Tous les disciples

 parviennent-ils « à se réaliser en Dieu » ?

Souvenirs du Dr Marcel Carret sur le Cheikh al-Alawî (extrait)

« Celui dont l’âme ne fond pas comme neige au creuset de la religion, de celui-là la religion fond comme neige au creux de la main. »

Parole Soufie

L’extrait suivant des « Souvenirs » sur le Cheikh al-Alawî du Dr Marcel Carret évoque un aspect de la Voie rarement envisagé et sur lequel nous connaissons peu de témoignages : tous les disciples parviennent-ils « à se réaliser en Dieu » ? La réponse du Cheikh Al-Alawî est d’autant plus précieuse qu’elle émane d’un maître spirituel contemporain unanimement reconnu comme un éducateur parfait (murabbî kâmil) et comme Pôle de son temps. Par sa réponse le Cheikh nous invite à considérer en priorité, en ce qui concerne la réalisation spirituelle effective, les possibilités propres du disciple, indépendamment des moyens mis en œuvre et de l’élévation du Cheikh qui en assure la transmission et le contrôle éventuel!

Comment la renommée du Cheikh était-elle parvenue à s’étendre ainsi au loin ? Car il n’y eut jamais aucune propagande organisée. Les disciples ne cherchaient nullement à faire du prosélytisme. Ils formaient, comme ils forment encore aujourd’hui dans les agglomérations ou ils se trouvent, des petites zaouïas très fermées, dirigées par l’un d’eux investi de la confiance et de l’autorité du Cheikh et qui est le » Moqadem « . Ces petites confréries s’interdisent, par principe, toute action extérieure, comme si elle était jalouse de garder leur secret. Et cependant l’influence se propage, des candidats à l’initiation se présentent, il en vient de tous les milieux.

J’en exprimais un jour mon étonnement au Cheikh. Il me dit :
» Viennent ici tous ceux qui se sentent troublés par la pensée d’Allah »
Et il ajouta ces mots, dignes de l’Évangile :
» Ils viennent chercher la paix intérieure. »

Ce jour là, je n’osais pousser plus loin mon interrogatoire, par crainte de paraître indiscret. Mais je fis un rapprochement avec les incantations que j’avais entendues parfois, et qui m’avait intrigué. A plusieurs reprises, en effet, au cours de mes visites, pendant que je m’entretenais paisiblement avec le Cheikh, était parvenu jusqu’à nous, de quelque coin éloigné de la zaouïa, le nom d’Allah, lancé sur une note prolongée et vibrante : » Aa……….llâ……….ah ! « .

C’était comme un appel désespéré, une imploration éperdue, que, du fond d’une cellule, lançait un disciple solitaire, en méditation.

L’appel se répétait d’ordinaire plusieurs fois de suite, puis tout retombait dans le silence.
Des profondeurs de l’abîme.
J’ai élevé ma voix vers toi, Seigneur !
Je crierai vers toi du bout de la terre
Lorsque mon cœur se pâme !
Conduis-moi sur ce rocher
Qui est trop élevé pour moi !

Ces versets de psaumes me reviennent à la mémoire. C’était en somme la même supplication, l’appel suprême d’une âme en détresse vers la Divinité.

Je ne me trompais pas, car plus tard, lorsque je demandais au Cheikh ce que signifiait ce cri qui venait encore de se faire entendre, il me répondit :
» C’est un disciple qui demande à Allah de l’aider dans sa méditation ! »
» Et peut-on savoir quel est l’objet de sa méditation ? »
» Arriver à se réaliser en Dieu. »
» Tous les disciples y parviennent-ils ? »
» Rarement. Cela n’est possible qu’à un petit nombre. »
» Alors ceux qui n’y parviennent pas, restent désespérés ? »
» Non ! Ils s’élèvent toujours assez pour avoir au moins la paix intérieure. »

La paix intérieure, c’était le point sur lequel il revenait le plus souvent. Et c’était à cela sans doute qu’était due sa grande influence. Car quel est l’homme qui n’aspire pas, d’une manière ou d’une autre à la paix intérieure ?

Dr Marcel Carret

  1. A ce propos également cf. René Guénon, Sur les degrés initiatiques, publié dans les Études Traditionnelles en sept. 1950, repris dans le recueil posthume Initiation et Réalisation spirituelle, chap. XXV.
Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Tous les disciples

  1. Sol dit :

    Le Vouloir vraiment ?

