Chevaliers de la Table Ronde

Bonjour tout le monde

L’objet légendaire du Graal apparaît pour la première fois à la fin du xiie siècle (au Moyen Âge) dans le roman Perceval ou le Conte du Graal (chapitres 8, 15 et 19), de Chrétien de Troyes, comme avatar du chaudron d’immortalité du Dagda – talisman de la mythologie celtique. Ce Graal qui produit une nourriture miraculeuse qui se renouvelle chaque jour1 se présente comme un souvenir des vases et récipients d’abondance au contenu inépuisable, fournisseurs de mets et de boisson, dont la mythologie celtique et les légendes d’autres cultures indo-européennes font souvent mention (le motif de la corne d’abondance par exemple, dans la mythologie grecque). Sa conservation chez le roi et son exhibition dans la fête assurent à la société la reconduction des richesses d’année en année.

C’est aussi un archétype particulier celui de l’hexagramme n° 50, le chaudron dont parle C Jung dans sa préface d’introduction au yi king.

Cet objet est en relation avec le processus d’administration de la nourriture,
et plus généralement, cet objet invite à l’action centrée, à l’image du temps d’un repas.

Le Graal est un objet mythique de la légende arthurienne, objet de la quête des chevaliers de la Table ronde. À partir du xiiie siècle, il est assimilé au Saint Calice (la coupe utilisée par Jésus-Christ et ses douze disciples au cours de la Cène, et qui a recueilli le Sang du Christ) et prend le nom de Saint Graal.

Dieu dont on parle

La nature du Graal et la thématique de la quête qui lui est associée ont donné lieu à de nombreuses interprétations symboliques ou ésotériques, ainsi qu’à de multiples illustrations artistiques.

Liste des Chevaliers de la Table Ronde

Cette liste recense des chevaliers étant cités comme siégeant à la Table Ronde dans les récits appartenant au cycle arthurien. Chrétien de Troyes en nomme un grand nombre dans son roman Erec et Enide, sans qu’ils jouent forcément un rôle particulier. Il y a 150 chevaliers. En comptait des preux et des félons.Il y a aussi

