Egypte

Sur les rives du Nil, le temps s’est arrêté
Les yeux voient un autre monde, Lumière dans le désert
Front contre le tombeau, l’Esprit descend dans les tréfonds
Le Labyrinthe est l’enchantement, le Chant la puissance du son
Quelle Beauté durant le voyage, jamais l’itinérant ne désespère
La main tendue vers la merveille, voit en chaque étape l’éternité
Egypte, Terre de Rencontre, palpitante dans Son Mystère
Le Fleuve Royal plie le temps, efface les détails d’une vie
Saveurs unifiées, pacifiées de l’âme inaltérée, immortelle
Accord dans le Regard qui voit Vénusté, plonge en toute mer
Délicatesse de l’étoile qui brille dans la profondeur de la nuit
Effleurement du voile lumineux, joie perpétuelle
L’âme est sans âge, sans couleur, sans limite, juste Essentielle
Depuis l’âme, je rejoins Ton âme, l’élan commun nous mène vers le ciel
Celui qui entre en ce cœur n’en sort pas, telle est la Loi
Telle une Arche, s’unifie au Destin, en une Révérence fragile se présente au Roi.

Naïla

Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s