    « Marie Marvingt fait partie de ces femmes qui ont bousculé l’ordre établi… Elle est hors-norme par rapport aux normes sociales de l’époque, que ce soit sur l’engagement physique, la tenue vestimentaire, sa vie sociale… ».
    [Françoise BARON BOILLEY]

    « Savoir vouloir »
    La devise de [Marie Marvingt]

    J'aime

  2. Sol dit :

    Oser … Faire mieux et réussir ?

    Osez le faire ! Sinon méditez sur les conséquences positives que vous allez manquer…

    « Je décide de faire mieux encore et toujours »
    Devise de [Marie Marvingt] résume parfaitement la pensée de celle qu’on a aussi qualifié de « femme la plus extraordinaire depuis Jeanne d’Arc.

    Marie Marvingt est encore à ce jour la femme la plus décorée de France. Au cours de sa vie, elle a reçu 34 médailles et décorations parmi lesquelles la Croix de guerre 1914-1918 avec palmes, les Palmes académiques, la Légion d’honneur, la Médaille de l’Aéronautique ou encore la Médaille d’or de l’Académie des sports.

    En savoir + : http://www.mylorraine.fr/article/marie-marvingt-la-fiancee-du-danger/2864

    J'aime

  3. Sol dit :

    Dépasser ce sentiment du pire possible ?


    « La peur est le premier sentiment sans doute, au moins ex utero : quoi de plus angoissant que de naître ?
    Et il doit arriver souvent qu’elle soit le dernier : quoi de plus angoissant que de mourir ? »

    [André Comte-Sponville]

    J'aime

  4. Sol dit :

    Oser être à l’heure ?

    « L’avenir n’appartient à personne. Il n’y a pas de précurseurs, il n’y a que des retardataires. »

    [Jean Cocteau]

    J'aime

  5. Sol dit :

    Avoir conscience de nos choix ?

    « Dans la vie, vous avez besoin d’une maison et d’une voiture. Après cela, vous avez le choix… «

    [Xavier Niel]

    J'aime

  6. Sol dit :

    Attendre ou oser bouger ?

    « L’illusion trompe et détruit.
    L’être humain qui s’y accroche attend que le beau se produise sans oser bouger.
    La vie n’est qu’une suite de mirages. »

    [Marie-Claude Bussières-Tremblay]

    J'aime

  7. Sol dit :

    Oser changer ? Oui, mais quoi ?

    « Dieu rit des gens qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes… »

    [Bossuet]

    J'aime

  8. Sol dit :

    Oser tenter nos rêves

    « Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d’oser les tenter. »

    [Bernard Werber]

    J'aime

  9. Sol dit :

    Oser proposer des idées neuves ?

    « Le vrai point d’honneur n’est pas d’être toujours dans le vrai.
    Il est d’oser, de proposer des idées neuves, et ensuite de les vérifier. »

    [Pierre-Gilles de Gennes]

    J'aime

  10. Sol dit :

    Oser faire face à l’inconnu ?

    « Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »

    [Khalil Gibran]

    J'aime

  11. Sol dit :

    Prendre des décisions ?

    « Chaque fois que vous voyez une entreprise qui réussit, dites-vous que c’est parce qu’un jour quelqu’un a pris une décision courageuse. »

    [Peter Drucker]

    J'aime

  12. Sol dit :

    Libérer son potentiel qualités ?

    « Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres. »

    [Aristote]

    J'aime

  13. Sol dit :

    Resté focalisé sur l’aventure ?

    « L’homme ne peut découvrir de nouveaux océans
    tant qu’il n’a pas le courage de perdre de vue la côte. »

    [André Gide]

    J'aime

  14. Sol dit :

    Quadrant élémentaire

    1. Oser (voir, savoir, vouloir) Comprendre ?
    2. Pourquoi ?
    3. Comment ?
    4. Se poser les bonnes questions ?

    « Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre. »

    [Marie Curie]

    J'aime

  15. Sol dit :

    Oser, c’est dépasser les difficultés ?


    « Ce n’est pas la difficulté qui fait que l’on n’ose pas, mais c’est de n’oser pas que vient toute la difficulté. »

    [Sénèque]

    J'aime

  16. Sol dit :

    Oser pour réussir ?

    « Pour réussir dans le monde, retenez bien ces trois maximes : voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir. »

    [Alfred de Musset]

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s