Quatre pensées fondamentales

Les quatre pensées fondamentales sont un enseignement du bouddhisme tibétain

Elles invitent à une réflexion profonde qui produit un état d’esprit idéal pour la pratique.

On n’a jamais complètement fini de réfléchir sur ces quatre pensées.

On peut sans cesse les approfondir.

Le précieux corps humain. (6)

Ici il s’agit de prendre conscience que nous avons une chance incroyable de vivre toutes les conditions favorables pour pratiquer.
Déjà nous sommes humains, et c’est l’existence la plus favorable (sinon la seule favorable) pour pratiquer une spiritualité et réaliser l’éveil.
Nous n’avons pas de handicap qui nous empêcherait de pratiquer.
Les enseignements spirituels nous sont disponibles et nous y sommes relativement ouverts, nous avons la possibilité de rencontrer des êtres réalisés, nos conditions de vie sont relativement favorable (nous ne vivons pas la famine, la guerre…).
Il s’agit de prendre conscience que nos conditions de vie sont très favorables à l’éveil, et que c’est quelque chose de vraiment rare.
On ne même pas être sur que cela se reproduira dans nos existences futures (surtout si on ne le met pas à profit).
Cette réflexion donne une grande motivation pour la pratique, et permet aussi de se réjouir de toutes ces conditions extraordinaires.

La mort et l’impermanence.(7)

Tous les phénomènes, les choses matérielles, les connaissances, les amis, notre corps, notre vie elle-même… Tout cela est impermanent, transitoire.
L’essentiel est donc ailleurs. Ainsi si nous ne nous occupons pas de notre vie spirituelle, de l’amélioration de nos tendances profondes, à la fin de notre vie, il ne nous restera rien.
Il est important de penser régulièrement au caractère transitoire de toutes choses et à inéluctabilité de notre propre mort. Cela recentre sur ce qui est essentiel.

La loi de cause à effet, ou loi du karma. (8)

Là encore il s’agit de réfléchir en profondeur sur cette loi de cause à effet : tout ce que nous faisons, disons ou pensons dans un certain état d’esprit, une certaine motivation, laisse une trace dans notre esprit qui conditionnera complètement nos expériences futures.
De même nos conditions actuelles, favorables ou défavorables, sont le fruit d’actions passées.

La vanité du Samsara. (9)

Le samsara c’est le fait d’être enfermé dans ce monde de l’égo.
Mais ce monde de l’égo ce n’est pas le monde extérieur en lui-même, mais c’est le fait de fonctionner sur un mode égocentrique. Ainsi un être réalisé peut vivre dans ce monde matériel (qui pour nous est samsara) en étant dans le Nirvana, car, à chaque instant, son esprit est plein de sagesse et de compassion.

Quand on y regarde bien, on se rend compte que le monde ne nous satisfait jamais complètement : nous nous tendons vers un objet de désir et dès que nous l’avons, nous en cherchons un autre, car nous sommes perpétuellement insatisfaits.
La solution n’est donc pas à l’extérieur, mais à l’intérieur. Ce n’est qu’en changeant notre esprit que l’on pourra obtenir le véritable Bonheur, et pas avec plus de possessions, de pouvoir ou de valorisation.

Réfléchir profondément à ces quatre pensées a vraiment un effet très profond.
Et il ne s’agit pas d’une petite réflexion en 5 minutes. En fait ça prend des années pour vraiment entrer dans ces vérités.

Voir quel sens cela à pour nous, regarder sa vie présente et passée pour voir comment l’on retrouve ces vérités ou pas…

Pour approfondir : ici

Merci beaucoup

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Octave, Quadrants et pyramides, Sentiers, Trigramme, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quatre pensées fondamentales

  1. Sol dit :

    L’intention artistique et spirituelle de Kaliop est
    « d’élever en silence le niveau vibratoire de l’observateur et de son lieu de vie… »

    « La couleur, la forme, agencées dans un espace défini, dégagent,
    vibrent quelque chose d’indéfini et constituent un Champ porteur d’informations
    et de lumière initié par l’intention du peintre et viennnent agir favorablement
    sur le Champ du lieu où il est exposé, mais aussi sur celui de ceux qui y vivent…

    La toKaliop 3 KALIOP De lart dans le spirituelile va agir comme un véritable catalyseur
    d’énergie et d’information, qui va créer, car telle est l’intention de l’artiste,
    des sentiments, des états d’être, par exemple, de la joie, de la gaieté, de la légèreté …
    chez ceux qui acceptent de se laisser interpeller par son Champ…

    QUEL EST VOTRE MODE OPERATOIRE POUR REALISER UNE ŒUVRE PERSONNALISEE POUR UNE PERSONNE ET PROCEDER A UNE LECTURE INTUITIVE ?

    Après un temps de recueillement, je positionne ma conscience dans la matrice
    et j’émets l’intention de réaliser une œuvre créatrice en phase avec la personne correspondant à l’œuvre.

    Puis, c’est la venue d’un petit croquis :

    Je réalise d’abord une oeuvre esquisse sur papier petit format,
    puis je procède à la lecture intuitive de celle-ci de la manière suivante:
    l’information essentielle à transmettre à la personne à ce moment x…

    Nous avons là un condensé de son chemin passé-présent-futur.

    Ensuite, sur cette base vient le travail de peinture proprement dit…. Là encore vient le temps du recueillement…
    Je rentre en connexion avec la matrice que je matérialise sous la forme de l’espace délimité par mon support,
    puis je pénètre dans cet espace et les informations commencent à me parvenir, je me laisse porter.

    Ainsi, les couleurs, les formes se choisissent et se mettent en place… à de nombreuses reprises
    je sors et rentre dans le champ, un va et vient se produit… un temps de contemplation, un temps d’action …

    puis vient le moment où je ressens que le travail est terminé, même si la raison parfois m’incite à penser le contraire…
    et enfin, après contemplation, la lecture peut se faire à trois niveaux…

    Qu’est-ce que je sens (vois),
    Qu’est-ce que je ressens
    Qu’est-ce que je pressens…
    

    Il ne faut pas assimiler la lecture intuitive que je réalise avec de la Kaliop 2 KALIOP De lart dans le spirituelclairvoyance,
    de la médiumnité, etc mais plutot comme un accueil d’informations CONDENSEES données par la matrice au sujet de la personne…
    celles-ci vont agir comme des huiles essentielles ou des fleurs de Bach, à savoir en douceur et en profondeur…

    chaque phrase a son importance, le travail à réaliser par le lecteur est de méditer
    chaque passage qui l’interpelle (rejet ou acceptation), et encore une fois de laisser
    faire en se positionnant au Champ du Point 0…

    AVEZ-VOUS DES CONSEILS DESTINES A LA PERSONNE POUR LUI PERMETTRE D’ INTEGRER L’ŒUVRE PERSONNALISEE ?

    Le tableau, si vous lui consacrez quelques instants pour « entrer en contact avec lui »,
    constitue un espace méditatif. Un dialogue prend place au niveau du cœur, si vous laissez venir et lâchez prise…

    Bien plus, au-delà de ce travail d’écoute méditative, un véritable travail d’évolution intérieur peut s’installer…
    le tableau devient pour peu qu’on en émette l’intention « une porte d’entrée dans la Matrice Universelle »,
    là est votre part de travail, voir cette porte qui vous interpelle et oser l’ouvrir pour pénétrer dans ce merveilleux espace…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s