Echelle du couple

Histoire de couple

Résoudre un conflit

Poésies de L’amour

Dans le coeur des amants qui boivent la lie, brûlent les désirs ardents.
Dans le for intérieur des sages au coeur sombre, il y a des réfutations.

La raison dit: « Ne pose pas ici le pied, car dans l’anéantissement, il n’y a que des épines. »
L’amour répond à la raison: « C’est en toi-même que se trouvent les épines. »

Oh! reste silencieux, arrache l’épine de l’existence de ton coeur,
Afin de découvrir dans ta propre âme des roseraies,

Ô Sham Tabrîzî! Tu es le soleil caché dans le nuages des lettres.
Quand ton soleil s’est levé, se sont effacées les paroles.

Je suis devenu comme une prière par tant de prières que j’ai faites;
Quiconque voit mon visage me demande de prier pour lui.

Mais à tes yeux, j’ai la couleur des impies,
Car tes yeux qui tuent sans merci quand ils me voient cherchent la guerre.

Si la séparation d’avec toi me tue, je lui pardonne:
Quel prix du sang peut réclamer à celui qui le tue

Le captif mis à mort dans la guerre sainte?
Je t’ai salué, je t’ai prêté un serment d’allégeance, Tu m’as dit: « Comment es-tu? »

Je suis dans l’état du pauvre cuivre qui appelle la pierre philosophale.
Le portrait est tel que l’a fait le peintre;

Le corps blessé est tel qu’il réclame le remède.
Que tes paroles ne soient pas comme l’ombre devant le soleil!

Les poussière s’enfuient de l’ombre et cherchent un rayon de lumière.
Oh! la générosité et la bienfaisance de Shams de Tabrîz!

Le soleil de la voûte azurée lu réclame un don.
Celui à qui s’est dévoilé le mystère de l’amour,

Celui-là n’est plus, car il s’est effacé dans l’amour.
Place devant le soleil la chandelle ardente

Et vois comme son éclat disparaît devant ces lumiéres:
La chandelle n’existe plus, la chandelle s’est transmuée en lumiére.

Il n’ya plus de signes d’elle, elle-même est devenue signe.
Il ne va de même pour du feu corporel dans la lumiére de l’esprit:

Il ne reste pas feu, il devient cette flamme.
Le ruisseau court à la recherche de l’océan;

Il se perd quand il s’est noyé dans l’océan.
Tant que la recherche existe, le cherché n’est pas connu;

Quand l’object de la recherche est atteint, cette recherche devient vaine.
Donc, tant que la recherche existe, cette quête est imparfaite.

Quant la recherche n’est plus, elle acquiert alors la suprématie.
Tout être sans amour qui cherche un turban

Est dépourvu de tête ne sont alors pour lui qu’une épine.
Comme moi, il est devenu, dans la passion qu’inspire Shams-od-Dîn,
Celui qui dans son coeur recèle tous ces secrets.

Rumi

Mystère du Désir

https://i0.wp.com/spheres.dyndns.org/images/tg_couples_a10.jpg

La Dame et le Chevalier

http://spheres.dyndns.org/images/tg_couples_a10.jpg

https://i0.wp.com/spheres.dyndns.org/images/tg_rencontre_a3.jpg

https://i2.wp.com/spheres.dyndns.org/images/tg_rencontre_a4.jpg

https://i0.wp.com/spheres.dyndns.org/images/tg_rencontre_a5.jpg

https://i1.wp.com/spheres.dyndns.org/images/tg_rencontre_a6.jpg

https://i0.wp.com/spheres.dyndns.org/images/tg_rencontre_a7.jpg

8 commentaires pour Echelle du couple

  1. Sol dit :

    Le regard de Rûmî sur l’amour commun, ordinaire

    ‘Asheqi gar z-in sar o gar z- ân sar ast

    ‘Aqebat mâ râ bedân Shah rahbar ast

    Que nous soyons l’amoureux ou l’aimé

    L’amour finit par nous conduire au Roi des deux mondes

    (Mathnawî Ma’nawî, Cahier 1, Section 6, vers 111)

    Contrairement à ce que penserait un public non initié, le jugement que porte Rûmî sur l’amour commun n’est pas négatif ou totalement critique. Il est d’avis que si un amour est sincère et droit, il peut se révéler capable de se transformer en un amour réel et infini, dans la mesure où il initie à un amour supérieur qui change d’objet, passant d’un désir de ce monde à une ambition divine. Cet amour qui « finit par nous conduire au Roi des deux mondes ».

    sources

    J'aime

  2. shesat dit :

    Et si tu l’as (le dernier) en anglais je veux bien aussi de préférence, traduire est amusant mais je n’ai pas ce qu’il faut pour reproduire de pareils tableaux. Je conçois bien que le premier soit nécessaire, mais je dois en choisir un seul.

    J'aime

  3. shesat dit :

    Hello, Sol
    Merci
    Y a t il un copyright de droit ou de souhait? Je l’enverrais bien (ton tableau) sur facebook à l’intention de d’aucun(e)s. Celà me ferait sourire. Me répondre peut être pas ici, car je ne suis pas sure de retrouver la page dans ce site qui se transforme !

    J'aime

    • Sol dit :

      Bonjour shesat

      Comment n’estimes-tu pas, avec ce qui, en changeant, se repose sur tes lèvres, qu’entre prêter et donner à rire, sourire ensemble demeure le meilleur de tout vérificateur de bonne volonté comme de tout vérificateur de mensonge ?

      Selon le point de vue de Tarogramme, que je partage également:
      Rien n’est plus suicidaire que de rire de l’autre.
      Rien n’est plus salutaire que de rire de soi.

      Chacun peut effectivement sourire de ce qui aura pu être et qui n’a pas été.

      Pourquoi et comment ne pas tout simplement proposer un lien vers Tarogramme comme par exemple le suivant : https://tarogramme.wordpress.com/2012/12/09/determiner-un-hexagramme/

      Bien à toi

      J'aime

      • shesat dit :

        Oh Sol en ce moment ni matinée ni,soirée ni jour ni nuit, seulement la lune et le rythme cardiaque nourri de feu
        Insomnies subies, tensions récurrentes. Sommeil avec rêves.
        Insomnies volontaires : une certaine excitation réduit le besoin de sommeil. Sommeil sans rêves.
        Asomnie rêveuse. Entre veille et sommeil, un point perdure. Somnolence lucide.

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s