Un seul Coran unique et incréé ?

Pour en finir avec ce mythe, pour ne pas dire ce mensonge d’un seul Coran unique et incréé tombé du ciel !.


« Le calife Uthman » a brûlé 31 versions différentes des Corans qui tournés à l’époque !.

Sous le califat de `Uthman, troisième calife (644 – 656), le territoire musulman s’est considérablement agrandi et de nouveaux problèmes surgissent : quatre types de divergences apparaissent à propos du texte du Coran. Le calife Uthman décide alors d’officialiser un type unique d’écriture du texte coranique et d’établir une classification unique des sourates les unes par rapport aux autres.

C’est à cette fin qu’il charge une commission de préparer plusieurs copies (mus’haf) du Coran. Et cela se passait en l’an 25 de l’hégire, soit quinze ans après la mort du Prophète. Ces copies préparées, `Uthman les fait envoyer en différents points importants du territoire musulman.

Tous ces éléments sont rapportés par Al-Bukhârî, no 4 702. Les copies du Coran écrites de nos jours suivraient toujours mot pour mot et lettre pour lettre cette écriture des copies d’Uthman, écriture nommée « ar-rasm al-uthmanî ». Quelques-unes de ces copies existeraient encore aujourd’hui, l’une se trouverait à Istanbul (Turquie), l’autre à Tachkent (Ouzbékistan).

Après avoir envoyé ces copies dans chaque région, `Uthman fit détruire toutes les copies précédentes, dont celle d’Ali, gendre de Mahomet, celle d’Ubai b. Ka’b ainsi que celle d’Ibn Mas`ud. Bien que ce dernier ait refusé de détruire sa copie de son vivant, elle fut brûlée par la suite.

Le Calife othman ibn afan a brûlé toutes les 31 versions du coran pour garder sa version qui circule aujourd’hui, c’est pourquoi il y a un seul coran.

Mais on trouve quelques versions qui circulent toujours comme :

1)Coran version Hafess en Égypte
2)Coran version Warche au Maroc
3)Coran version Kaloun en Tunisie

Ref:

Dairat el maaref el islamiya, livre 26 page 8177 à 8194
Al masahef de Iben Daoud al Cijistani page 21
Fehrest de Iben al nadim
Le plus grand auteur arabe Dr Taha Houssen dans son livre al fetna al koubra partie 1 page 160 a 183 a critiqué l’islam
Al Tabari

Le Coran d’Othman ou de Mohammed ?

Voici une liste de corans qui ont été brûlé par Othman.

Le Coran d’Abdullah Bin Amre Ibn Al-Ass
le Coran d’Abdullah Ibn Abbas
le Coran d’Abdullah Ibn Al Zoubir
le Coran d’Abe Baker Al Sedeek
le Coran d »Abe Mosa Al Asharee
le Coran de Abu Zaied
le Coran d’ Aïcha,
le Coran d’Akrama
le Coran d’Al Asoad Ibn Yazid
le Coran d’Al Hajaj Ibn Yousef Al Thakafy
le Coran d’Anes Bin Malek
le Coran d’Ata’ Abe Rabeh
le Coran d’Hafsa
le Coran de Moaaz Bin Gabel
le Coran de Moujahid
le Coran de Muhammad Bin Abe Mosa.
le Coran d’Obaid Bin Omeir Al-Laithy.
le Coran d’Othman Ibn Affan
le Coran de Qualown /Abu Mosa Ibn Mina
le Coran de Saeed Bin Gabber
le Coran de Salem Maola Abe Hozaifa
le Coran de Suleiman Ibn Mahran
le Coran de Talha
le Coran de Waresh
le Coran de Zaied Ibn Thabet
etc…

De toutes ces anciennes versions du Coran qui ont été détruites, seuls deux manuscripts ont survécu jusqu’à notre époque : le Codex de Samarcande (daté de 654) conservé au musée Doktary à Istamboul et le Codex de Londres (daté de 772) conservé au British Museum. Chacun contient environ 750 divergences par rapport au Coran actuel (on remarque que c’est souvent le Coran actuel qui semble avoir ajouté des mots ou des phrases au texte primitif).

Al Tabry, au 10ème siècle, l’avouait carément :

« Le texte du coran n’était pas fixé à mon époque. »

Et l’Imam Ja’far, pour résumer la situation, allait plus loin encore :

« Le véritable Coran n’existe pas ! »

Selon As-Suyuti (mort en 1505) Ibn ’Umar al Khattab aurait dit :

« Que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu ! Alors qu’il dise : J’ai acquis ce qui était disponible.  »
(As-Suyuti, Itqan, partie 3, page 72).

Jabir a rapporté que l’Imam Bar a dit :

« Personne ne peut affirmer avoir rassemblé tout le Coran tel qu’il a été révélé par Allah, si ce n’est un menteur ! Le Prophète dit alors : c’est ainsi que le démon m’a envoyé ses deux serviteurs à l’instant Abu Bakr et Omar ». (Commentaire de bas de page de la traduction de Maqbool : Sourate « Hajj »: 674)

Un grand nombre d’exemple de modification du Coran. En voici un.

