Le Son Universel

taiki_tg_a2.jpg


Tout mouvement est coessentiel au son.
Où existe le mouvement, existe le son.

L’oreille humaine arrive seulement à percevoir un nombre limité de vibrations sonores.
Mais, au-dessus et au-dessous de ces vibrations que l’oreille enregistre
existent des ondes sonores multiples que personne n’arrive à percevoir.

Les poissons de la mer produisent leurs sons particuliers.
Les fourmis communiquent entre elles par des sons inaudibles
pour notre perception physique.

Les ondes sonores, en agissant sur les eaux, produisent des mouvements d’élévation et de pression des eaux.
Les ondes sonores, en agissant sur l’air, produisent des mouvements concentriques.
Les atomes, en tournant autour de leurs centres nucléaires, produisent certains sons imperceptibles pour l’homme.

Le feu, l’air, l’eau et la terre ont leurs notes sonores particulières

Octave latérale du Soleil

ennea_unisson_a1.jpg

La note clé et les sept voyelles de la Nature

I E O U A M S résonnent dans toute la Création !.

Chaque fleur, chaque montagne, chaque fleuve a sa note propre, sa note-synthèse.
L’ensemble de tous les sons qui sont produits dans le globe planétaire vient donner une note-synthèse dans le choeur immense de l’Espace infini.

Octaves musicales et plans cosmiques

Chaque monde a sa note-clé !, et l’ensemble de toutes les notes clés de l’Infini
forme l’orchestration ineffable des espaces étoilés.

C’est ça, la Musique des Sphères dont nous parlait Pythagore !

 

ennea_penta0.jpg

Octave planétaire

L’affinité vibratoire

Si un musicien, en jouant d’un instrument,  faisait la note-clé d’un homme
et s’il prolongeait cette note au maximum, alors cet homme mourrait instantanément.

Toutes les cellules de l’organisme humain se soutiennent par le son, par le Verbe.
Les atomes de tout l’organisme vivent en incessant mouvement.
Et tout ce qui est en mouvement sonne : et le Logos sonne !.

La note-synthèse de tout mouvement atomique de l’organisme humain pourrait,
par une loi d’affinité vibratoire, tuer instantanément l’être humain.

On dit que quand Josué joua de la trompette, les murs de Jericho tombèrent.
C’est donc que Josué fit la note-clé de ces murs.
A l’armée, on sait que quand un bataillon va traverser un pont
il doit modifier son pas pour ne pas détruire avec son rythme sonore la stabilité de ce pont.

Si on joue la note au piano et s’il y a un autre piano à proximité,
ce dernier répétera la même note que le premier.
Ceci est dû à la Loi d’Affinité vibratoire.

Appliquez cet exemple au cas que nous avons mentionné.
Réellement, si le musicien produisait la note-clé d’un homme et la prolongeait trop,
par la Loi d’Affinité vibratoire, le phénomène des deux pianos se répéterait
dans l’organisme de l’homme et alors, ceci signifierait la mort instantanée,
c’est-à-dire, une commotion très intense au-delà de la résistance
de l’équilibre normal de la structure de l’homme

ennea_ordinaire_a5.jpg

Géométrie de la parole

La parole produit des figures géométriques objectives.

De telles figures se remplissent de matière cosmique,
et se cristallisent matériellement.

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement tourné vers Dieu. Tout fut par lui, et rien de ce qui fut, ne fut sans lui » (Jean 1, 1-3).

Les figures géométriques des paroles sont démontrées concrètement sur les bandes magnétiques.
Il suffit de faire passer l’aiguille pour que résonnent avec intensité toutes les paroles
que l’orateur avait prononcées

ennea_paix_a8.jpg

Relation laryngo-sexuelle

Il existe une intime relation entre les glandes sexuelles et le Larynx créateur.
Quand l’enfant arrive à l’âge de 14 ans, sa voix se transforme en la voix d’un homme.

Ladite transformation est due à l’entrée en activité des glandes sexuelles.
Ainsi, donc, cette intime relation entre les glandes sexuelles et le Larynx créateur est indiscutable !

ennea_ordinaire_a4.jpg

Mantras

La combinaison phonétique faite avec sagesse produit les Mantras.

Ainsi, donc, un Mantra est une sage combinaison de lettres
dont les sons déterminent des effets spirituels, animiques et aussi physiques.

Avant la révélation de toutes les langues de la Tour de Babel,
il n’existait qu’une langue unique, un Langage d’Or, une Langue universelle.

Cette Langue a une Grammaire cosmique parfaite.
Les lettres de cette Langue d’Or sont écrites dans toute la Nature.

