Point communs

Points Communs

Lorsqu’on les examine attentivement, les enseignements de Don Juan, développés dans les neuf ouvrages de Castaneda de 1968 à 1998, contiennent de nombreux parallèles distincts avec l’initiation Gnostique. La nouvelle sorcellerie introduite par Castaneda est une extension et une transformation des connaissances ancestrales des “anciens voyants” de la tradition Toltèque du Mexique d’antan. Elle diffère de l’ancienne sorcellerie principalement de par le fait qu’elle n’accorde aucun intérêt aux jeux de pouvoirs subtils, aux querelles, aux pactes sinistres avec des puissances non-humaines ainsi qu’au contrôle d’autrui.

Sa finalité est la liberté du guerrier spirituel plutôt que la prise de contrôle sur un objet ou une personne. Selon la conception Gnostique et selon la conception Toltèque, la libération ultime de l’humanité peut s’accomplir en s’opposant aux prédateurs extraterrestres. Ils ne sont pas ici pour nous guider ou pour nous faire évoluer mais, en les confrontant et en les subjuguant, nous pouvons générer une énergie vitale qui nous propulse vers d’autres états de conscience.



Les aspects communs au Gnosticisme et au néo-shamanisme d’inspiration Toltèque de Castaneda sont les suivants:

Néo-shamanisme Toltèque

1. Le dévoilement d’un mental extraterrestre, ou implantation étrangère, qui amoindrit ou altère notre humanité innée.

2. L’importance pour le sorcier de maîtriser l’intention.

3. L’insistance de Castaneda sur la syntaxe: attributions correctes et utilisation de signaux de commande mentaux pour diriger l’intention.

4. L’affirmation selon laquelle la prédation est “le sujet des sujets”, “le coeur du sujet”.

5. Le travail avec le rêve éveillé, le voyage astral, la projection du double, dans de nombreux épisodes des aventures de Castaneda.

6. Le modèle des grandes bandes d’émanations qui imprègnent l’univers.

7. La distinction entre les êtres organiques et les entités inorganiques.

8. L’exploration d’autres mondes et autres dimensions grâce à la pratique de conscience non-ordinaire.

9. La description par Don Juan de “l’oeuf lumineux”.

10. La figure Toltèque de l’Aigle, une métaphore primordiale chez Castaneda.

 

11. L’organisation du clan du sorcier en huit paires de sorciers mâles et femelles.

12. Le développement du “feu de dedans”, la Kundalini, ou le Serpent à Plumes des Toltèques.

13. Le mécanisme du point d’assemblage.

Gnosticisme

1. La conception d’un virus idéologique déshumanisant implanté dans notre mental par les Archontes/Extraterrestres.

2. L’insistance sur l’ennoia, l’intentionnalité qui nous aligne avec les dieux et qui nous élève au-dessus des Archontes.

3. Enseignement sur l’ennoia, la clarté mentale et l’attribution correcte (utilisation adéquate des définitions).

4. Mise en exergue de l’intrusion Archontique. Il est essentiel de faire face à l’intrusion parce que nous ne pourrons pas découvrir notre chemin véritable dans le cosmos si nous ne percevons pas comment nous en sommes déviés.

5. Le travail avec le rêve éveillé, le voyage astral, la projection du double dans les cercles Gnostiques des Ecoles de Mystères.

6. Les émanations, ou flux émanant du Plérome, décrits dans les textes de révélation des Ecoles des Mystères.

7. La distinction entre les humains et les Archontes dans la cosmologie Gnostique.

8. Les pratiques shamaniques très anciennes des Ecoles des Mystères.

9. L’ovale de lumière claire dans les textes de révélation Gnostique et l’augoeides, ou “oeuf aurique” des Mystères.

10. La même figure dans les Codex de Nag Hammadi lorsque la voix d’instruction de l’esprit sacré, peut-être l’équivalent de la “voix du voir” de Castaneda, affirme: “Je suis apparu sous la forme d’un Aigle sur l’Arbre de Connaissance, la connaissance primordiale qui émerge dans la lumière pure, afin que je puisse les instruire et les éveiller des profondeurs du sommeil” (Apocryphe de Jean, 23:25-30).

 

11. L’organisation des cellules des Mystères en seize membres, huit de chaque sexe, tels qu’ils sont dépeints sur le bol Orphique du serpent ailé et sur le bol de Pietroasa, provenant de Roumanie. Voir mon essai “Une gerbe de blé coupé.”

12. Le Serpent Ailé et l’Instructeur divin des Gnostiques.

13. Le mécanisme du point d’assemblage.


Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Ennéagramme, Esotérisme musical, Général, Observation de soi, Octave, Sentiers, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s