Para et Méta Philosophie

Je crois que le savoir scientifique a des propriétés fractales, quelle que soit l’étendue de nos connaissances, ce qui en reste, aussi petit que cela paraisse, est aussi infiniment complexe que la totalité l’était au début. Voilà, je crois le secret de l’Univers.

Isaac Azimov

Attentifs ensemble
Quand bien même, et malgré tout, ceux qui, non-taosophes, distinguent, donc, sans calamiteuse identification, entre  la méta-philosophie et la para-philosophie se réfèrent, intuitivement,  quoique, sans se méprendre, au  contenu mathématique, de chaque approche méta ou para philosophique du tout, de tout, de tous, de chaque chose et ensemble vivant.

Entre langage par mots et langage par formes

Profane ou sacré chaque langage par mots forme un égrégore.

Fractal : Objet géométrique obtenu par exploration du comportement d’une fonction en chaque point d’un plan (par exemple). Sa représentation graphique montre des formes esthétiques qui se reproduisent quelle que soit l’échelle de représentation (auto-similarité ou homothétie interne).

Gérard Villemin.

Intégrée au  plan des permutations intérieures, une réflexion contemplative, restaurant chaque plan d’harmonie, est ici   assimilable  à une auto-similarité à toutes les échelles.

combinaisons_elmt_a1.jpg

 Le même objet reste observable même en augmentant l’échelle.

L’humanité a passé des siècles à ne pas connaître les fractales. Cependant ce sont des objets géométriques par nature, du moins à travers un des types de leur matérialisation à nos sens. Et, la géométrie est l’une des rares disciplines à avoir été pleinement explorée par les Anciens. En fait, le principe d’auto-similarité des fractales fut identifié par Henri Poincaré au début du siècle dernier. Il a été pleinement révélé dès que la masse des calculs a pu être réalisée par les ordinateurs.

triangule_a93.jpg

Éléments d’un univers virtuel à définition infinie, illustré par une figure géométrique.

Ci-dessous, le schéma, de réflexion contemplative est un objet fractal penta-cardinal, c’est à dire un objet mathématique servant à décrire des objets élémentaires dont les formes découpées laissent apparaître à des échelles d’observation de plus en plus fines des motifs similaires.

triangule_a95.jpg

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Développement personnel, Développement spirituel, Esotérisme musical, Observation de soi, Octave, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s