Quiconque a étudié les Runes nordiques et les caractères hébreux,
chinois et tibétains pourrait avoir l’intuition de ce Langage cosmique avec ces lettres énigmatiques.

ennea_plein_sens3.jpg

Le Maître interne est la note-synthèse
triangule_a80.jpg
Les Mystères sacrés du Logos étaient connus des Aztèques, des Egyptiens,
des Indiens, des Perses, des Romains, des Grecs, etc.

Tous les paradis hébreux sont pleins de fleuves d’eau pure de la vie
d’où s’écoulent du lait et du miel, et de vin sacré, délice de ceux qui boivent.

Réellement, tous ces fleuves sacrés, toutes ces eaux de vie, tous ces lacs des Temples
sont des symboles du Semen christique que l’être humain a déposé dans ses vésicules séminales.

Pendant la Transe ésotérique sexuelle,
le Feu sacré de l’Esprit-Saint féconde les eaux de vie
pour que surgisse le Maître.

Certainement, le Maître interne est la Note-synthèse de toutes les notes :
il est le Dieu que nous portons en nous, il est le Verbe !

Samaël Aun Weor

Publicités

5 commentaires pour Le Son Universel

  1. Sol dit :

    Au nom du très-Haut,
    Au nom du Père,
    Au nom du Seigneur,
    Source de l’Absolu Principe…

    Le groupe se trouve au coeur de la vallée où le tumulte décuple.
    L’Enfant se présente devant eux et dit :

    « A la huitième heure du huitième jour, le passage s’éclaire.
    L’obscurité est trouée par le rayon de la Lumière.
    Son rayon entreprend la dissolution des lois corrompues établies.
    La Foi, l’Amour et la Volonté entreprennent leur rapprochement qui conduit à l’Unité,
    alors la Force réveille le Verbe et le transcende par la Pensée, Axe sacré du monde prochain. »

    Un du groupe prend la parole et demande :

    « Quand cela arrive ? »

    L’Enfant répond :

    « Le moment venu.
    Hâtez vous sans précipitation car vous connaissez.
    Dirigez vous selon la Vérité et alors vous vous retrouverez. »

    Chacun, unique et semblable, emprunte le chemin.
    Ils sont huit et murmurent « Élevons nous par la Foi, l’Amour et la Volonté. ».

    Seigneur, fortifiez notre étincelle,

    Père, éloignez de nous le pire danger de connaître notre chemin mais de ne pas l’emprunter,

    Très-Haut, emplissez nous de votre Lumière…

    J'aime

  2. Sol dit :

    Source de l’Absolu…
    Par le Principe,
    Par la Nature,

    Au Nom de la Volonté,
    Au Nom de l’Amour,
    Au Nom de la Foi,

    Au Nom du Très-Haut,
    Au Nom du Père,
    Au Nom du Seigneur,

    HABEMUS MUNDI

    J'aime

  3. Sol dit :

    Autant de sons nés du même instrument, autant de champignons nés d’une même humidité.
    Oeuvres
    Citations de Zhuangzi (Tchouang-Tseu)

    J'aime

  4. Sol dit :

    La science des symboles constitue une MAGIE capable d’EVEILLER une implusion du COEUR SUPERIEURE à celle de n’importe quel discours, même le plus éloquent.

    Le regard suit la direction imposée par la forme comme la marche suit l’impulsion imposée par son rythme »
    (Isha Schwaller de Lubicz)

    J'aime

  5. Sol dit :

    Vivre l’intuition ou l’échec du hasard au quotidien

    Encore une fois en roulant, comme chaque matin, car je fais 35 km pour aller au travail, vous imaginez comme tous les gens qui partent au travail on roule, on roule on ne regarde pas le paysage, mais là soudain :
    je vois un lever de soleil comme jamais je n’avais vu, une véritable merveille, je me dis que j’ai bien deux minutes pour contempler ça, je me gare et je regarde … le ciel était en feu un spectacle extraordinaire,

    bref, soudain je me dis qu’il serait temps de repartir, je démarre je parcours quelques mètres et soudain à la sortie du virage, ou plutôt à l’entrée du virage pour moi …

    devant moi je vois un véhicule qui me fonçait dessus, il m’évite de justesse avant de se rabattre sur la voie de gauche la seule chose que j’ai pensée c’est que si je ne m’étais pas arrêté je le percutais de plein fouet, et je ne vous écrirais pas ce mail aujourd’hui, en 18 ans de parcours pour aller à mon travail c’est la seule et unique fois ou je me suis arrêté. intuition ou hasard ?


    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s