L’Imâm Al-Bukhârî et Ibn Jarîr disent que, selon Ubayy Ibn Ka`b et Anas b. Malik, ces paroles ont été révélées dans la Sourate 102 « At-Takâthur » (La course aux richesses) :
« Le Prophète (paix et bénédiction d’Allâh sur lui) a dit : ‘Si le fils d’Adam avait deux vallées de richesses, il souhaiterait que lui en fût échue une troisième. Rien ne peut remplir le ventre du fils d’Adam sauf la terre (= la mort), mais Dieu revient vers celui qui revient à Lui’ … ».

—–> Pourtant on ne retrouve plus ce passage dans la sourate 102 (qui ne contient que 8 versets) du coran actuel. Il a donc été enlevé.

Arlito

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Un seul Coran unique et incréé ?

  1. Sol dit :

    Coran 2.37. Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Allah agréa son repentir car c´est Lui certes, le Repentant, le Miséricordieux.

    La Genèse ne fait aucune allusion au repentir d’Adam. L’idée a été prise du Talmud Erubin 18b; Abodah Zarah 8a.

    Texte ancien de la mythologie Grec

    Des légendes relatives à des hommes qui tombent endormis pour se réveiller des années plus tard dans un monde métamorphosé se retrouvent dans toutes les cultures.

    Voici ce que « Mahomet » relate :

    Sourate 18 :16-26.

    Et quand vous vous serez séparés d’eux et de ce qu’ils adorent en dehors d’Allah, réfugiez-vous donc dans la caverne : votre Seigneur répandra de Sa miséricorde sur vous et disposera pour vous un adoucissement à votre sort ». Tu aurais vu le soleil, quand il se lève, s’écarter de leur caverne vers la droite, et quant il se couche, passer à leur gauche, tandis qu’eux-mêmes sont là dans une partie spacieuse (de la caverne)… Cela est une des merveilles d’Allah. Celui qu’Allah guide, c’est lui le bien-guidé. Et quiconque Il égare, tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie. Et tu les aurais cru éveillés, alors qu’ils dorment. Et Nous les tournons sur le côté droit et sur le côté gauche, tandis que leur chien est à l’entrée, pattes étendues. Si tu les avais aperçus, certes tu leur aurais tourné le dos en fuyant; et tu aurais été assurément rempli d’effroi devant eux. Et c’est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu’ils s’interrogent entre eux. L’un parmi eux dit : « Combien de temps avez-vous demeuré là?  » Ils dirent : « Nous avons demeuré un jour ou une partie d’un jour ». D’autres dirent :  » Votre Seigneur sait mieux combien [de temps] vous y avez demeuré. Envoyez donc l’un de vous à la ville avec votre argent que voici, pour qu’il voie quel aliment est le plus pur et qu’il vous apporte de quoi vous nourrir. Qu’il agisse avec tact et qu’il ne donne l’éveil à personne sur vous. Si jamais ils vous attrapent, ils vous lapideront ou vous feront retourner à leur religion, et vous ne réussirez alors plus jamais ». Et c’est ainsi que Nous fîmes qu’ils furent découverts, afin qu’ils (les gens de la cité) sachent que la promesse d’Allah est vérité et qu’il n’y ait point de doute au sujet de l’Heure. Aussi se disputèrent-ils à leur sujet et déclarèrent-ils : « Construisez sur eux un édifice. Leur Seigneur les connaît mieux ». Mais ceux qui l’emportèrent [dans la discussion] dirent : « élevons sur eux un sanctuaire ». Ils diront : « ils étaient trois et le quatrième était leur chien ». Et ils diront en conjecturant sur leur mystère qu’ils étaient cinq, le sixième étant leur chien et ils diront : « sept, le huitième étant leur chien ». Dis : « Mon Seigneur connaît mieux leur nombre. Il n’en est que peu qui le savent ». Ne discute à leur sujet que d’une façon apparente et ne consulte personne en ce qui les concerne. Et ne dis jamais, à propos d’une chose : « Je la ferai sûrement demain » sans ajouter : « Si Allah le veut », et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : « Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct ». Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cent ans et en ajoutèrent neuf (années). Dis : « Allah sait mieux combien de temps ils demeurèrent là. A Lui appartient l’Inconnaissable des cieux et de la terre. Comme Il est Voyant et Audient! Ils n’ont aucun allié en dehors de Lui et Il n’associe personne à Son commandement.

    D’où vient cette histoire ?

    L’écrivain grec Siméon Métaphrastes semble en être à l’origine via sa « Vies des Saints ». (Elle fut popularisée en occident par Grégoire de Tours.

    Elle se résume ainsi : au cours du règne de l’empereur Decius ou Dèce (249-251), sept jeunes gens de la ville d’Éphèse préfèrent se cacher dans une caverne plutôt que d’obtempérer à l’empereur qui veut les contraindre à apostasier.

