Avant tout, après tout

 :

...:

...:

...:

...:

...:

...:

...:

...:

 :

 :

64 – L’instabilité

On doit faire preuve de patience et n’agir qu’en connaissance de cause. On est attentif et on prévient ses proches.

1. On a voulu faire des réformes sans préparation, mais ceux qui avaient été négligés résistent et montrent leurs faiblesses, alors on les répare en se laissant guider par les plus compétents.
2. On est parti sans aide pour alimenter son entourage, mais on se fatigue alors on demande aux plus compétents les moyens de revenir.
3. On doit se préparer avant de continuer.
4. Après avoir apporté son aide afin de maîtriser la situation, on sera sollicité à nouveau.
5. Grâce à la préparation, on est parvenu à un résultat, malgré les incertitudes.
6. On ne montre pas ses hésitations, pour ne pas décourager son groupe.

 :

22 – Réserver

On ne s’engage pas trop vite.

1. On nous fait confiance pour réussir sans aide.
2. On va avec son entourage, qui sera peut-être utile.
3. On ne veut pas finir trop vite.
4. On fait vite quand les autres attendent de l’aide.
5. On veut s’élever, et on est accepté malgré son incompétence.
6. On cache ses difficultés pour aider les plus faibles et laisser les plus compétents continuer sans aide.

 

 :

17 – Guider

Quand on égaie les autres, ils se joignent à nous.

1. Si on parle sans a priori, l’avis des autres sera utile.
2. Quand on accepte le moins bien, on renonce au meilleur.
3. Quand on préfère le meilleur, le moins bien s’en va.
4. Quand on acquiert, cela crée des demandes.
5. On se laisse guider par ce qu’on aime.
6. Rentrer chez soi pour partager son savoir.

 :

21 – Décider

On voudrait se réunir mais on doit accepter un arbitrage.

1. On éloigne un proche pour lui apprendre.
2. On désigne un récidiviste mais on n’a pas trouvé le vrai coupable.
3. Les autres n’acceptent pas car on manque de fermeté.
4. On se demande de quoi on a besoin.
5. On discute pour préparer un accord acceptable.
6. On a cessé d’être instable mais les autres attendent des réponses avant que l’on puisse se reposer.

 :

48 – L’organisation

On répartit son action en suivant un plan.

1. On est usé.
2. Les autres ne veulent pas car on a besoin de s’organiser avant qu’ils ne nous fassent confiance.
3. Le progrès n’est pas reconnu alors on est invité à revenir.
4. On a fait une pause pour reconstituer les réserves.
5. On demande aux assistants qui sont prêts de revenir répondre aux besoins.
6. On a besoin d’être disponible pour être utile.

 :

18 – Le désordre

On a besoin d’abandonner ses affaires et se rendre disponible pour adoucir patiemment ses défauts les plus gênants, afin de pouvoir inspirer confiance et être engagé par ceux qui peuvent nous aider.

1. On est en retard.
2. On aide les plus faibles avec douceur.
3. On voit la négligence d’un proche alors on en profite pour l’aider.
4. Les autres ne s’engagent pas parce qu’on ne les a pas convaincus.
5. On arrive à convaincre les autres.
6. On quitte les autres pour aller voir.

 :

47 – La gêne

Les circonstances ou les apparences jouent en notre défaveur. Se justifier est inutile, on sera compris plus tard.

1. On abandonne ses affaires pendant quelques temps car on ne voit rien.
2. On n’attendait rien, quand survient une visite imprévue qui permettra de réviser son jugement.
3. On perd ses moyens alors on doit demander de l’aide à ceux que l’on avait négligé.
4. Avant de rejoindre les autres on doit satisfaire les demandes de ses bienfaiteurs.
5. On n’est pas cru mais si l’on montre son engagement, alors on sera écouté.
6. On ne veut plus continuer mais on peut réussir.

 :

63 – Le maximum

On peut apporter quelques améliorations pour ne pas voir le déclin.

1. On demande à ses proches de se préparer avant de répondre.
2. On ne demande pas la confiance, mais on l’obtient en s’améliorant.
3. On emploie ses forces à résoudre un problème, cela sera pénible. Les plus compétents iront les premiers.
4. Quand on rencontre des difficultés imprévues, on se dépêche de vérifier.
5. Le simple réussira mieux que le compliqué.
6. Les autres évitent d’apporter leur aide, alors on continue de s’améliorer pour réparer sans eux.

