens dont le foie n’est pas tout à fait d’attaque ont, passez-moi l’expression :
    salement intérêt à se mettre au vert.

    Les graphismes du Yi King décrivent : le cycle saisonnier.
    Ce n’est pas l’auteur de ces lignes qui en a décidé ainsi, mais une évidence constitutive :
    les pictogrammes du Yi King décrivent les quatres saisons (les quatre bigrammes).
    Plus on va dans le détail, plus on trouve d’inter-saisons.

    Jacques David

    Excellente méditation à tous

    J'aime

  4. taosourire dit :

    Exemple d’utilisation non divinatoire du yi king

    Anaël Assier a écrit:Boris Petrov est un pianiste qui n’a pas laissé sans souvenir ceux qui ont eu la chance de l’écouter.
    Avant d’enseigner en France, il était professeur au conservatoire de Moscou. C’est un concertiste de renommée internationale détenteur de prix tels que le Concours international de piano de Belgrade, le Concours Tchaïkovski et le Concours International de Montréal.
    Il a aussi composé de nombreuses bandes originales pour des films réalisés par un disciple de Tarkovski (dont le nom m’échappe, mais dans Andrei Roublev, c’est le gosse qui apparaît dans la scène des cloches).
    Parallèlement à cela, Boris Petrov a mené avec succès de nombreuses recherches sur les capacités thérapeutiques du son.

    Une de ses découvertes majeures, à mon sens, est que les complexes sonores les plus efficaces sont composés d’assemblage de six sons. Ce n’est qu’après cette découverte réalisé en observant des règles acoustiques qu’il fit la relation avec le Yi King, dont chacune des 64 figures est constituée de six niveaux.

    Se familiarisant avec cet outil, le Yi King, il a eu ensuite l’idée d’utiliser son aspect oraculaire afin de sélectionner la gamme idéale sur le plan thérapeutique pour un individu en un point précis de l’espace et du temps.

    En Russie, il est membre de la ligue des thérapeutes. Là-bas, il peut dire qu’il soigne avec le son. Et ses travaux ont eu des résultats étonnants sur plan physique. Je ne donne pas de détails ici, car je ne sais pas ce qu’il est permis de dire. Vous comprendrez.

    http://yikingetcoincidences.blogspot.fr/p/ega-hexatones-complementaires-lhistoire.html

    Que la musique soit avec vous…

    _(°¿°)_

    J'aime

  5. taosourire dit :

    Exemple d’utilisation non divinatoire du yi king

    http://www.tout-se-transforme.com

    Le Yi King par le Taï Chi et vice-versa : cet atelier mêle le mouvement de l’énergie vitale à l’étude simplifiée des principes de l’énergie (par le Yi King, modèle énergétique chinois montrant les forces à l’œuvre dans la nature).

    Le mouvement du corps et la perception de l’énergie vitale aident à comprendre le Yin Yang, mouvement universel à l’origine de la vie. En faisant bouger le corps, on tranquillise l’esprit et la vision devient plus claire, l’intuition plus juste, la compréhension plus naturelle.

    Ce cadre permettra à chacun de chercher sa propre « gymnastique » de bien-être et d’adapter les modèles gestuels ainsi que les questionnements à propre vie.

    http://www.spectable.com/stage-yi-king-et-mouvement-tai-chi-le-mai-avignon/179900

    Musique traditionnelle chinoise
    http://astropalais.forumculture.net/t1042-musique-traditionelle-chinoise-chenese-music-traditional

    Excellente méditation à tous

    J'aime

  6. taosourire dit :

    Yi king et Musique en pratique

    Ecole de musique et de danse AIDA/ZANUSA

    L’école Aïda-Zanusa, née à De Haan (Belgique), trouve une nouvelle adresse dans la belle région de Bretagne (France), à l’Académie de l’Aurore.

    L’école de musique AIDA essaie de réveiller, de stimuler, d’éduquer les capacités musicales de l’individu.
    L’objectif de cette école est de permettre au musicien de ressentir profondément les vibrations de tout ce qui l’entoure.
    Grâce à ce travail, il recouvrera un esprit sain dans un corps sain.

    L’éducation musicale est basée sur le Yi King (le Livre des transformations), yin- yang,
    (cf. John Cage – Music of Changes).

    De ce point de vue, le solfège n’est plus indispensable pour apprendre à jouer de la musique.

    Le professeur de musique, Marc Du Pré, comme toujours, prend en charge cette formation musicale alternative, qui s’adresse autant à des personnes qui ont reçu les bases du conservatoire qu’à des personnes totalement novices.

    Pour chacune, il s’agit de dépasser les connaissances habituelles pour avancer,
    grâce au Yi King, sur la voie de la musique expérimentale.

    Aujourd’hui 4 personnes ont démarré une formation dont la durée prévue est de 3 ans. (voir chapitre SYUM)
    Marc a proposé son holographie musicale Yi King (partition) à la célèbre harpiste Katia Van Loo et à son amie Ann-Sophie Deweer, c’est une ‘première’.

