L’esclave

Peinture de Freydoon Rassouli

Depuis que Le Seigneur a ravi ce cœur, je cherche Le Roi
Ô Toi qui me trouve, Tu es si Patient devant le cœur infidèle
Le sol que mes pas foulent est devenu le Tapis que font ondoyer des ailes
La fragile Amante est courbée sur la route du Retour, ainsi est plié son moi
Ainsi, aussi, Tu relèves son frêle dos par la Grâce qui émane de Ta Clémence
Car Là-haut, plus Haut, dans ce qui est Le Royaume Infini des Possibilités
Tu es Celui qui envoie la pureté des regards à Tes Bien-Aimés
Tu Souffles sur eux, et fais parvenir le Vent de la bienfaisante Semence
L’esclave aime Son Roi, à Ses pieds demeure, jour et nuit
Dans la Quête, sa faiblesse devient Force, réunissant les contraires
L’esclave aime devant Toi plier, s’allonger, car l’esclave a le désir infini
Le désir qui le fait ainsi, attendre Ta Caresse, conquête d’une guerre
Bataille menée dans la caverne secrète, dans la mendicité du silence
L’esclave murmure des oraisons pour atteindre Ta Sublimité
Comme l’enfant, saisit les mots, les répète en cette transe
Sorte de pitance, les offre à Celui qui n’a besoin de rien, L’Éternité
L’esclave aime parler de Toi, Magnificence, Souveraineté des Louanges
L’esclave aime Te prier, Te demander, dans cette étroitesse
Il est celui qui patiente avec l’entière certitude, l’humilité des Anges
Lumière Bénie, recueillie comme on recueille la fraîcheur de l’Eau
Comme on recueille l’ombre des arbres, l’Amitié que l’on tresse
Lumière jaillie, doux murmure de l’Amant, le sillon des mots
Ceux qui sont les poèmes que rapportent les nouvelles Suprêmes
Ligne tracée dans le bleuté du ciel, Rencontre que l’on aime
Fulgurance est effusion subsistante dans la nudité de l’Écho
Dans la Richesse du Chant Originel, je me souviens
Ton Appel est si Puissant que je m’évanouis dans ce qui tremble
L’esclave gît à Tes pieds, aime Ta Compagnie, là, je me souviens
Je suis avec Toi, mon cœur bat si fort, ce me semble
J’aime être l’esclave du Bien-Aimé, Tu m’offres cet horizon
Tu m’offres l’échelle de la Servitude, plénitude du Voyage
Sans cesse, perpétuel renouveau, merveille qui se partage
Témoignage fervent, exaltation du printemps dédié au Compagnon
Tout est Toi, dans ce ce qui se sait, se voit, et ce qui n’apparaît pas
Tout T’adore, même celui qui ignore Ta Présence, s’en retourne vers TOI.

Naïla

Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’esclave

  1. Sol dit :

    Bonjour Océan et à tous

    Tes propos rejoignent ceux de Al_Hallaj, l’un des plus grands mystiques musulmans de tous les temps, qui disait :

    « Ah ! Est-ce moi ou est-ce Toi ? Cela ferait deux dieux ! Loin de moi, loin de moi la pensée d’affirmer deux ! »

    « Ô gens, quand la Vérité s’est emparée d’un cœur, Elle le vide de tout ce qui n’est pas Elle. Quand Dieu s’attache à l’homme, Il tue en lui tout ce qui n’est pas Lui. »

    « J’ai vu mon Bien-Aimé avec l’œil de mon cœur. Et je Lui dis : Qui es-Tu ? Il me répond : Toi ! »
    « Je suis devenu Celui que j’aime et Celui que j’aime est devenu moi »

    « Je suis devenu Toi tout comme Tu es devenu moi »

    « Tu m’as rapproché de Toi et j’en suis venu à croire que Tu es moi »

    « On dirait que l’interlocuteur, c’est moi-même m’adressant par mon essence à mon essence »

    « Je suis le Vrai [Dieu] ! Et le vrai est rendu vrai par le Vrai, j’ai revêtu Son essence, plus de séparation désormais. »

    Inutile de préciser que ces propos ont valu à Al_Hallaj d’être condamné à mort et exécuté par les musulmans de son époque.

    Merci beaucoup

    J'aime

  2. Sol dit :

    Le triomphe de la grâce

    Vint un temps où le risque de rester à l’étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d’éclore.

    Anaïs NIN

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s