Des mots et des formes

Des formes aident des mots

L’erreur de croire

[766][898866]

========================

Savoir c’est toujours interpréter une information,

pour la connaitre il faut l’agir,
c’est à dire mettre en pratique
les exercices nécessaires à l’évolution,
harmonique, graduelle donc intentionnellement
non artificielle de l’auto-conscience.

[888][769678]

========================

Or la paix n’a rien à voir avec la polémique,
par contre sa forme ne  se tient pas trop éloignée
de celle de l’hexagramme n° 11, la Paix.

[977][776767]

========================

Pacifier, se pacifier ou  ne pas s’y fier de quoi s’agit-il ?

[998][997976]

========================

L’oeil peut-il se voir lui-même ?

[768] [898676]

========================

Etre et montrer ce que l’on est sont souvent inconciliables.

L’un dit de façon incompréhensible que le monde est simple,
l’autre dit simplement que le monde est incompréhensible.
Tous deux attendent la mort pour savoir de quoi il en retourne exactement.

[878][986978]

========================

Si le secret de la voie de la transformation se trouve dans la pratique

et non pas dans la théorie, non pas dans la polémique ,
alors connaitre sans agir, c’est comme aimer sans jouir.

Drame de l’humain inachevé, en chaque Un Fini,
« on » peut enseigner l’entrée du chemin qui mène au bonheur,
mais c’est à chacun de s’équiper comme il faut pour dégager la piste.

[787][679669]

========================

Avec le langage par formes, le pratiquant meurt avec une âme vivante.
Avec le langage par mots, le pratiquant vit avec une âme morte.
Dès qu »il oublie la métaphore de la diligence, du cheval,
du cocher et du maître, le cavalier débutant a un problème :

c’est de savoir partir et s’arrêter en même temps que son cheval…

N’en serait-il pas de même pour l’être humain et son émotionnel,
dès qu’il va et vient à la rencontre de la sensation de l’inconnu
sur son chemin de tous les jours, avec le même détachement
que le lac qui rêve avec ou sans nuage  ?

[886][769886]



========================

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Des mots et des formes

  1. Sol dit :

    « Je vois maintenant que le parcours que j’ai choisi dans ce labyrinthe a fait ce que je suis. Je ne suis pas seulement un être, mais aussi une manière d’être et de prendre conscience des couloirs que j’ai suivi et de ceux qui me restent à prendre pour comprendre ce que je deviens «

    Daniel Keyes

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s