Mettre en commun

Prendre la parole sur les réseaux sociaux, c’est accepter ensemble  cette logique d’échanges avec chacun des membres d’une communauté ; ce qui revient à conclure, rompre, tenir et maintenir un accord que ne contredit aucun désaccord en relation avec les diffusions de contenu et les réponses aux sollicitations.

Effectivement, cet équilibre à maintenir, demeure un défi pour l’intelligence,  tant que la suite à donner aux échanges des plans A ou B demeurent inconciliables avec des malentendus.

Quand bien même,
admettre, accepter, être d’accord, être en relation,
c’est également,envisager et observer la situation selon plusieurs angles,
regarder chaque chose dans sa globalité et faire le choix
de laisser aller, de laisser vivre cette situation.

Cet état de fait qui, bien que non souhaité,
par l’homme d’aujourd’hui, est nécessaire donc souhaitable,
utile, agréable et salutaire à son coeur, à sa lumière, à sa foi,
à sa liberté comme à l’évolution harmonique et graduelle
de la conscience de l’un, de l’autre et du même illimité
en chacun fini ou pas, tant que le retard de l’un cause de tous.

 Pourquoi et comment partager sans polémiquer ?

Outil d’investigation spirituelle résultant

Accepter une situation, l’admettre, être d’accord revient à lâcher prise face aux exercices de vie que nous n’avons pas choisi. C’est grandir, faire évoluer sa vie et non pas attendre que la situation se débloque.

En effet, une épreuve n’est épreuve que si nous décidons de la définir ainsi
mais en regardant les faits dans leur globalité nous nous apercevons
que cette épreuve est en fait une expérience à vivre.

L’exclusion de la rétro-action produit des situations incontrôlables

Mais accepter, admettre et être d’accord est aussi ne pas ajouter sur ce fait, cette situation notre propre ressenti, nos propres malheurs, le poids de identification à la personnalité de l’un ou de l’autre en chacun.  C’est l’observer car souvent un problème demeure comme une solution regardée avec les yeux du passé :

 c’est en observant que la solution, déjà présente, se montre en nous. 

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mettre en commun

  1. Sol dit :

    « Les portes d’Athènes ne sont jamais fermées pour ceux qui ne s’y plaisent pas. »
    [Socrate]

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s