La puissance de Satan

http://www.eglisedeglain.be/sermons/SERMON%20EGLISE%2002.11.htm

LA PUISSANCE DE SATAN (Luc 22:31-32)  

(prêché à Glain, le 2 novembre 2008) (Retranscrit dans un style parlé)

« Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères » (Luc 22:31-32)

INTRODUCTION

Nous voyons dans ce passage Jésus qui continue d’enseigner et de préparer ses disciples même pendant son dernier repas avec eux. Il ne s’adresse pas uniquement à Pierre lorsqu’il prononce ces paroles aux versets 31 et 32, mais à tous les apôtres qui sont avec lui et qui sont l’objet de la colère de Satan. Il cherche à faire comprendre à ses disciples que le combat qui s’annonce ne viendra pas seulement des hommes mais est inspiré par Satan lui-même, et que tous ceux qui le suivent sont directement dans sa ligne de mire.

Pour la première fois depuis l’épisode de Job, nous voyons Satan au verset 31 faire une requête à Dieu. Le verbe « demander » ou « réclamer » utilisé dans cette requête provient d’un mot grec qui signifie « demander parce que j’ai le droit de le faire. »

Est-il possible que Satan puisse demander dans ce monde, quelque chose à Dieu? Dans Job nous voyons Satan accusant Job d’avoir une foi superficielle et demandant la permission à Dieu de prouver que ce soit disant homme intègre et droit abandonnera la foi si des circonstances défavorables survenaient dans sa vie. « Les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux… L’Éternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Et Satan répondit à l’Éternel: Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu? Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui? Tu as béni l’oeuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays »  (Job1:6; 9-10).

A partir de plusieurs versets, nous savons que Satan est toujours un ennemi actif du Royaume de Dieu et de ceux qui appartiennent à Christ:

1) Il peut remplir leur coeur, au point de les amener à mentir au Saint Esprit, comme il l’a fait pour Ananias (Ac.5:3).

2) Il peut empêcher certains d’ouvrir leurs yeux pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et être ainsi libérés de la puissance de Satan pour se placer sous celle de Dieu (Ac.26:18).

3) Il peut les empêcher de recevoir par la foi en Jésus, le pardon des péchés et l’héritage de la vie éternelle avec les sanctifiés (Ac.26:18).

4) Il amène plusieurs à renier leur premier engagement envers le Seigneur pour le suivre dans ses oeuvres (I Tim.5:15), et demeurer ainsi sous son emprise (Ac.10:38).

5) Il remplit leur coeur de toute espèce de ruse et de fraude, il est l’ennemi de toute justice, et il ne cesse de pervertir les voies droites du Seigneur (Ac.13:10).

6) Il les fait tomber dans ses pièges, pour emparer d’eux et les soumettre à sa volonté (2 Tim.2:26).

7) Il les amène à pratiquer ses oeuvre, c’est-à-dire le péché (I Jn.3:8).

Certains chrétiens aujourd’hui doute de l’existence de Satan et ils essayent d’expliquer le mal dans le monde par d’autres moyens. Si nous voulons être honnête, nous devons avouer que Jésus et ses apôtres croyaient en l’existence et aux oeuvres de Satan Jésus a dit qu’il a la capacité d’accuser et d’attaquer ceux qui appartiennent à Dieu. Cette prise de conscience devrait nous amener dans un esprit d’humilité à dépendre entièrement sur Jésus notre Sauveur.

I- « Simon, Simon vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment » (22:31)

Le verbe « tamiser » ou « cribler » signifie en grec « passer au tamis en secouant. » Avec ses grandes mailles le tamis permettait au cultivateur de tamiser les grains utiles et de les déposer ensuite dans un grand sac et retenir les déchets indésirables (des cailloux, des brindilles, etc…) qui s’étaient mélangés avec ceux-ci durant le battage. L’idée de secouer et de séparer le blé de ce qui n’est pas bon est au centre de ce que Jésus dit ici.

Il y a plusieurs passages dans l’Ancien Testament qui utilisent ce genre d’expression:

1) « Son souffle est comme un torrent qui emporte tout sur son passage. Il vient secouer (cribler) les nations dans le crible de la destruction » (Es.30:28).

2) « Je secouerai la maison d’Israël parmi toutes les nations, comme on secoue avec le crible, sans qu’il tombe à terre un seul grain »(Amos 9:9).

