L’Ardent Désir

Sur l’autre rive, où la paix est éternelle
Débute un autre voyage vers le Ciel
La vigilance est de rigueur en ce corps
Ne stagne en aucun décor, sinon ce sera la mort
Réunis tous les efforts et serein va de l’avant
Oiseau, déploie très haut dans le ciel du ravissement
Deux ailes équilibrées jusqu’au firmament
Entre Crainte et Espoir laisse l’ivresse l’emporter
Car le Désirant a désiré
Ô laisse toi prendre au soupir de l’Aimé
Ô laisse toi désiré et prends la main qui se tend
Ô L’Amour dissout toutes les frontières
Si le Mystère reste Mystère
Alors, Ô toi, laisse ceci t’envahir
Dans le jaillissement du Souvenir
Entends le Plus sublime des Chants
Chavirement de l’âme qui retrouve Sa Patrie Natale
Dans les effluves parvenues depuis les rives de l’Amant
Quand le Roi déploie son tapis Magistral
Marche légèrement et courbe la tête devant le Grand
Puis laisse palpiter ton cœur devenu désiré et désirant.

Naïla

Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’Ardent Désir

  1. Sol dit :

    Bonjour tout le monde et Un Grand Merci Naïla pour l’Ardent Désir,

    L’Art dans désir sépare des astres
    autant qu’un jeu secret pour le plus discret,
    Enchantée, l’ombre d’un nombre chante
    la note Fa quoique l’écho quête la lune
    abandonnée, splendide, centrale, à peine dérobée …

    1. accaparer
    2. comparer
    3. déparer
    4. désemparer
    5. emparer
    6. parer
    7. préparer
    8. réparer
    9. séparer


    Essayons, ensemble de réaliser que l’homme, lui-même, est un cosmos.
    Que cet organisme est une planète ou un globe de ce « Je ».
    Qu’il (l’organisme) contient des cellules correspondant aux catégories de la nature.

    Hexagramme 31 : L’émotion partagée

    La première partie du Livre des Mutations commence avec le ciel et la terre, la seconde partie commence avec l’émotion née de la sympathie immédiate entre le jeune homme (Hexagramme n° 56 le Voyageur) et la jeune fille ( Hexagramme n° 54 L’Épousée) dont le point d’équilibre se retrouve avec l’hexagramme n° 26 Le Grand Apprivoisement qui complète le coeur de di-amant, origine de la conscience et de la vie, sans fuite…


    L’amour sincère naissant de cette rencontre n’est pas une passade éphémère,
    ni une passion débordante, encore moins un jeu de dupes.


    L’espérance inébranlable est force
    L’espérance mêlée de doute est lâcheté
    l’espérance mêlée de crainte est faiblesse

    G.I. Gudjieff

    Aimer c’est mettre de côté son propre orgueil,
    mais c’est aussi accepter l’autre avec ses imperfections
    et l’accompagner dans sa navigation sur la mer des sentiments.

    Puis-je prendre ma vie en main et quitter mes impasses habituelles ?
    semble être la question/occasion/réponse que posent à chacun, au milieu de la hauteur, les idées pleines des douces heures de réflexion contemplative de la poésie l’Ardent Désir.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s