    Chorégraphie, musique et chant retrouvent leur alliance originelle.

    http://www.yaxonix.net/FR/maintenant.htm

    Jusqu’à preuve du contraire, ce lien ci-dessus,
    indique clairement une utilisation non divinatoire du yi king

    Excellente méditation à tous

    J'aime

  7. pibeste dit :

    Taoïsme, boudhisme et confucianisme sont les trois facettes d’une seule et unique pensée .Ceux qui comprennent l’une comprendront ce que les deux autres apportent. Alaya vijnana, le tréfonds de conscience, niveau de conscience où la réalité et les phénomènes sont perçus sous le signe de l’identité n’est pas vraiment différent de l’Ainsité du tathagatagarbha, le 真如,le trésor enfoui et caché au plus profond de la conscience auquel on s’éveille en suivant la Voie du milieu 非有非无 entre absence d’existence et d’inexistence. Cette compréhension est l’état d’esprit qui permet la perception de le synchronicité qui contemple l’invisible sur fond d’abîme, dans une conscience présente aux aspects manifestés du monde.

    J'aime

    • shesat dit :

      Merci Pibeste, douces sonorités dans ton message.

       » la Voie du milieu 非有非无 entre absence d’existence et d’inexistence. »

      En voilà une Voie large, large, large…

      J'aime

  8. Sol dit :

    Les idées jointes d’Ordre, de Total, d’Efficace dominent la pensée des Chinois. Ils ne se sont pas souciés de distinguer des règnes dans la Nature. Toute réalité est en soi totale. Tout dans l’Univers est comme l’Univers. La matière et l’esprit n’apparaissent point comme deux mondes qui s’opposent. On ne donne pas à l’Homme une place à part en lui attribuant une âme qui serait d’une autre essence que le corps. Les hommes ne l’emportent en noblesse sur les autres êtres que dans la mesure où, possédant un rang dans la société, ils sont dignes de collaborer au maintien de l’ordre social, fondement et modèle de l’ordre universel. Seuls se distinguent de la foule des êtres le Chef, le Sage, l’Honnête homme. Ces idées s’accordent avec une représentation du Monde, caractérisée non par l’anthropocentrisme, mais par la prédominance de la notion d’autorité sociale. L’aménagement de l’Univers est l’effet d’une Vertu princière que les arts et les sciences doivent s’employer à équiper. Une ordonnance protocolaire vaut pour la pensée comme pour la vie ; le règne de l’Étiquette est universel. Tout lui est soumis dans l’ordre physique et dans l’ordre moral, qu’on se refuse de distinguer en les opposant comme un ordre déterminé et un ordre de liberté. Les Chinois ne conçoivent pas l’idée de Loi. Aux choses comme aux hommes, ils ne proposent que des Modèles. », Marcel Granet, p. 281, 1968.

    J'aime

  9. Sol dit :

    « […] La philosophie chinoise (du moins dans toute la partie connue de son histoire (151) est dominée par les notions de Yin et de Yáng. Tous les interprètes le reconnaissent. Tous aussi considèrent ces emblèmes avec la nuance de respect qui s’attache aux termes philosophiques et qui impose de voir en eux l’expression d’une pensée savante. Enclins à interpréter le Yin et le Yang en leur prêtant la valeur stricte qui semble convenir aux créations doctrinales, ils s’empressent de qualifier ces symboles chinois en empruntant des termes au langage défini des philosophes d’Occident. Aussi déclarent-ils tout uniment tantôt que le Yin et le Yang sont des forces, tantôt que ce sont des substances. Ceux qui les traitent de forces — telle est, en général, l’opinion des critiques chinois contemporains – y trouvent l’avantage de rapprocher ces antiques emblèmes des symboles dont use la physique moderne (152). Les autres — ce sont des Occidentaux — entendent réagir contre cette interprétation anachronique (153). Ils affirment donc (tout à l’opposé) que le Yin et le Yang sont des substances, – sans songer à se demander si, dans la philosophie de la Chine ancienne, s’offre la moindre apparence d’une distinction entre substances et forces. Tirant argument de leur définition, ils prêtent à la pensée chinoise une tendance vers un dualisme substantialiste et se préparent à découvrir dans le Tao la conception d’une réalité suprême analogue à un principe divin (154) […] ». Marcel Granet, La pensée chinoise , 1934, réédition, p. 101, Albin Michel, 569 pages, Paris, 1968.

    J'aime

  10. Sol dit :

    Le Yi-King ou Livre des transformations de l’archaique magie chinoise apporte l’image la plus exemplaire de l’identité du Génésique et du Génétique. La boucle circulaire est un cercle cosmogonique symboliquement tourbillonnaire par le S intérieur qui à la fois sépare et unit le Yin et le Yang. La figure se forme non à partir du centre mais la périphérie et naît de la rencontre de mouvements de directions opposés. Le Yin et le yang sont intimement épousés l’un dans l’autre, mais distincts, ils sont à la fois complémentaires, concurrents, antagonistes. La figure primordiale du Yi-King est donc une figure d’ordre, d’harmonie, mais portant en elle l’idée tourbillonnaire et le principe d’antagonisme. C’est une figure de complexité ». Edgar Morin, La Méthode 1. La Nature de la Nature , p. 228, Seuil, Paris, 1977.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s