Iconographie nébuleuse

Iconographie nébuleuse

by Esther Ling

Collage berthelinesque

Collage berthelinesque

Collagiste, avec grand soin,
Orne les pages du livre ;
Tu peux tracer dans les coins
Des reflets de bateaux ivres,

Un peu de neige au printemps,
Des dieux saisis par l’ivresse,
L’allégresse d’un instant,
L’euphorie de la jeunesse ;

Que ton trait colle au discours
En des fleurs jamais fanées,
La couleur pleine d’amour
Ne sera point surannée ;

Parfois, une page en gris
Comme un monde où le soir tombe,
Où des noms seront écrits
De gens qui sont dans leur tombe.

Esther Ling

La plume et l’encrier

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Développement personnel, Général, Observation de soi, Poésie, Sentiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Iconographie nébuleuse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s