La tribu des ARBRES RIEURS

Or personne ne devrait souhaiter traverser une forêt qui fait cauchemar

Dans cette tribu africaine, quand quelqu’un fait quelque chose de nocif
pour la communauté, ils prennent la personne au centre du village
où toute la tribu vient et l’entoure.

Pendant deux jours, ils vont dire à cet homme
toutes les bonnes choses qu’il a faites durant sa vie

La tribu croit que chaque être humain vient au monde en tant qu’être  bon.

Chacun d’entre nous ne désire t il pas la sécurité, l’amour, la paix et le bonheur ?

Mais parfois, dans la poursuite de ces choses,
les gens font de mauvaises actions préjudiciables à la communauté.

Cette tribu voit ces actes-là comme un appel au secours

Celle-ci va le guider pour renouer avec sa vraie nature,
pour lui rappeler ce qu’il est vraiment, jusqu’à ce qu’il se souvienne  pleinement
de la vérité de laquelle il avait été temporairement déconnecté :

«  Je suis bon »! Shikoba Nabajyotisaikia NABAJYOTISAIKIA,

C’est un compliment utilisé en Afrique du Sud

et signifie : « je vous respecte, je vous chéris. Tu comptes pour moi »

En réponse, les gens disent : SHIKOBA, qui est: ». Donc, j’existe pour vous « .

Evolver Social Movement.

Sources

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La tribu des ARBRES RIEURS

  1. Sol dit :

    Travail de sape

    Combien de dégâts sont produits chaque jour par cette tendance déplorable à toujours trouver quelque chose de négatif à colporter sur les uns ou les autres ! Et les journaux, la radio, la télévision ne font qu’amplifier cette tendance. Quel plaisir peut-on prendre à tellement fixer son attention sur ce qui est ridicule, stupide ou vicieux ? Quel intérêt y a-t-il à fouiller la vie intime des gens pour y découvrir des détails scabreux et les étaler ensuite pour amuser la foule ?

    Ça n’a l’air de rien, mais cette tendance qui ne cesse de s’amplifier, finit par miner une société, car elle déteint sur l’ensemble de la population. C’est à qui remarquera des détails qu’il va grossir ou déformer, en choisissant pour les colporter les mots les plus cruels. Dans chaque être humain on peut découvrir quelque chose de répréhensible, de ridicule, il n’y a rien là d’original, mais pourquoi s’appesantir tellement là-dessus ? La société ne s’en portera pas mieux.

    Le sage tâche d’avoir une autre attitude. Il n’est pas aveugle, il est même très lucide, et il est capable lui aussi de critiquer, de se moquer, mais il considère que le plus important chez les êtres, c’est leurs qualités et leurs vertus. Alors, c’est sur ces qualités et ces vertus qu’il fixe son attention, et par cette attitude il renforce le bien en eux et en lui-même. Il fait là un travail constructif.

    Omraam Mikhaël AÏVANHOV

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s