Troublante saison

Troublante saison dans l’Éternel Recueillement
Troublante, non point de ces troubles obscurs
Extraite des plénitudes de la Quintessence, Ô Firmament
Dans l’air frais des hautes Sphères et de l’Or Pur
Béatitude et Souffle dans l’Extase de l’Invitation
Quand de l’Union naît alors l’Inspiration
Suspendu aux lèvres de l’Amant, le ciel est Oraison
Élixir d’où s’abreuvent Les veines de la Contemplation
En ce corps, parchemin, et sentier tracé, Lis
En ce cœur devenu Lieu, effleurement des Anges de la nuit
Flot de douceur dans la Proximité, Évanescence
Flot vermeil en ce corps annihilé, mélancolie, souffrance?
Résister à tant de Finesse, de Noblesse, de Beauté?
Se noyer en cette coupe, Océan Illimité?
Détourner Son Regard, quand l’Amant rencontre cette Grâce?
Ne s’achève ce qui ne peut s’achever, lors que les cœurs s’enlacent
Supplique du fou qui voulait suivre les sages, qui a raison?
Il Le rencontre dans un étrange tourbillon
En ces feuillets de soie, lis
Au Nom de Ton Seigneur, Lis
Ô Récit, découvre chaque étape, il s’agit de ton histoire
En ces Signes, secret du sens, lis
Essence qui devient encre, le Calame puise sous Son Regard
Témoignage en cette poésie, éloge en cette signature
Germination en cette saison, quand tout semble mourir
Dans l’apparente immobilité, silence et nature
Puis le verbe éclot, murmure en cette terre qui expire.

Naïla

Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s