Fin du capitalisme

Economie du partage

Avant on justifiait le travail parce qu’il produisait des biens.
Maintenant on justifie le mal parce qu’il produit du travail.

Des buts de la fin du capitalisme

Les guerres de l’opium sont des conflits motivés par des raisons commerciales qui opposèrent la Chine de la dynastie Qing, voulant interdire le commerce de l’opium sur son territoire, à plusieurs pays occidentaux, voulant le continuer, au xixe siècle.

Ignorance, mauvaise foi, déni et horreur de la situation

Le temps chronologique n’a rien à voir avec le temps spirituel.

Leur relation ne parle que de rendez-vous manqués

La première guerre de l’opium se déroula de 1839 à 1842 et opposa la Chine au Royaume-Uni ;

La seconde guerre de l’opium se déroula de 1856 à 1860
et vit cette fois l’intervention de la France, des États-Unis et de la Russie aux côtés du Royaume-Uni.

Le nom par lequel est désignée cette guerre s’explique dans la mesure
où elle peut être considérée comme le prolongement de la première guerre de l’opium.

Le conflit émergea des tensions provoquées par le renforcement des lois anti-opium
du gouvernement Qing, alors que les Britanniques tentaient d’exporter l’opium de l’Inde Britannique en Chine.

La Chine perdit les deux guerres, et fut contrainte d’autoriser le commerce de l’opium financé par la banque HSBC1, et de signer des traités inégaux, ayant pour conséquences l’ouverture de certains ports et le legs de Hong Kong à la Grande-Bretagne.

Pourquoi et comment le meilleur devance la fin du capitalisme du xx siècle

Pourquoi et comment le pire n’est pas sûr

Plusieurs autres pays occidentaux en profitèrent pour signer des traités inégaux avec la Chine, forçant ainsi son ouverture au commerce.

L’influence étrangère eut pour conséquence la Révolte des Boxers (1899-1901), et la chute de la dynastie Qing (1911).

Jusqu’à preuve du contraire polémiquer éloigne de toute vérité intérieure.
C’est pourtant très clair !


La liberté devient prison dès qu’on y pense

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fin du capitalisme

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s