Au cœur des senteurs

Au pied d’un arbre m’installerai
N’y bougerai plus, respirant à peine
Fermerai les yeux et le vent laisserai
Me traverser, n’ayant plus de peine
Nuage tranquille amoureux de l’Arbre
irai semer les papillons de couleurs
butiner au cœur des senteurs
Les ondes du vent chantent enfin
Bruissement des feuilles une nuit
Féerie dans la clairière des lutins
Tous dansent et sont amis.

Naïla

Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Au cœur des senteurs

  1. Sol dit :

    [678] [666796]
    Le Rassemblement

    « Je ne sais pas qui sont ceux qui me protègent mais ils travaillent vraiment dur »
    ~Mattie Stepanek

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s