L’avaler et se taire

Bonjour à tous

Pendant longtemps, j’ai eu la chance de ne pas avoir affaire au système de santé.

Langage de bon ton

 :

Surtout, je faisais toute confiance aux médecins, à leur science, à leur blouse blanche,
à leur diplôme de la faculté affiché dans leur bureau ou joliment gravé sur leur feuille d’ordonnance.

Sourire ensemble
 :

Pour vous dire la vérité, ils m’impressionnaient aussi pas mal et je n’étais pas du genre à discuter leur décision.

Conversation de salon
 :

Mais un jour en accompagnant un ami gravement malade, je me suis heurté à la réalité de ce « système » de soin. Celui où le patient n’est qu’un numéro, qui doit se contenter de faire ce qu’on lui dit, d’avaler les pilules qu’on lui a prescrit et de ne jamais discuter ce qui est bon pour lui ou pas.

Non mais vraiment, qui est-il et lequel pour cela ?

 :

Communautaire, faillite du sens comme une Haute Terre :

L’ARGENT

Si les gens comprenaient réellement le processus de création monétaire,

le système ne tiendrait pas plus de 24 heures”

(Henry Ford)

 

Consultation

 :

D’hôpitaux en maison de repos, j’ai découvert une médecine mécanique, indifférente aux hommes qu’elle est censée soignée. Une médecine qui reçoit les malades comme le garagiste réceptionne une voiture.

Vieille diligence
 :

Un chiffre résume à lui seul cette situation, si quelqu’un en doute :

16, comme dans : « 16 secondes… »

La monnaie est le sang de l’économie et le moteur de l’échange.

 :

D’après une étude, c’est le temps de parole qu’un médecin accorde en moyenne à un patient qui arrive dans son cabinet pour parler du problème qui le préoccupe.

Prendre soi-même soin de soi

16 secondes, y compris le temps de vous asseoir et de poser votre veste sur le dos de la chaise, avant que le médecin ne vous coupe la parole !

Désunir savoir et compréhension
 :

Si dans ce minuscule laps de temps :

 :

vous ne parvenez pas à vous exprimer clairement sur votre mal,

caf5cf31c44c87f1cc99e7dd61ac0f90:

vous butez sur un mot,

vous hésitez sur la façon de dire les choses,

Alors les conséquences pour votre vie peuvent être graves.

 :
Distinguer sans se méprendre entre désir et besoin, car après ces 16 secondes,
il est probable que votre médecin ne vous écoutera plus du tout.
Chavirement de l’âme qui retrouve Sa Patrie Natale

Ardent désir

Patience ou impatience résultent du découpage du temps en durées

Le reste de la consultation, il la fera à partir de son analyse, son expérience des maladies et des patients, son humeur, ses souvenirs d’étudiant qui remontent parfois à plusieurs dizaines d’années…

En d’autres termes, il ne prendra pas du tout en considération ce que vous aurez à lui dire.

Solfège du solfège des solfèges des données à entendre
les mathématiques sont à la grammaire de la nature,
ce que le livre  des changements est la grammaire du tao
 :

Votre mal de dos ? Forcément « rien de grave », il en aura vu dix autres dans la semaine. Les insomnies qui vous épuisent ? « Un stress passager »…Vous lui suggérez qu’il existe une plante efficace contre l’arthrose? « Pffff… ! »

Marchand d’âge intérieur

 :

Cette situation n’est pas récente mais elle s’est aggravée. La même étude il y a quelques années montrait que les médecins écoutaient leur patient pendant…18 secondes, avant de leur couper la parole.

Silencieuse tourne la Terre durant la mathématisation du réel :

Et dans cinq ans ? Sera-t-on tombé à 12 secondes ?

Se dissoudre ans le temps

 :

La vérité est que les patients ont perdu la bataille de la légitimité.

Impasse culturelle 

Leur avis ne compte plus, ils n’ont plus le droit à la parole !

C’est pourtant de leur santé dont il s’agit.

La liberté devient prison dès que l’on y pense

Cordialement
Bien à chacun et à tous
Merci beaucoup
.

_________________

Celui qui voit un problème et ne fait rien
fait partie d’une solution regardée avec les yeux du passé
.
Gandhi 

 

flower

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’avaler et se taire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s