Structure systémique de l’Octave


le yi king décrit trois niveaux  de transformation

1° la non-transformation
2° la transformation circulaire
3° la transformation irréversible

Le yi King – page 319 R. Wilhem 

Alors, un étudiant plus âgé vient voir Otis et lui dit  » je suis allé à la rencontre de plusieurs grands enseignants et j’ai renoncé à plusieurs des plaisirs dans la vie. J’ai jeûné, été célibataire et pendant d’innombrables nuits, je suis resté réveillé, cherchant l’illumination. J’ai renoncé à tout ce qu’on m’a demandé de renoncer et j’ai souffert. Mais, je n’ai pas trouvé l’illumination. Que devrais-je faire?

Et alors Otis répond «  renonce à la souffrance « .

Les huit points des triangles internes pour les ennéagrammes (6,8,9) correspondent aux notes [Do3,Mi3,Sol3,Sib3,Do4,Ré4,Mi4,Fa4] des degrés  I à VIII, d’évolution harmonique et graduelle de la conscience,  décrits ci-dessous, pour la Machine Humaine.

Visiblement, durablement, clairement, concrètement, précisément, superposées accordées, combinées ces notes comblent l’intervalle entre Mi4 et Fa4

[699][689876]

[789][697879]

 

[996][977986]

[776][678968]

Mutations circulaires




Triple Octave Cosmique
applicable pour chaque hexagramme



A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Alchimie, Arc-en-ciel, Développement personnel, Développement spirituel, Esotérisme musical, Général, Hexagramme, Observation de soi, Octave, Trigramme, YI King, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Structure systémique de l’Octave

  1. Sol dit :

    les Cellules de notre corps

    Un peuple en nous que nous devons éduquer par notre exemple

    « Pourquoi devez-vous toujours surveiller vos pensées, vos sentiments et vos actes ?

    Parce que vous êtes habité par tout un peuple de cellules qui reproduit vos attitudes, votre comportement.

    Chaque fois que vous vous permettez une transgression, ce peuple en prend note et il vous imite.

    Alors, si vous ressentez ensuite des tiraillements, des malaises, ne vous étonnez pas.

    C’est vous qui, par votre exemple, avez mal éduqué vos cellules, et beaucoup de désordres, de troubles physiques et psychiques sont la conséquence de cette mauvaise éducation.

    Vous travaillez en bougonnant, vous bousculez les chaises, vous fermez les portes d’un coup de pied, vous heurtez des meubles, vous lancez des objets…

    Peu de temps après, vous sentez que quelque chose ne va pas en vous et vous vous demandez ce qui se passe.

    Inutile d’aller chercher bien loin : c’est simplement que de petites créatures en vous, vos cellules, qui vous ont vu agir, sont en train de vous imiter : elles bougonnent, elles s’énervent, elles donnent des coups… »

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s