II- « Seigneur, lui dit Pierre, je suis prêt à aller avec toi en prison et à la mort » (22:33)

Pierre ne réalise pas ce qu’il est en train dire à Jésus. Après avoir confesser que Jésus est le Christ le Fils du Dieu vivant, il ne sera pas d’accord avec Jésus sur ce qu’il vient de dire et il va même le reprendre lorsqu’il va parler ouvertement de sa propre mort. Jésus va lui répondre sévèrement, « Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes » (Mat.16:23).

Pierre ne réalisait pas encore que Jésus pouvait très bien faire face à la prison et à la mort. Il avait commencé à croire aux prédictions de Jésus en ce qui concerne ses souffrances et sa crucifixion, mais de là à dire que Pierre était prêt à le suivre peu importe ce qu’il lui en coûterait, il ne l’était pas.

III- « Jésus dit: Pierre, je te le dis, le coq ne chantera pas aujourd’hui que tu n’aies nié trois fois de me connaître » (22:34)

Nous savons ce qui est arrivé par la suite. Pierre refusera de reconnaître, ou niera même connaître Jésus.

IV- « Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. » (22:32a)

Il est frappant de voir dans le verset 31, que ceux qui sont visés par le criblage de Satan ce sont les disciples, alors qu’au verset 32, Jésus parle directement à Pierre. Il a prié personnellement pour Simon afin que sa foi ne défaille pas et il semblerait que Jésus n’a pas prié de la même façon pour les autres apôtres. Il a prié pour Pierre et il aspirait à ce que la foi de Pierre sorte intacte de ce brassage et de ce tamisage.

Vous remarquez que le verbe « prier » est au temps passé, signifiant que Jésus avait déjà intercédé pour Pierre et qu’il avait cessé d’intercéder parce que la question semblait être réglée pour Jésus. Il fera une prière similaire dans Jean 17:15 où il va prier le Père « non pas de les ôter du monde, mais de les préserver du malin. » Satan ayant demandé de passer les disciples au crible et de les secouer, Jésus va prier le Père particulièrement pour Pierre, que sa foi ne défaille pas.

Bientôt, Pierre et les autres apôtres vont expérimenter l’impensable. Non seulement l’homme qu’ils croyaient être le Messie, le Fils de Dieu serait arrêté, accusé, condamné et crucifié dans les heures qui vont suivre, mais eux aussi vont risquer leurs propres vies. Sa perte serait totalement imprévue et dévastateur pour les disciples au point que tous l’abandonneront. Lorsque les chrétiens passent par des jours difficiles, certains disparaissent tandis que d’autres vont progressivement se relever pour en ressortir fortifier.

Dans la parabole du Semeur (Mat.13:18), Jésus avertit ses disciples que Satan est à l’oeuvre pour détruire les nouveaux chrétiens. Comme un oiseau fait disparaître le grain tombé le long du chemin, Satan fait disparaître la Parole qui vient d’être semer dans le coeur de plusieurs. Parmi les quatre sortes de terres que Jésus va mentionner, une seule va produire du fruit digne de la repentance suite à ce qui aura été semé. Cela nous rappelle qu’il y a beaucoup de confessions de foi, mais très peu de conversions. Selon cette parabole, la moyenne se situe à une personne sur quatre. Combien de jeunes chrétiens ressemble à cette jeune pousse qui vient d’être mise en terre, qui essaye de grandir et parce que la terre manque de profondeur et ne peut pas s’enraciner avec force, lorsque le soleil chauffe la terre, elle se flétrie, se ratatine et meurt, ainsi en est-il avec la foi de certains chrétiens qui semble se flétrir et mourir.

De graves tribulations vont maintenant survenir dans la vie des amis et des disciples les plus proches de Jésus, car Judas a déjà succombé aux séductions de Satan, et Jésus sait que la vie de ses disciples ne tient qu’à un fil, mais il ne désespère pas. Il a prié. Il a demandé au Père que la foi de Pierre ne défaille pas. Il a toujours prié, il fait confiance à son Père qu’il va répondre à sa prière et il continue à enseigner ses disciples.

Lorsque plus tard les épreuves deviendront des plus difficiles, les disciples de Jésus se rappelleront qu’il avait prédit qu’ils passeraient par toutes sortes de tribulations, et dans leur moment de désespoir, ils verront à nouveau Celui qui est la Lumière du monde.

