Dieu des antipodes

motif-tatouage-polyn-sien

Image d’Herald Dick

D’un petit dieu, la forme nue
S’anime, soudain, dans la nuit ;
Il en provient un léger bruit,
Comme d’une souris menue.

Puis il s’en va dans l’avenue,
Il veut y boire un coup gratuit ;
Car personne ici ne le fuit,
Nous l’arrosons sans retenue.

Mais, pour des raisons inconnues,
On n’entend plus parler de lui ;
Il dort, peut-être, au fond d’un puits,
Ce dieu aux pensées saugrenues.

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Dieu des antipodes

  1. Sol dit :

    En physique quantique la matière est à la fois onde et particule,
    agissant tantôt selon les lois du rayonnement (elle est alors à l’état d’onde),
    tantôt selon les lois de la gravitation (elle est alors à l’état de particule).

    Et figurez-vous que la matière ayant l’extrême amabilité d’être poétique,
    la tension qui existe dans l’étirement entre ces deux états,
    ses deux forces opposées de gravitation et de rayonnement,
    se définit en une oscillation appelée « son cosmique. »

    Chaque particule a son chant, l’univers tout entier est musique.
    Sciences et poésie mêlées dans un même émerveillement, c’est formidable !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s