Une Post-Démocratie

Peut-on encore croire en la Démocratie ?

Pourquoi et comment
distinguer sans se méprendre ?
farao

Deviner juste, devenir juste
Chacun devient ce qu’il combat

farao

farao

Pas de démocratie sans tirage au sort


Pas d’erreur, il n’y a pas le moindre mépris dans le tirage au sort.
La démocratie invite à tout simplement ne pas croire au jeteurs de sorts

farao

De la même manière, mais sur d’autres plans, les différences de l’Autre nous enrichissent.
Voilà un concept, une idée, une affirmation qui je l’espère, peut redevenir une Réalité Quotidienne sur un Blog, sur un  Forum. sur les réseaux sociaux

Autre point 

farao
Malgré ce que l’on croit le plus souvent le bien n’est pas le contraire du mal
mais le juste milieu entre deux positions opposées dont chacune est le mal.

farao

A propos de la fin du capitalise :

Avant on justifiait  le travail parce qu’il produisait des biens.
Maintenant on justifie le mal parce qu’il produit du travail.

farao

Qui hait tue ?
Qui est tue ?
Qui es- tu ?

queen

L’âme est prise, l‘âme aime prise dans la méprise
entre respecter, mépriser, croire ou comprendre
durant le temps d’un message,
en communiquant par sa réflexion

farao

Effectivement :
Pourquoi et comment n’être (naitre) qu’individualiste ?
farao

Apprivoise les conflits, celui qui se hâte de comprendre

scratch

farao

On est personne ou miroir pour celui qui, sans  bêler du regard, perçoit
ce par quoi sonne la conscience, la vibration spirituelle, la pleine conscience, autonome et permanente

Smile

Donc pratique le mépris envers lui-même
si bien qu’il devient celui qui, encore et encore, se méprend
à ne pas distinguer ce qui va, vient et arrive, jusque ici, après la démocratie.

afro

L’aspect pratique importe plus et l’emporte sur l’aspect théorique,
quand l’idéal cesse d’y croire, dès que l’idéal c’est d’y croire, et avec autorité, de préférence,
car mieux vaut comprendre que croire avoir déjà expérimenté la compréhension !

elephant

 

Le plus important n’est jamais où tu (celui-là) le crois, jusqu’au moment,
où celui-là cesse de croire au plus important

jocolor


Sans connaissance de soi, pas de compréhension des mondes du lointain et du prochain.

farao

« Ne pas railler, ne pas pleurer, ne pas haïr, mais comprendre »
Spinoza

farao
la cause des causes de notre impuissance politique, c’est que nous laissons les professionnels de la politique écrire et modifier la Constitution.
farao
Le retard de l’une cause le retard de tous,
au milieu des conditions pourtant,
chaque fois à nouveau  bien disposées.
 farao
farao
Or la prévision des cours de la bourse demeure une  version moderne de la divination.
farao

Croire en la démocratie ou bien croire aux jeteurs de sorts,
même combat, sans débat ?

farao

farao

La post-démocratie

La politique se meurt. La loi s’est égarée dans les détails. Les idées ont quitté la scène, laissant la place au pragmatisme et au court-termisme médiatique.

L’État est moins que jamais capable de nous sauver, malgré ses vieilles recettes rassurantes mais périmées.

L’idée que le plus grand danger réside dans les différentes formes d’intolérance, de nature ethnique, religieuse ou sexuelle fait aujourd’hui consensus. Mais doit-on forcément la partager ?Le modèle de tolérance multiculturelle dominant est-il si innocent que cela ?

La post-démocratie désigne étymologiquement tout système politique succédant à une démocratie, mais est surtout utilisé pour désigner plus précisément un système politique affichant des principes démocratiques hérités d’un système démocratique, sans pour autant les respecter dans les faits. Ce terme a été popularisé au début du xxie siècle par Colin Crouch dans son livre Post-democracy. Pour l’économiste Serge Latouche, la post-démocratie est une « fausse démocratie caricaturale manipulée par les médias et les lobbies, que nous connaissons aujourd’hui ».

Sommaire

1 Tentative de définition
2 Vision des souverainistes
3 Exemples
4 Notes et références
5 Liens externes

Tentative de définition

Ce terme est apparu pour définir une évolution en cours des démocraties durant le xxie siècle. Ce terme est polémique car il désigne des démocraties reconnues qui cependant perdent progressivement certains de leurs fondements pour évoluer vers une forme de régime aristocratique.

Une société humaine démocratique répond comme précision nécessaire d’informations douteuses à 5 critères établis de la démocratie :

1.) Choix des dirigeants exerçant le pouvoir par le biais d’élections libres  ;
2.) Existence d’une opposition politique organisée, libre qui peut s’exprimer;
3.) Existence d’un système judiciaire jugeant sur la loi ;
4.) Avoir connu au moins deux alternances (ce qui prouve « après coup » qu’il s’agissait d’une démocratie);
5.) Existence des unités de média indépendantes et libres.

Ces critères démocratiques [Informations douteuses,  précision nécessaire] peuvent être synthétisés par :

1.) élections  représentatives
2.) droits juridiques des citoyens ou non citoyens de l’État
3.) acceptation de débats équilibrés

Une post-démocratie peut donc a contrario être résumée par :

1.) élections aboutissant à des résultats non représentatifs du peuple ;
2.) droits juridiques non respectés par l’État, ou les dépositaires d’une autorité ;
3.) des débats peu équilibrés, limités à quelques sujets, ou orientés en faveur des mêmes réponses.

 Vision des souverainistes

Une autre façon de considérer la post-démocratie est de s’opposer à l’affirmation de certains considérant que les enjeux citoyens ne peuvent plus être discutés à un niveau local mais uniquement au niveau global le plus élevé possible :
1.) instances politiques supranationales
2.) administration des entreprises internationales

farao
Les souverainistes considèrent que le niveau idéal, et unique, du débat démocratique est la Nation.

A suivre…

Bien à chacun et à tous

Merci

 

 

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Une Post-Démocratie

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s