Rose d’Azur

Au milieu d’un cadre, une Rose bleue
Quel est donc son secret, d’Azur est son velours
De l’UN possible, le souvenir est cristal des yeux
Les pétales sont le drapé d’un Océan d’Amour

Vais-je te confier cette larme devenue vague bleue
Vers un autre rivage s’échoue, exhalaison des cieux
Rejoint le sable des nuages doux, se meurt dans l’écorchure
Douleur qu’étreint le jour, la nuit devient le miroir pur
Soleil, Lune, astres inconnus, que vais-je devenir?
Le cœur doit encore s’élargir pour tous vous contenir
Le corps est plié devant L’Univers, vibration, seule guérison
Les éléments épars veulent fusionner en un accord parfait
Larme bleutée, fleuve de l’intuition, vallée creusée tel un sillon
Que vais-je devenir, plaine du ciel, tumulte des effets
Jusqu’à Toi, soupir de l’Aspirant, l’oiseau plonge dans les dunes
Car le ciel est la terre de mon âme, le cycle d’une lune
Ivre de cet air-là, bois, et encore à cette eau miraculeuse
Le bonheur est vif des douleurs de l’étreinte amoureuse.

Océan

Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s