La Vérité de l’Autre

[998669]

Celui qui se tourne vers la Vérité de l’Autre
perçoit celle du Même en Chacun.

Principe des métamorphoses triangulaires

Le Même possède un axe de symétrie avec Chacun comme avec Chaque Autre
L’Un possède un axe de symétrie avec le Même.
L’Autre ne possède aucun axe de symétrie avec l’Un mais une symétrie avec le Même


Représailles de l’apparence

Le terme Chacun s’entend aussi comme Chaque Un.
Le terme symétrie englobe l’unité de conscience établie entre Synchronicité, symétrie, similitude, simultanéité, en tant que pleine conscience. communiquant par sa réflexion aussi relative qu’absolue.

Mesure qui sait mieux le lac que la rive.

Mesure de l’arc-en-ciel à l’horizon de toute joie, seule la paix demeure révolutionnaire.

Celui qui recherche la Vérité se dissout dans le temps.

Celui qui se tourne vers la Beauté qui enseigne l’aspiration, cette respiration du regard qui sème la joie et moissonne la paix, au coeur de toute paix, laisse percevoir l’unité du tout, de tous et de chaque ensemble vivant à chaque instant, d’étreinte d’éternité en éternité d’étreinte.

triangule_a34.jpg

Métamorphoses triangulaires

L’intolérance. commence avec le mot « vérité ».
L’ouverture d’esprit commence avec le mot « réalité ».
Le dépassement du réel commence quand il n’y a plus de mots.

Représailles de l’apparence

Toute chose n’est vraie qu’une seule fois, il faut donc toujours refaire sa vérité pour l’appeler ainsi…

dualcube.png

Savoir c’est toujours interpréter une information, pour la connaître il faut l’agir.

Trianguler ensemble

se taire pour écouter
se taire pour condenser
se taire pour ressentir
tel est l’idéal de celui qui veut entrer de l’autre côté du connu.

Connaître sans agir devient comme aimer sans jouir.

Pour celui qui croit être le produit d’une matérialisation de l’esprit, le moins qu’il puisse « faire en retour » c’est de spiritualiser la matière de ses réflexions contemplatives en restaurant tout plan d’harmonie.

Il y a une petite différence entre un spiritualiste et un matérialiste :

le premier meurt avec une âme vivante.
Le second vit avec une âme morte.

Ne pas se considérer comme nanti, revient à s’anéantir en faisant insulte à ceux qui souffrent vraiment, c’est à dire,  jusqu’à faire de l’ignorance du tout, de tout, de tous, de chaque chose et ensemble vivant,  la passion fondamentale du genre humain. ..

Bien à chacun et à tous

merci_beaucoup.jpg

Merci beaucoup

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Général, Observation de soi, YI King, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour La Vérité de l’Autre

  1. rosiermarie dit :

    Bonsoir,
    Le plus beau passage c’est lorsque interviennent les violons. Cette mélodie m’envoûtait autrefois par le crescendo et la répétition inlassable du morceau. Aujourd’hui le rythme des tambours paraît trop présent.
    Merci pour le poème de Jalàl eddin Rùmi, c’est d’une beauté nostalgique.

    J'aime

  2. rosiermarie dit :

    Bonjour à tous!

    « Le terme Chacun s’entend aussi comme Chaque Un »

    « La connaissance est un trésor et sa clé est la demande. »

    « Être attaché au LIBRE est-ce être attaché? »

    « L’échange est un pont jeté entre tous les mondes du Possible. Et alors le LIEN se fait et disparaît. »

    L’article de Sol et l’échange entre Sol et OcanoOcean (Naïla si j’ai bien compris) est Magnifique! Il va puiser au plus profond des réponses vivantes. C’est bouleversant! Je reste sans voix, à lire et à relire.

    Merci🙂

    J'aime

    • Sol dit :

      A lier, à relier et à se tendre vers, ouir, entendre, écouter, comprendre, oublier…

      avec la Clarinette dans le rôle de la vérité de l’autre
      avec les Guitares dans le rôle de l’un
      avec l’effet qui se coule dans le rôle du même…

      Où tendre, l’autre joue, d’un sourire à l’autre.

      J'aime

      • rosiermarie dit :

        merci pour ce son. Joli rythme, avec beaucoup de douceur et de chaleur.

        J'aime

        • Sol dit :

          Et sur le rythme du boléro de Ravel inspiré, selon Ravel d’un thème musical soufi…

          Monument souvent mis en scène, Le Boléro de Ravel demeure inoubliable dans la version de Béjart créée en 1961. Sa musique invite à un ballet hypnotique et sensuel. Marina Abramovic voulait éviter le rouge, trop évident et ne pas mettre en valeur une seule figure. L’artiste a choisi de s’inspirer du soufisme et de la notion d’extase pour la chorégraphie signée Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet.

          Écoute ! Le ney raconte son histoire.
          Il se lamente :  » Depuis qu’on m’a coupé de la jonchaie,
          ma plainte fait gémir l’homme et la femme.
          Je cherche un cœur déchiré par la séparation
          pour y verser la douleur du désir.
          Quiconque demeure loin de sa source
          aspire à y être de nouveau uni.
          Moi, je me suis plaint partout,
          je me suis associé à ceux qui se réjouissent
          comme à ceux qui pleurent.
          Chacun m’a compris selon ses propres sentiments,
          mais nul n’a cherché à connaître mon secret.