Jésus a prié pour que la foi de Pierre ne défaille pas, car il sait que Pierre est appelé à être une des colonnes de cette jeune Eglise qui va voir le jour bientôt. Jésus connaissait les besoins de chacun et il a sûrement prié différemment pour chacun d’entre eux. Quant à Judas, sa foi a totalement défailli parce qu’il avait perdu tout espoir. Peu importe la foi qu’il avait eu, il a tout abandonné et le suicide fut la porte de sortie qu’il a trouvé, alors que Pierre, malgré le fait qu’il fut secoué dans sa foi, a retrouvé le chemin de la liberté parce qu’il s’est repenti.

IV- « et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères » (22:32b)

Jésus est en train de dire à Pierre qu’il reviendrait à la foi. Le verbe traduit par « revenir » ou « convertir » signifie en grec « se tourner », « se détourner », ou « retourner » mais il est souvent utilisé pour signifier « changer une façon de penser », « changer le cours d’une action pour le meilleur ou pour le pire », et quelques fois, il est synonyme de « conversion » ou de « repentance ».

Mes amis, s’il peut arriver à tous le monde de passer par des moments de grande faiblesse, par une période ou la foi est secouée, nous devons alors nous rappeler qu’il il y a aussi un temps de rétablissement, de guérison et de restoration que le Seigneur opère dans la vie de ses enfants. Un de mes passages favoris dans le Nouveau Testament c’est la restoration de Pierre par Jésus dans Jean 21:15-17. Lorsqu’il lui demande à trois reprises: « Pierre m’aimes-tu? » Et Jésus lui répondra « Paix mes brebis » (Jn.21:15-17). Dans le cas de Pierre, « paître les brebis » de Jésus impliquait fortifier ses frères dans la foi.

V- « Affermis tes frères » (22:32c)

Le verbe « affermir » signifie en grec « agir de façon à être ferme intérieurement ou « agir en étant consacré. » J’aime ce mot « fortifier » « affermir », parce qu’il est encourageant C’était la mission future de Pierre, et pour beaucoup d’entre nous, c’est aussi notre mission: « affermir nos frères et soeurs dans la foi. »

Une de mes bénédictions favorites dans la Bible, nous montre Pierre utilisant ce mot: « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables » (I Pi.5:10).

Je vais résister à la tentation de commenter sur ce verset qui contient quatre verbes remplit avec tellement de promesses: « perfectionner », « affermir », « fortifier » et « rendre inébranlable. »

Voici d’autres passages qui utilisent le même verbe et parle de Dieu qui affermit:

« A celui qui peut vous affermir selon mon Évangile et la prédication de Jésus Christ, conformément à la révélation du mystère caché pendant des siècles » (Rom.16:25).

« Que le Seigneur augmente de plus en plus parmi vous, et à l’égard de tous, cette charité que nous avons nous-mêmes pour vous, afin d’affermir vos coeurs pour qu’ils soient irréprochables dans la sainteté devant Dieu notre Père, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus avec tous ses saints! » (I thes.3:12-13).

Que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, consolent vos coeurs, et vous affermissent en toute bonne oeuvre et en toute bonne parole! (2 Thes.2:16-17).

« Le Seigneur est fidèle, il vous affermira et vous préservera du malin » (2 Thes.3:3).

« Vous aussi, soyez patients, affermissez vos coeurs, car l’avènement du Seigneur est proche » (Jac.5:8).

Avez-vous été blessé? Est-ce que votre foi a été meurtrie? Alors laissez Dieu accomplir la promesse de sa Parole en vous! Laissez-le vous affermir parce que lorsque Dieu vous aura affermis, vous partirez pour aller affermir vos frères et soeurs dans la foi.

Le verbe « affermir » est utilisé à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament concernant ce ministère:

« Lorsqu’il eut passé quelque temps à Antioche, Paul se mit en route, et parcourut successivement la Galatie et la Phrygie, fortifiant tous les disciples » (Ac.18:23).

« Nous envoyâmes Timothée, notre frère, ministre de Dieu dans l’Évangile de Christ, pour vous affermir et vous exhorter au sujet de votre foi » (I Thes.3:2).

« Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente » (2 Pi.1:12).

Lorsque Pierre va s’appuyer sur lui-même, sa force ne sera qu’une illusion, mais dans la persécution, Pierre va apprendre à s’appuyer sur le pardon et la force de Dieu. Dans sa faiblesse, il va trouver une force, celle qui vient de Christ, et cette force va devenir une source vitale de puissance pour beaucoup d’autres autour de lui.