Agravain, second fils dut roi Lot d’Orcanie et de la reine Morgause, frère de Gauvain et neveu du roi Arthur reconnu pour etre le mangeur de la cour
Alexandre, fils de l’empereur de Constantinople dans Cligès ou la Fausse Morte, père de Cligès.
Amanguin, roi dans Erec et Enide
Baudemagus, cité notamment dans la Quête du Graal, et sous le nom de Bagomédès dans le manuscrit de Mons.
Bedivere, chevalier qui restitue l’épée Excalibur à la Dame du Lac.
Bliobéris, cité dans Erec et Enide, fils de Nestor de Gaunes et frère de Blanor dans Lancelot en prose
Bohort, cousin de Lancelot, un des chevaliers à réussir la quête du Graal
Bravain, cité dans Erec et Enide
Bruian des Îles, cité dans Erec et Enide
Calogrenant, cousin germain d’Yvain le Preux
Caradoc Freichfras, personnage central du livre La Vie de Caradoc
Caveron de Roberdic, cité dans Erec et Enide
Clamadeu, seigneur des îles, vaincu par Perceval, il devient chevalier à la cour d’Arthur (Perceval ou le Conte du Graal)
Désanglois, Chevalier qui protégea le Royaume d’Irlande
Cligès, héros du roman de Chrétien de Troyes Cligès ou la Fausse morte
Cynon, le plus jeune des chevaliers de la Table Ronde
Dagonet
Dodin le Sauvage ou Dodinel, cité dans Erec et Enide comme le neuvième des meilleurs chevaliers, dans Yvain ou le Chevalier au Lion et dans le Manuscrit de Mons
Erec, fils du roi Lac, époux d’Enide, héros du roman Erec et Enide où il est « le second de tous les bons chevaliers »
Fergus, cité dans Perceval ou le Conte du Graal
Gareth ou Gahériet, fils du roi Lot d’Orcanie, frère de Gauvain, et neveu du roi Arthur
Galaad ou Galahad, fils de Lancelot du Lac, un des chevaliers qui contemple le Graal
Gale le Chauve, cité dans Erec et Enide et dans Le Livre de Caradoc
Galegantin le Gallois, cité dans Erec et Enide
Gandelu, cité dans Erec et Enide comme le dixième des bons chevaliers « pour sa beauté »
Gauvain, fils du roi Lot d’Orcanie et neveu du roi Arthur, l’un des principaux chevaliers de la Table Ronde, cité comme le premier d’entre eux dans Erec et Enide
Girflet ou Jaufré, fils du roi Do, héros du Roman de Jaufré
Gornemant de Gorhaut, cité Lancelot ou le Chevalier à la charrette, il dispense à Perceval son éducation à la chevalerie dans Perceval ou le Conte du Graal et Les Merveilles de Rigomer. Cité comme le quatrième meilleur chevalier dans Erec et Enide (Gonemant de Gort)
Gorvain Cadrus, ravisseur de la sœur de Gauvain ; repenti, il est fait chevalier de la Table Ronde dans Hunbaut
Gronosis le Pervers, fils de Keu le sénéchal dans Erec et Enide
Gaheris ou Guerrehet, fils du roi Lot d’Orcanie, frère de Gauvain, et neveu du roi Arthur
Haymon de Thérouanne,(480-543) Comte de Cambrai et de Boulogne
Hector des Mares, fils illégitime du roi Ban de Bénoïc, demi-frère de Lancelot
Hoël, roi de Petite Bretagne ou duc d’Armorique selon les versions
Hunbaut, chevalier calme et réfléchi dans le roman éponyme
Keu le sénéchal, frère nourricier d’Arthur
Keu ou Key d’Estraux, neveu de Karado, dans Erec et Enide et le Lancelot en prose
L’Orgueilleux de la Lande, défait par Perceval (Le Conte du Graal, Chrétien de Troyes), il se met au service du roi Arthur (Erec et Enide, Perlesvaus)
Lamorak, frère aîné de Perceval le Gallois
Lancelot du Lac, le meilleur chevalier du monde, fils du roi Ban de Bénoïc et de la reine Hélene
Le Beau Couard, cité dans Erec et Enide comme le cinquième chevalier et dans Le Livre de Caradoc. Dit aussi Le Couard Chevalier (Manuscrit de Mons) ou Le Chevalier Couard, il devient Le Chevalier Hardi dans Perlesvaus
Le Bel Hardi, fils de Nut cité dans Le Livre de Caradoc. Le Hardi est le sixième chevalier dans Erec et Enide
Le fils du roi Kénédic, cité dans Erec et Enide
Le Frère de Samiramis, cité dans Hunbaut
Le Laid Hardi, chevalier à l’armure noire dans Le Livre de Caradoc
Le Riche Sodoier, cité dans Le Livre de Caradoc
Le roi d’Estragale, cité dans Le Livre de Caradoc (peut-être Erec car son père était roi d’Ostregalles)
Le Seigneur de Beaumanoir, cité dans Hunbaut
Le Valet au Cercle d’Or, cité dans le Manuscrit de Mons
Le Valet de Qintareus, cité dans Erec et Enide
Léodagan, roi de Carmélide, père de la reine Guenièvre
Lionel, fils de Bohort de Gaunes et frère de Bohort le Jeune
Lohot, le fils d’Arthur et de Guenièvre
Louis, chevalier dont le nom figure sur une tombe avec ceux d’Yvain et Gauvain dans Lancelot ou le Chevalier à la charrette
Mauduit le Sage, cité comme le huitième chevalier dans Erec et Enide
Méliant du Lys, chevalier vaillant et hardi, élevé par Thibaut de Tintagel dans Perceval ou le Conte du Graal, orthographié Mélian du Lis dans Merlin de Robert de Boron. Fils du Chevalier du Gaste Manoir et neveu du roi Claudas, allié à Brian des Îles dans Perlesvaus. Il est cité comme le septième des meilleurs chevaliers dans Erec et Enide
Mordred, fils adultère d’Arthur et de sa demi-sœur, assassin de son père
Perceval le Gallois, un des chevaliers qui trouve le Graal
Pomelglois, fils du roi d’Irlande, chevalier preux et vaillant dans Lancelot ou le Chevalier à la charrette
Sagremor le Desrée, petit-fils de l’Empereur Adrien de Constantinople, chevalier impétueux
Taulas de la Déserte, cité dans Erec et Enide comme n’étant « jamais las des armes », seigneur de Lyon dans Lancelot ou le Chevalier à la charrette
Taulat de Roudement, adversaire de Jauffré, évoqué dans Hunbaut
Tristan, héros du conte Tristan et Iseut
Ulfin Ridcaradoch ou Ulfius, compagnon d’armes d’Uther Pendragon puis d’Arthur
Urbain, fils de la Reine de la Noire-Epine dans Merlin de Robert de Boron
Urgan, un des principaux chevaliers de la Table Ronde d’après Robert de Boron
Yder, Ydier du Mont Douloureux, Hyder ou Edern, roi de Cornouailles, fils de Nut, présent dans l’Historia Regum Britanniae, Erec et Enide, L’Âtre Périlleux, Le Livre de Caradoc, Hunbaut
Yvain aux Blanches Mains, dans Merlin Robert de Boron
Yvain l’Avoutre, fils du roi Urien, frère d’Yvain le Preux, cité dans Erec et Enide et Perlesvaus
Yvain le Preux, le Chevalier au Lion, fils du roi Urie de Pénélope et Képus