 :

 :

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Ennéagramme, Mes cieux d'âme, Observation de soi, Taosophie, Trigramme, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Avant tout, après tout

  1. Sol dit :

    “Je considère qu’un ami est celui qui ne ment pas, ne fait pas semblant et parle avec toute la sincérité, la franchise que l’amitié véritable requiert. C’est ce que j’appelle l’exigence amicale : dire ce qu’on pense sans, bien sûr, être blessant.”
    ― Tahar Ben Jelloun

    “La beauté ne fait pas l’amour, c’est l’amour qui fait la beauté.”
    ― Léon Tolstoï

    “Le temps fait oublier les douleurs, éteint les vengeances, apaise la colère et étouffe la haine; alors le passé est comme s’il n’eût jamais existé.”
    ― Avicenne

    “Dans un monde où chacun triche, c’est l’homme vrai qui fait figure de charlatan.”
    ― André Gide

    “Grâce soit rendue à la bienheureuse nature qui a fait que les choses nécessaires sont faciles à se procurer tandis que les choses difficiles à obtenir ne sont pas nécessaires.”
    ― Épicure

    “Courir après les femmes n’a jamais fait de mal à personne. C’est les rattraper qui est dangereux.”
    ― George Bernard Shaw

    “La recherche a besoin d’argent dans deux domaines prioritaires : le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête.”
    ― Pierre Desproges

    “Lorsque nos intentions sont égoïstes, le fait que nos actes puissent paraître bons ne garantit pas qu’ils soient positifs ou éthiques.”
    ― Dalaï Lama

    “Beaucoup d’entre nous pensent que tenir le coup nous rend plus fort ; mais parfois c’est le fait de lâcher prise.”
    ― Hermann Hesse

    “L’amitié, c’est ce qui vient au cœur quant on fait ensemble des choses belles et difficiles.”
    ― Abbé Pierre

    “Si l’argent ne fait pas le bonheur, rendez-le !”
    ― Jules Renard

    “J’ai souvent pensé qu’on ne devient réellement adulte qu’au moment où l’on pardonne à ses parents d’être aussi imparfaits que le reste des humains et où l’on reconnaît que, avec leurs limites, ils ont fait de leur mieux pour vous.”
    ― Douglas Kennedy

    “L’amour tue l’intelligence. Le cerveau fait sablier avec le cœur. L’un ne se remplit que pour vider l’autre.”
    ― Jules Renard

    “J’ai reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant”
    ― Jacques Prévert

    “Le gouvernement est une réunion d’hommes qui fait violence au reste des hommes.”
    ― Léon Tolstoï

    “Le mal que l’on a fait, il ne faut pas l’oublier, il faut le réparer.”
    ― Alfred Capus

    “L’alcool, il y a deux versions. Soit c’est un ennemi qui te veut du bien mais qui te fait du mal, soit c’est un ami qui te veut du mal, mais qui te fait du bien.”
    ― Jacques Dutronc

    “Impossible de pardonner à qui nous a fait du mal, si ce mal nous abaisse. Il faut penser qu’il ne nous a pas abaissé, mais a révélé notre vrai niveau.”
    ― Simone Weil

    “Rien de plus redoutable que de dire quelque chose qui pourrait être vrai. Car il le deviendrait tout à fait, s’il l’était, et Dieu sait ce qui arrive quand quelque chose, d’être vrai, ne peut plus entrer dans le doute.”
    ― Jacques Lacan

    “Un être humain, c’est un être de lumière libre, qui se fait braise quand il tombe, qui se fait incendie quand il se relève. Pierrot, poète équitable du Québec”
    ― Nelson Mandela

    “On ne voulait pas recommencer les mêmes erreurs alors on en a fait d’autres…”
    ― Anna Gavalda

    “Pourquoi ? Pourquoi cette fausseté dans les rapports humains ? Pourquoi le mépris ? Pourquoi le dédain ? Où est Dieu ? Que fait la police ? Quand est-ce qu’on mange ?”
    ― Pierre Desproges

    “Si l’union fait la force, la force n’a jamais fait l’intelligence.”
    ― Pierre Desproges

    “La méchanceté d’un homme fait de lui un démon, la méchanceté d’une femme fait d’elle un enfer.”
    ― Proverbes

    “L’un des symptômes d’une proche dépression nerveuse est de croire que le travail que l’on fait est terriblement important.”
    ― Bertrand Russell

    “Ce n’est pas parce qu’en hiver on dit « fermez la porte, il fait froid dehors », qu’il fait moins froid dehors quand la porte est fermée.”
    ― Pierre Dac

    “Une fois rien, c’est rien ; deux fois rien, ce n’est pas beaucoup, mais pour trois fois rien, on peut déjà s’acheter quelque chose, et pour pas cher. Alors maintenant si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien, rien multiplié par rien égale rien, trois multiplié par trois égale neuf, ça fait rien de neuf.”
    ― Raymond Devos