CONCLUSION

Ce passage nous rappelle que pouvons surévaluer nos propres forces quant à ce que nous pouvons faire pour le Seigneur, parce qu’à partir du moment où nous décidons de marcher avec Dieu, nous serons secoué par le Malin, et nous ne serons pas épargnés de vivre des tribulations et de passer par toutes sortes de tentations. Si Jésus a subi les attaques de Satan, nous pouvons être certain qu’il en sera ainsi pour nous également.

Ce passage nous rappelle que la prière est la clé en toute choses. Dans le Jardin de Gethsémané, Jésus a demandé à ses disciples de prier afin de ne pas tomber dans la tentation à venir (Luc 22:40,46).

Ce passage nous rappelle que Jésus combat pour nous. Il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous devant le trône de Dieu (Rom.8:34; Héb.7:25; Es.53:12b). Il prie non seulement pour que notre foi ne défaille pas, mais que nous réalisions que la source de toute guérison se trouve en Lui afin que nous nous fortifions en lui.

Ce passage nous rappelle que si nous succombons à la tentation, nous pouvons toujours nous repentir et être restoré. La foi en Christ est une chose extrêmement précieuse parce que le but de notre foi c’est le salut de notre âme.

Dieu utilise certaines personnes pour fortifier et implanter des Eglises à différents endroits et pour un appel bien spécifique. Si vous servez à l’avancement du Royaume de Dieu, si vous êtes fidèles, soyez certain que Jésus est en train de prier spécialement pour vous, parce que, malgré les combats, les tribulations, les tentations et vos échecs, Jésus vous appelle à fortifier des dizaines et des centaines de vies.

Mes amis, fortifier nos frères et nos soeurs dans la foi, fait parti intégrante de notre mission. Lorsque nous voyons des gens qui sont affaiblis et qui luttent, nous sommes appelés à venir à côté d’eux et à les fortifier avec la force que nous donne de le Christ.

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos souffrances, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se passent par toutes sortes de souffrance! » (2 Cor.1:3-4).

Prière

Seigneur Jésus, je m’identifie au manque de profondeur de Pierre. J’ai cru moi aussi que je pourrais faire beaucoup de choses pour toi e n m’appuyant sur mes propres forces. Tu m’as repris pour cela et j’ai été accablé par les circonstances de la vie et par les épreuves de toutes sortes, mais tu as prié pour moi et tu m’as fortifié. Et maintenant, Seigneur, je prie que tu puisses m’utiliser pour fortifier mes frères et soeurs, et que tu puisses les rendre capables de fortifier les autres. Merci pour ta grâce, merci pour ta patience, merci de ne pas m’abandonner. Et c’est dans le nom puissant et précieux de Jésus que je t’ai prié. Amen.
Rien ne fait un ennemi plus dangereux que le fait qu’il demeure caché ou oublié. Le chrétien a trois grand ennemis; le monde, la chair et le diable et ce dernier est le plus dangereux, non seulement parce qu’il est celui qui donne aux autres la puissance qu’ils ont mais aussi parce qu’il n’ait pas vu et par conséquent, peu connu ou peu craint.

Rom.16:20 écraser Satan sous nos pieds.

Le diable a la puissance des ténèbres. Il obscurcit les yeux, afin que les hommes ne le connaissent. Il s’entoure de ténèbres afin de ne pas être découvert. Oui, il a même la puissance d’apparaître comme un ange de lumière. C’est par la foi que ces choses admises qui ne sont pas vues que le chrétien se doit de reconnaître Satan même comme les Ecritures lui ont révélé.

Lorsque le Seigneur Jésus vivait sur la terre, la grande oeuvre qu’il a accomplie fut de vaincre Satan. Lorsqu’il fut rempli de l’Esprit à son baptême, l’Esprit le mit en contact avec Satan comme le chef du monde des esprits mauvais et il devait combattre et le vaincre. Après ce temps, les yeux du Seigneur furent toujours ouverts à la puissance et à l’oeuvre de Satan. Sans tout péché et dans toute douleur il a reçu la révélation du puissant royaume du Malin. Il a vu l’ennemis de Dieu et de l’homme, non seulement dans les démoniaques mais aussi dans la maladie.