Bien à chacun et à tous

Belle suite et souriante journée

Merci beaucoup

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Chevaliers de la Table Ronde

  1. Sol dit :

    Goûtons voir …

    Combien l’amour rend plus libre que le vin

    Le vin de la messe qui ne rit est-il en poudre ?

    abstème adjectif et nom (latin abstemius)
    [876][766766] hexagramme n° 51 – L’Éveilleur

    Qui s’abstient de boissons alcoolisées pour des raisons médicales, morales ou religieuses.

    PECCABLE, adj.
    THÉOL. Susceptible de pécher, enclin à pécher. Anton. impeccable.Nature peccable de l’homme. Il éveilla des doutes dans l’esprit de Bouvard (…) sur le péché originel. −«Si Dieu a créé l’homme peccable, il ne devrait pas le punir (…)» (Flaub., Bouvard, t.2, 1880, p.128).Pour le solliciter doucement [le miracle] (…) il faut placer l’âme dans sa pureté la plus grande, lui accorder le droit d’avoir la vie religieuse la plus intense en dehors de la partie peccable et par dessus cette partie peccable (Jouve, Paulina, 1925, p.98).

    SÉCABLE, adj.
    Qui peut être coupé, divisé. Anton. insécable.Dans la sphère des inductions de l’expérience, la physique et la chimie rapportent leurs phénomènes à des molécules étendues, molécules élémentaires et dernières à l’égard de tels de ces phénomènes, mais sécables à l’égard d’autres (Renouvier,Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 85).

    Coupable
    Qui a commis un crime, un délit, une faute.
    Qui peut être coupé…

    Provenç. colpable ; espagn. culpable ; portug. culpavel ; ital. colpevole ; du latin culpabilis (voir. COULPE).

    Sourire
    Qui peut être à la fois coupable et non-coupable comme une pomme mouillée ?

    Pom, pom, pom, pom et tout repart…
    Abstème impeccable plaider, accabler non-coupable

    Combien ton amour est meilleur que le vin,
    et l’odeur de tes parfums, plus suave que tous les aromates !

    (Cantique des cantiques 4:10)

    J'aime

  2. Sol dit :

    Empreinte vivace, les langues sacrées sont l’ADN d’un sens Initial.
    Naïla

    Quête du Graal

    1 Arthur
    2 Lancelot
    3 Percival
    4 Degore
    5 Bedivere
    6 Kay
    7 Galahad
    8 Bors
    9 Gawain
    10 Tristan
    11 Brunor
    12 Hector

    J'aime

  3. ocanocean dit :

    Bonjour Sol et à tous,

    AMMI: double (M) AIME.

    Un Corps, une forme qui se voit comme elle EST: Architecture Parfaite de l’Amour redoublé et partagé.

    A. dministrateur
    M. modérateur
    M. membre
    I. nvité

    Langage par forme est Langage universel.
    Tout Langage est une forme.
    Toute forme est un Signe.
    Tout signe est invitation au sens et au souvenir vivace.
    Les langues sacrées sont l’ADN d’un sens Initial, empreinte vivace.