    “En ne voulant pas lui faire de peine, je lui ai fait beaucoup de mal.”
    ― Jacques Salomé

    “Essayez, faire de son mieux, cela n’existe pas. On fait la chose ou on ne la fait pas.”
    ― Jiddu Krishnamurti

    “L’important n’est pas ce qu’on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-même de ce qu’on a fait de nous.”
    ― Jean-Paul Sartre

    “L’ennui fait le fond de la vie, c’est l’ennui qui a inventé les jeux, les distractions, les romans et l’amour.”
    ― Miguel de Unamuno

    “La nature crée des différences ; la société en fait des inégalités.”
    ― Tahar Ben Jelloun

    “Le mal ce n’est pas de ne pas tenir ses promesses : c’est d’abord d’avoir fait des promesses impossibles à tenir.”
    ― Claude Roy

    “Quand un fou paraît tout à fait raisonnable, il est grandement temps, croyez-moi, de lui mettre la camisole.”
    ― Edgar Allan Poe

    “La mauvaise volonté est une stratégie dont la sagesse a fait ses preuves. Économique, elle exige un minimum d’investissements et se révèle redoutable pour les nerfs de l’adversaire.”
    ― Chantal Thomas

    “Le bruit ne fait pas de bien, et le bien ne fait pas de bruit.”
    ― François de Sales

    “Dans la vie, on croit toujours bien faire, mais en fait quand on se retourne, on s’aperçoit qu’on a fait à côté.”
    ― Anonyme

    “C’étaient simplement quelques mots d’encouragement, le genre de mots que l’on prononce dans le fracas d’un combat. Ils ne sont pas précisément distincts, mais ils restaurent la confiance par le fait même qu’ils sont dits.”
    ― George Orwell

    “Tout a été dit et fait, et aucune littérature ne peut dépasser le cynisme de la réalité. On ne soûle pas avec un verre celui qui a déjà bu une barrique.”
    ― Anton Tchekhov

    “Il détestait la lâcheté qui fait de la vie une demi-vie et des hommes des demi-hommes.”
    ― Milan Kundera

    “C’est un fait que nous sommes de faibles créatures, mais aussi qu’il existe une force créatrice. Vouloir le nier, c’est de la sottise. Celui qui croit à quelque chose de faux est encore au-dessus de celui qui ne croit en rien.”
    ― Adolf Hitler

    “Certains actes en apparence non-intentionnels sont en fait parfaitement motivés et déterminés par des raisons qui échappent à la conscience.”
    ― Sigmund Freud

    “L’indifférence fait les sages et l’insensibilité les monstres.”
    ― Denis Diderot

    “Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaut mieux chercher ce qu’il faut faire.”
    ― Sénèque

    “La faim est un nuage d’où il tombe une pluie de science et d’éloquence. La satiété est un autre nuage qui fait pleuvoir une pluie d’ignorance et de grossièreté.”
    ― Platon

    “Ce qui vaut la peine d’être fait mérite d’être bien fait.”
    ― Nicolas Poussin

    “On ne peut pas enfermer tout le monde, c’est déjà fait.”
    ― Brigitte Fontaine

    “On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres; mais une accumulation de faits n’est pas plus une science qu’un tas de pierre n’est une maison.”
    ― Henri Poincaré

    “Et puis j’ai découvert que seul le silence est libre. Lorsqu’on fait voeu de se taire, on tranche les dernières attaches, on échappe à tout ce qui retient. Il y a quelque chose d’absolu dans le silence, une fierté qui m’a sauvé la vie.”
    ― Yannick Haenel

    “C’est le fait d’un ignorant d’accuser les autres de ses propres échecs ; celui qui a commencé de s’instruire s’en accuse soi-même ; celui qui est instruit n’en accuse ni autrui ni soi-même.”
    ― Épictète

    “Quand l’œuvre des meilleurs chefs est achevée, le peuple dit : c’est nous qui avons fait ça.”
    ― Lao Tseu

    “Celui qui fait une bête de lui-même se débarasse de la douleur d’être humain.”
    ― Samuel Johnson

    “L’incorrection du langage n’est pas seulement une faute contre le langage même : elle fait encore du mal aux âmes.”
    ― Platon

    “L’art de la conversation fait appel à deux belles qualités: il faut savoir entrer en contact avec autrui et comprendre son point de vue, à la fois communiquer et écouter. Un tel équilibre est rare, mais lorsqu’il est atteint, le charme opère.”
    ― Benjamin Disraeli

    “Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation.”
    ― Socrate

    “Après tout, on vit à l’époque du kleenex. On fait avec les gens comme avec les mouchoirs, on froisse après usage, on jette, on en prend un autre, on se mouche, on froisse, on jette.”
    ― Ray Bradbury

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s