La Rosée

A la lueur de l’Aube Éternelle, le cœur s’écrie sous le poids des remords d’antan
Lors même que le Lac Imperturbable attend plus patient devant son tourment
Les lèvres jointes aux larmes de l’incandescence
Déploiement dans le Ciel des splendeurs de feu
Séraphins attendris par les suppliques sans relâche du malheureux
Touchent de leur grâce cet éploré qui n’a pas oublié
Les fugaces saveurs d’un Ciel Unique d’été
Echelle des anges tendue jusqu’aux constellations
Avive le désir ardent, annonce l’Invitation
Le trésor enfouie au fond des eaux vivaces
Coffre secret de l’histoire des mille grâces
Et l’Une revêtue des parures de toute une nuit
S’offre dans la valse et l’écho d’une vie
Si, mon ami, tu marches, le chemin vient à toi
Se déploie sous tes pieds, ceci est la Loi
Mon ami, il est un voyage qui conquiert toutes les fois
Dans l’Invisible, soudain, tu deviens Regard Témoin
Ce monde du décor cache le Trésor
En ton cœur palpitent les Mystères de mille aurores
Un Ciel et une Terre qui n’ont pas été créés en vain
Des piliers faits de la plus noble des pierres
Extraites d’une caverne aux mille prières
Combien partent en route, et combien arrivent?
Combien pensent parvenir à la rive?
Sur une route que foulent tes pas, as-tu donc perçu
Le bruissement léger des vagues embaumées?
Des lueurs, dans la nuit des réprouvés.
Existe une étincelle de joie que l’œil met à nu
Les souffrances d’une vie morne, alors deviennent l’Espoir
Quand depuis toujours, je t’appelle en ce long couloir
Car, si je ne vais pas avec mon Ami, ma joie n’est pas ma joie
La rosée offre ses perles pour qui sait marcher et braver tous les combats.

Naïla

Publicités

A propos Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La Rosée

  1. Sol dit :

    Si, mon ami, tu marches, le chemin vient à toi

    Chanter fait vivre la lumière

    Merci beaucoup

    Aimé par 1 personne

  2. rosiermarie dit :

     » si je ne vais pas avec mon Ami, ma joie n’est pas ma joie »

    Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s