    La nuit même de leur fuite, les soldats que l’empereur a lancé à leur recherche les découvrent dormants, si j’ose dire, du sommeil du juste. Decius, qui à son âge et avec les responsabilités qui sont les siennes, semble n’avoir rien de mieux à faire que mener des battues de nuit dans les collines, décide alors de leur jouer un tour à sa façon (quel farceur quand même) et fait murer la grotte (toujours au cours de la même nuit et sans les réveiller – on trouvait encore de bons ouvriers à l’époque).

    Presque deux siècles plus tard, sous le règne de Théodose II, des gens du coin remarquent les pierres de tailles qui murent la grotte et les descellent pour les utiliser dans une nouvelle construction. Une fois le mur démonté les martyrs se réveillent miraculeusement, croyant n’avoir dormi qu’une seule nuit, tout étonnés de constater que leurs vivres sont tombés en poussière ils envoient l’un de leurs au ravitaillement en ville. Il y est fort étonné d’apercevoir partout des églises et étonne pareillement les marchands en les payant avec des pièces vielles de plusieurs siècles. L’évêque d’Éphèse, l’empereur et l’impératrice s’empressent d’aller à la caverne pour contempler le phénomène ; puis les sept martyrs, après d’édifiantes paroles, s’endorment de nouveau pour ne plus se réveiller.

    Au fil du temps, des gens simples ont cru de bonne foi que cette histoire était véridique, les autorités d’Éphèse n’avaient certainement pas manqué d’encourager cette croyance qui attirait les pèlerins.

    2.56 Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants.

    => Talmud, Shabbat 88b.

    .

    J'aime

  2. Sol dit :

    Le coran : un plagiat, la preuve par A + B

    L’idée principale des musulmans est que le Coran est un livre divin et révélé, alors qu’en réalité, la plupart des versets coraniques et les histoires qui gravitent autour de l’Islam, sont un mélange de référence à des textes anciens, d’apocryphes, et même des textes directement tiré du Talmud, le Coran ne fait pas que citer des passages du livre (la Bible) qu’il prétend confirmer mais aussi d’écrits apocryphes et talmudiques qui ne sont en rien révélé.

    C’est une facette du Coran qui est peu connu des musulmans, et que d’autres qui connaissent bien cette réalité coranique « très peu nombreux » ne veulent pas voir et reconnaître !.

    1) L’Apocalypse de Moïse, un apocryphe aussi connu sous le nom de « Vie d’Adam et Eve »

    Et lorsque ton Seigneur dit aux Anges : « Je vais créer un homme d’argile crissante, extraite d’une boue malléable, et dès que Je l’aurais harmonieusement formé et lui aurait insufflé Mon souffle de vie, jetez-vous alors, prosternés devant lui » (Coran XV, 28-29)

    Lorsque Dieu t’eut insufflé le souffle de vie et que ton visage et ta ressemblance eurent été faits à l’image de Dieu, Michel (…) sortit pour convoquer tous les anges et il leur enjoignit : « Adorez l’image du Seigneur Dieu, ainsi que l’a ordonné le Seigneur ! » (Ap. Mo. XIII)

    Il lui dit : « Ô Iblis, qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains ? T’enfles-tu d’orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés ? » « Je suis meilleur que lui » dit-il. « Tu m’as créé de feu et tu l’as créé d’argile » (Coran XXXVIII, 75-76)

    Et comme Michel me pressait de t’adorer, je lui dis : « Pourquoi me presses-tu ? Je n’adorerai pas celui qui m’est inférieur ; je préexiste, en effet, à toute créature et j’avais déjà été créé avant que celui-là ne vienne à l’existence. C’est lui qui doit m’adorer, et non l’inverse ! » En entendant cela, les autres anges qui sont avec moi refusèrent d’adorer (Ap. Mo. XIV)

    J'aime

  3. Sol dit :

    Al Tabry, au 10ème siècle, l’avouait carément :

    « Le texte du coran n’était pas fixé à mon époque. »

    Et l’Imam Ja’far, pour résumer la situation, allait plus loin encore :

    « Le véritable Coran n’existe pas ! »

    Selon As-Suyuti (mort en 1505) Ibn ’Umar al Khattab aurait dit :

    « Que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu ! Alors qu’il dise : J’ai acquis ce qui était disponible.  »
    (As-Suyuti, Itqan, partie 3, page 72).

    Jabir a rapporté que l’Imam Bar a dit :

    « Personne ne peut affirmer avoir rassemblé tout le Coran tel qu’il a été révélé par Allah, si ce n’est un menteur ! Le Prophète dit alors : c’est ainsi que le démon m’a envoyé ses deux serviteurs à l’instant Abu Bakr et Omar ». (Commentaire de bas de page de la traduction de Maqbool : Sourate « Hajj »: 674)

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s