    Celui qui se place dans la Voie de l’AMOUR, entre nécessairement dans une Architecture Unitive de l’Origine.
    Celui qui tient à l’Anse de l’AMOUR détient toutes les formes.
    Il existe une Secret dans l’AMOUR, quoi?…. Une forme, un lien, une protection s’il l’envisage, ou si cela lui est dévoilé, car dès lors que l’on saisit que l’Amour est une échelle, la mesure est perçue, en son for(t) intérieur. Le guerrier, le chevalier est soumis à la Quête, et la Quête est à elle seule une puissante Voie.
    Nous pouvons certes essuyer des épreuves et être refoulé, car le monde de la Quête obéit à de strictes lois, et pourquoi: la nature des mondes visités est ainsi, c’est leur nature que nous avons dans un Accord Pré-éternel échangé. Celui qui retrouve l’acte de l’Accord a trouvé Son Accord Originel.

    Mais, qui s’abandonne à l’Accord Primordial?
    Qui?
    Qui retourne fidèle à ce pacte contracté?

    Platon en parlant de géomètre dit vrai.

    La géométrie est une Si belle architecture. Vaisseau, Arche, construite selon des règles précises.

    Puis le Vaisseau vogue et s’en retourne, et, Ô Beauté… Libre en ce navire sur lequel flotte une voile.

    Autre chose:

    Tout est découverte, perpétuelle découverte avec cœur léger. Il existe une possibilité qui est le monde du Tout Possible.

    Rien n’est fermé sauf en notre conscience limitée.
    Union des consciences vers la légèreté de l’Etre en toute ouverture et Amour.

    L’Amour est le Raffinement de la conscience, est l’infini d’une conscience qui ne sépare jamais.
    Par l’Amour nous sommes directement dans le Berceau d’une Initiation de Haute Révérence.
    Par l’Amour, y compris l’Amitié Noble, chevalerie sublime, on acquiert les plus hautes vertus qui correspondent aux Consciences unifiées.

    Avec l’Amour comme mesure, l’Oeil perce tous les secrets, et sait.

    La conscience est un Acte d’être!!! Acte d’Être, Acte d’ÊTRE.

    Les effets et la gnose qui en découle sont VISIBLES. C’est TOUT.

    Mais nul jugement dans une conscience élevée, compassion et empathie, plutôt.

    Prière pour que chacun nous soyons délivrés de l’Illusion à croire que L’on connaît.

    Le vrai sage sait qu’il ne connaît rien, il est juste, juste juste, ACTE D’ÊTRE.

    Et LA Connaissance se connaît.

    Belle journée.

    J'aime

  4. Sol dit :

    Bonjour

    Wikipédia a écrit :

    Concernant leur nombre, il est différent selon les sources: Le nombre (toujours symbolique) et les noms varient selon les textes. Les premières sources en recensent 12, 24, 36 ou 72. Pour Robert de Boron, chez qui la Table Ronde est une réplique de la table de la Cène, ils sont cinquante. Dans d’autres versions comme Le Morte d’Arthur de Thomas Malory, ils sont 150 (« Trois fois cinquante » est une expression que l’on trouve souvent dans les textes gallois ou irlandais, qui signifie « un très grand nombre », voire « incommensurable »). Le livre Les blasons des chevaliers de la Table ronde en donne 170, le livre de Michel Pastoureau, Les chevaliers de la Table ronde : Histoire d’une société imaginaire en recense 239 (vivant sur quatre générations) à travers des sources françaises du XIIe jusqu’au XVe siècle

    La liste des chevaliers de la Table ronde vient bien de Wikipédia.

    Les informations en citation ci-dessus [12/24/36/72/170/239] concerne un nombre variable, selon les auteurs, des chevaliers de la Table Ronde. Ce nombre est ci-dessous converti à la fois en un ennéagramme décomposé en trigramme et en hexagramme.

    L’enchantement des mondes

    12 Chevaliers reliant [766] et [696666] hexagramme n° 7 L’Armée
    24 Chevaliers reliant [686] et [687666] hexagramme n° 15 L’humilité
    36 Chevaliers reliant [766] et [678666] la forme n°7 l’Auto-discipline
    72 Chevaliers reliant [676] et [686766] hexagramme n° 16 L’Enthousiasme
    150 Chevaliers reliant [786] et [678666] hexagramme n° 46 La croissance
    170 Chevaliers reliant [666] et [888866] hexagramme n°2 l’Élan réceptif
    239 Chevaliers reliant [976] et [998966] hexagramme n° 54 L’épousée, la Voie, la Vertu

    Chaque voix épouse sa voix.

