Djalâl-od-Dîn Rûmî , une invitation au Voyage

L’hiver fou et les longues nuits sont venus.
Nous sommes ici, la nuit est sombre et la passion longue.
Nous n’avons pas envie de dormir, notre coeur est devenu fou :
Celui qui a un coeur, comment resterait-il tranquille ?

Le Bien-Aimé est si proche de moi
Plus proche que moi-même de ma propre âme.
Par Dieu! de lui, je ne me souviens jamais
Car le souvenir est pour celui qui est absent.

Cette solitude vaut plus que mille années
Cette liberté vaut mieux que le royaume du monde.
Dans la retraite être un seul instant avec Dieu
Vaut plus que l’âme et le monde, que ceci et cela.

Si nous prenons deux lampes que nous allumons, et que chaque lampe serait éloignée l’une de l’autre, leurs lumières seront unies dans le même espace. Et il sera alors impossible de définir les limites de la lumière de telle ou telle lampe. De même, les corps des croyants sont séparés et distincts, mais quand ils sont assis dans une assemblée, les lumières (anwaar) émanant de leurs coeurs seront unies dans le lieu et l’espace où ils se trouvent. C’est à dire les corps sont séparés mais la lumière non.

Quand la peine de l’amour augmente ta joie spirituelle, des roses et des lis emplissent le jardin de ton âme.

 » Je viens de cette âme qui est à l’origine de toutes les âmes Je suis de cette ville qui est la ville de ceux qui sont sans ville. Le chemin de cette ville n’a pas de fin. Va, perds tout ce que tu as, C’est cela qui est le tout.  »

« Le chasseur et l’oiseau »
Il te manque la fidélité du cœur ! dit l’oiseau. Si tu es amical, nombreux seront tes amis. Si la brebis s’éloigne du troupeau, c’est une occasion pour le loup. Même si tu t’es gardé du loup, ne te crois pas en sécurité si tu n’es pas entouré d’amis. Si les murs n’étaient pas amis les uns des autres, aucune maison n’aurait de toit. Si la plume n’était pas l’amie du papier, aucune parole ne serait transmise.

Extraits divers.

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Djalâl-od-Dîn Rûmî , une invitation au Voyage

  1. rosiermarie dit :

    C’est magnifique! Merci beaucoup.

    J'aime

  2. Sol dit :

    Quelque Chose va, vient et arrive qu’invite la Voie des Ages

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s