L’octave une double Tetractys

 La Tetractys comme modèle de développement  




Pythagore, le philosophe-mathématicien mystique et sage qui eut une influence immense, pensait que les nombres étaient des qualités qui décrivaient, non seulement la nature de l’univers, mais aussi celle de tous les systèmes, y compris la nature de l’être humain.

 Le modèle mathématique conçu par Pythagore est connu sous le terme de Tetractys, l’un des modèles les plus étonnamment simple et cependant profond, qui existe dans la tradition occidentale.

L’octave est une double tetractys

Construction des gammes grâce aux tétracordes

Les deux tétracordes d’une gamme diatonique majeure ayant la même morphologie, le tétracorde supérieur peut devenir le tétracorde inférieur d’une nouvelle gamme. De même le tétracorde inférieur peut être le tétracorde supérieur d’une nouvelle gamme.


La gamme diatonique majeure et les tétracordes

 

La gamme diatonique de DO majeur est composée des notes suivantes (voir la gamme majeure) :

DO RE MI FA SOL LA SI DO

Les notes DO RE MI FA forment le tétracorde inférieur.
Les notes SOL LA SI DO forment le tétracorde supérieur.

 


La Tetractys est un symbole riche, comprenant plusieurs niveaux et un riche flot de significations, de relations et de correspondances. Pour le formuler simplement, les pythagoriciens croyaient que la nature de toute chose pouvait être comprise et décrite d’après les pouvoirs du un, du deux, du trois et du quatre qui constituent le déroulement de la séquence de toute création. Ces nombres ne sont pas simplement quantitatifs, ils sont des archétypes de nombre, avec les principes d »unicité’, de ‘dualisme’, de ‘triplicité’ et de ‘quadruplicité’ envisagés en tant que entiers ou unités en soi, chacun possédant sa signification qualitative propre.

Tetractys ou Décade de Quatre

LA MUSIQUE, LA COSMOLOGIE ET LA PHYSIQUE PYTHAGORICIENNES

Pythagore, passant devant l’atelier d’un forgeron, reconnut les accords de quatre, de quinte et d’octave, en entendant les coups portés sur l’enclume. Supposant que les différences des sons étaient liées au poids des marteaux, il pesa ceux- ci et trouva que celui qui rendait l’octave pesait la moitié du plus lourd, celui qui pro-duisait la quinte, les deux tiers, et celui qui donnait la quarte, les trois quarts. En fxant une corde tendue sur le chevalet d’un monocorde, et en la divisant en quatre parties égales, il découvrit aussi que le son produit par trois parties de la corde et la moitié donnait l’accord de quinte (dia pente, rapport sesquialtère = 3/2) ; par la corde entière et la corde fxée aux trois quarts, l’accord de quarte (dia tessarôn, rapport épitrite ou sesqui-tierce = 4/3) ; par la corde et sa moitié, l’accord d’octave (dia pasôn = rapport double = 2/1) (Jamblique, VP, 115- 121). Théon de Smyrne attribuait à Hippase un pro-cédé analogue pour mesurer ces accords fondamentaux avec des vases remplis d’eau à des hauteurs différentes, bien que cette exp »

(Jean-François Mattéi  , Pythagore et les pythagoriciens, Presses Universitaires de France « Que sais-je ? », 2013, p. 75)

Le mot Tétraktys signifie « quadruple éclat rayonnant ».

L’Unité représentée avec les cases en vert (9 cases)
La Causalité représentée avec les cases en jaune (16 cases)
Le Processus représentée avec les cases en violet (24 cases)

La double tétractys pythagoricienne se place dans un carré de 7 x 7 = 49 cases
comprenant 4 x 6 = 24 cases extérieures sur les quatre angles
ce qui donne pour le reste de la figure 49 – 25 = 24.

Le rapport 24/25 est en relation avec le calcul d’un coma pythagoricien.

Les 25 cases sont constituées
de 16 cases en jaune représentant une double tétractys

Les 9 cases en jaune représentent
toute unité de conscience communiquant pas sa réflexion

Harmoniques d’un son en correspondance avec le ciel antérieur de Fo Hi

Tetraktys de Pythagore

Les cases en jaune correspondent au centre et à la cour n°1 du carré central

La Tétractys biogénèse et alchimie spirituelle

Ce diagramme offre un point d’entrée selon les phases lunaires

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Esotérisme musical, Octave, Trigramme, YI King, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’octave une double Tetractys

  1. Sol dit :

    Carré central de Fo Hi


    Double Tetractys sur le carré central des hexagrammes du yi king

    J'aime

  2. Sol dit :

    Triangle de Pascal et Tetractys

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s