    Que cela soit langage par mots ou langage par formes, chacun possède sa grammaire, son alphabet, sa logique, cependant seul le langage par forme traite de la pris en main du travail sur la nature humaine via la Machine Humaine.

    Grace à ce travail, il devient possible, à chacun, en quelques instants de percevoir et de transcrire les fréquences vibratoires de n’importe quelle expression écrite du langage par mots.

    Les valeurs 6,7,8,9 concernent une triple étape (transformation, transmutation, transfiguration) donc l’art de trianguler à la base du langage par formes incontournable avec les symbolisme des chevaliers de la Table Ronde.

    Le langage par mots est fait pour celui qui recherche la vérité, car celui qui recherche la vérité se dissout dans le temps.

    Le langage par formes est fait pour celui qui se tourne vers la beauté qui sème la joie et moissonne la paix, tout en enseignant, l’aspiration, cette respiration du regard. Ainsi perçoit-il l’unité du tout à chaque instant.

    D’abord vient la transformation, puis vient, la Transmutation, puis vient le Transfiguration.
    Seulement après le coeur est ouvert au coeur de toute paix.

    Rares sont ceux qui ont trouvé le Graal plus rares encore sont ceux qui atteignent l’étape de la transfiguration qui traduit le fait qu’avant d’être ouvert au coeur de toute paix, le coeur est fermé

    Bien à toi, à chacun et à tous

    Belle suite et souriante journée

    Merci beaucoup

    Aimé par 1 personne

  5. Sol dit :

    Bonjour tout le monde

    selon Platon, nul n’entre ici , s’il n’est géomètre,
    excepté peut-être, encore, ceux qui, comme aujourd’hui,
    (en) redoublant toute leurs chances, sont nés le jour de leur anniversaire…

    Le langage par mots rarement permet au fond de remonter à la surface,
    or si pour le géomètre rien n’est plus profond que la surface,
    dès lors, à quoi bon bouder sa joie de l’échange avec ses semblables ?

    Par exemple et jusqu’à preuve du contraire,
    l’expression [Chevalier de la Table Ronde]
    paraît typiquement appartenir au domaine du langage par formes,
    articulé sur les mêmes bases que celles des triplets de l’adn.

    Les relations entre adn, yi king et tarot sont démontrées depuis des lustres.

    Jusqu’à preuve du contraire, le Livre des Transformations est celui du langage par formes, notamment, à la base du langage binaire, ou hexadécimal de nos ordinateurs.

    L’union du langage par mots et du langage par formes donne Verbe Incarné et Métalangage ; ce dernier, définition est capable de décrire, tout autre langage, à la manière d’une passerelle entre la conscience d’un égrégore et celle d’une forme-pensée ou inversement.

    Par exemple pour l’accord entre forum et for intérieur,
    son quadrant de valeurs est constitué des éléments suivants :
    Administrateur, Modérateur, Membre, Invité.

    L’Administrateur équivaut en tant que élan créateur au trait 7
    Le Modérateur équivaut en tant que élan réceptif au trait 8
    L’Invité équivaut en tant en tant changement réceptif au trait 6
    Le Membre équivaut en tant que changement créateur au trait 9

    Pour les Quatre Évangélistes, pour les Quatre Nobles Vérités,
    pour la Sainte Tetractys de Pythagore, l’analogie est du même
    domaine de cohérence c’est à dire en relation
    avec une symbologie restituée du nombre Quatre

    De retour au thème initial de cet article,
    les 150 chevaliers deviennent 1 en 16 étapes distinctes
    selon la conjecture de Syracuse.

    Chacune des étapes représente une transformation
    circulaire en 12 étapes distinctes.

    Les 12 chevaliers représentent un échelonnement de la conscience
    durant son raffinement.

    Ne pas en tenir compte, c’est à dire se (main)tenir
    au domaine du langage par mots,
    revient à ne percevoir que 7% de Quête du Graal.

    Le contenu mathématique du langage par formes,
    en relation avec certaines propriétés des nombres premiers,
    fait toute la différence avec le langage par mots.

    Bien à toi, à chacun et à tous

    Belle suite et souriante journée

    Merci beaucoup

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s