Jésus a vu l’oeuvre de Satan dans le conseil de Pierre d’éviter la croix et dans son reniement du Seigneur. Pourtant, nous pourrions voir à travers ces différents événements uniquement la révélation naturelle du caractère de Pierre. Dans sa propre souffrance, où nous parlons plutôt du péché de l’homme et l’autorisation de Dieu, Jésus a vu la puissance des ténèbres. Toute son oeuvre en vivant et en mourant fut de détruire les oeuvres de Satan. Comme également il détruira complètement Satan lui-même lors de sa seconde venue.

Sa parole à Pierre comparée avec l’expérience personnelle du Seigneur, nous donne un aperçu effrayant de l’oeuvre de l’ennemi. « Satan vous a réclamés », dit Jésus. « Comme un lion rugissant, votre adversaire le diable rôde, cherchant qui dévorer, » dira lui-même Pierre plus tard (1 Pi.5:8). Il n’a pas une puissance illimite mais il est toujours impatient et avide de faire usage de toute faiblesse ou d’un moment d’inattention afin « de vous cribler comme le froment. »

Quelle image! Ce monde, même l’Eglise de Christ est le terrain de battage de Satan. Le grain appartient à Dieu et la paille appartient à Satan. Il crible et crible continuellement et tout cela échoue avec la paille qu’il essaye de prendre pour lui-même. Et beaucoup de chrétiens tombent dans une terrible manière et si ce n’était pas de l’intercession du Seigneur périrait pour l’éternité.

Satan a plus qu’un crible ou une passoire. La première, c’est habituellement la mentalité du monde qui amène le chrétien a vivre comme le monde. Beaucoup sont spirituels dans les temps de crise et de difficultés mais lorsqu’ils s’enrichissent, ils s’efforcent avec enthousiasme à gagner le monde. Ou au moment de la conversion et de réveil ils apparaissent très zélés mais à travers les soucis du monde, ils sont détournés du droit chemin.

Le deuxième crible que possède Satan, c’est l’amour de soi-même et l’égoïsme. Chaque fois que quelqu’un ne se donne pas lui-même sans réserve pour servir le Seigneur et son prochain, à aimer son prochain dans le Seigneur il apparaît binetôt qu’il manque les caractéristiques principales du disciple. Il sera fait clair que beaucoup qui professent un dévouement pour le service du Seigneur ont entièrement échoué sur ce point et doivent être vu comme la paille. Le manque d’amour est assurément le signe de la puissance de Satan.

Un autre crible que possède Satan est celui est très dangereux, c’est la confiance en soi. Sous le nom de suivre l’Esprit, quelqu’un peut écouter les pensées de son propre coeur. Il est zélé pour le Seigneur, mais c’est un zèle charnel dans lequel la douceur de l’Agneau de Dieu n’est pas vu. Sans être observé les mouvements de la chair se mélangent avec les oeuvres de l’Esprit. Bien qu’il glorifie remporter la victoire sur Satan, il est secrètement séduit par lui.

Quelle vie sérieuse ici sur terre, où Dieu donne permission à Satan de placer son terrain de battage même dans l’Eglise. Heureux, ceux qui avec une profonde humilité, avec crainte et tremblement se méfient eux-même. Notre seule sécurité c’est dans l’intercession et le conseil de Lui qui a vaincu Satan. Loin de moi de penser que je connais toutes les profondeurs de Satan et sont une partie pour toutes ses stratégies rusées.

Aussis bien dans le visible, il oeuvre et a la puissance dans le domaine de l’esprit, l’invisble. Craignons que bien que nous l’avons connu et vaincu dans le visible, il pourrait réussir sur nous dans le spirituel. Puissions nous faire en sorte que notre sécurité être conscient de notre fragilité et de notre faiblesse et placer notre confiance en Celui qui nous garde certainement le coeur humble.

Prière

Seigneur Jésus, ouvre nos yeux afi nque nous puissions reconnaître notre ennemi et ses ruses. Fait en sorte que nous puissions le voir lui et son royaume afin que nous puissions redouter tout ce qui vient de lui. Ouvre nos yeux afin que nous puissions de quelle manière tu l’as vaincu et jusqu’à quel point lorsque nous sommes unis en toi, nous sommes invincibles. Enseigne-nous ce que c’est que d’être unis en Toi, de faire mourir tout ce qui est purement égoïste et tout ce qui vient de la chair, et d’être fort dans la faiblesse et dans l’humilité. Enseigne-nous à apporter dans la prière le combat de la foi contre toutes les forteresses de Satan, parce que nous savons que tu le détruiras sous notre pied. Amen.

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s