          Mon secret pourtant n’est pas loin de ma plainte,
          mais l’oreille et l’œil ne le perçoivent pas.
          Aucun voile ne sépare l’âme du corps ;
          cependant nul ne peut voir l’âme « .

          C’est du feu, non du vent, le son de la flûte :
          que s’anéantisse celui à qui manque cette flamme !
          C’est le feu de l’Amour qui est dans le roseau,
          c’est l’ardeur de l’Amour séparé de son Ami :
          ses accents déchirent nos voiles.
          Vit-on jamais poison et antidote comme la flûte ?
          Vit-on jamais consolateur et amoureux comme la flûte ?
          Elle évoque la Voie ensanglantée de l’Amour.
          Elle rappelle la passion folle de Majnûn.

          D’après Jalāl eddin Rūmī, poète persan du XIIIe siècle, fondateur de l’ordre soufi des Mawlawi, plus connu sous le nom de derviches tourneurs.

          Sources

          J'aime

  3. ocanocean dit :

    Bonjour à tous,

    Sol,

    Être attaché au LIBRE est-ce être attaché?
    Dieu qui nous a fait, nous libère de nous, pour nous mener vers LUI.
    Dieu est Révélation.
    C’est LUI qui sait comment Sa créature se libère.
    Le Message du Coran est avant tout le message du rappel et du réveil. Son but: provoquer le Réveil.
    C’est pourquoi, il y a un aspect formel qui permet aux hommes d’avoir une certaine cohérence sociale, et il y a l’intérieur, la pulpe du fruit, le cœur de la religion, à découvrir, comme une saveur oubliée. Le soufisme est ce cœur. Peu importe, en vérité, le nom qu’on lui donne.
    Pourquoi s’étonner de Dieu?
    Qui s’étonne de LUI?
    La vision doit être Unitive. Rien ne peut être séparée, tout ce qu’est ce Monde, y compris les « religions » sont une réalité dynamique de l’accession à la liberté, comme une gestation dans les Ténèbres successives, afin de parvenir à la Délivrance, c’est-à-dire à la Liberté. La religion Complète est Une Matrice. Elle est un processus de gestation. Bien sûr, si la religion se cantonne à l’observance des strictes lois, cela devient une aberration, un non-sens total. C’est pourquoi les soufis disent: pas de religion sans cœur et pas de cœur sans fruit. Il n’y a pas d’enfant sans matrice, et une matrice sans enfant ne veut rien dire.
    De plus, L’Amour du Divin nous fait accepter Sa Révélation, puis, à partir de cela, il s’opère une alchimie réelle. Il vient à nous. La « Religion » vient à nous, le « soufisme » vient à nous. Nous ne désirons rien. IL vient à nous. C’est ainsi, et la raison s’efface devant cette Beauté.
    Tout ce qui apparaît est Son Invitation.
    Mais comme IL le dit: « nulle contrainte en religion » ( s 2 verset 256 )
    L’émerveillement vient de ce que nous ne restons pas figés, mais ouverts totalement à cette Universalité.
    L’échange est un pont jeté entre tous les mondes du Possible. Et alors le LIEN se fait et disparaît.

    Chaleureusement

    J'aime

    • Sol dit :

      Et alors le LIEN se fait et disparaît.

      Tout à fait d’accord !

      Et disparaissent les divisions entre les religions.

      Celles-ci se retrouvent en ce qu’elles ont de commun,
      tant que l’univers est musique et sa substance son, silence et écho,
      tant que le chemin de la vérité passe par le sentier de l’erreur
      tant que l’instant présent commence sous nos pieds
      tant que celui qui, immobilisant ses pensées, perçoit la mobilité des choses inanimées.

      Chaleureusement

      J'aime

  4. Sol dit :

    Hello Naïla et à tous

    L’intuition demeure l’origine naturelle de toute religion, bien au-delà de toute confusion entre religion et clergé..

    Le rôle des religions est avant tout de permettre cette alliance avec l’écriture, la lecture et la compréhension ou connaissance jailli du secret des cœurs.

    Religion vient du mot « relier » or un lien est une attache…

    N’est-ce point curieux que Dieu, voulant nous libérer,
    la religion veuille nous attacher ?

    Aller chercher la connaissance jusqu’en Chine

    De quoi s’agit-il au juste ?

    L’islam une religion de la Foi
    Le judaïsme une religion de la Loi
    Le christianisme une religion de l’amour
    Le bouddhisme une religion de la sagesse
    le taoisme une sagesse de l’unité
    Le yi king une grammaire et un solfège du tao
    l’idéal un alphabet de la lumière
    la lumière un alphabet de l’infini
    l’infini un alphabet de l’absolu
    l’absolu un alphabet du relatif
    le relatif un alphabet de la religion
    etc…

    Le yi king est le seul métalangage générateur d’une écriture : celle des idéogrammes.

    Celui qui Utilise, avec persévérance le yi king, peut générer une écriture sur le modèle du yi king.
    La psychologie des profondeurs de Jung en est un exemple méconnu mais bien réel.

    Le rôle de la Religion commune à toutes les autres est celui d’un refuge immobile sous la profondeur duquel coule et s’écoule librement la source bouillonnante de la spiritualité.

    J'aime

  5. Sol dit :

    L’univers tout entier peut d’ailleurs être considéré comme une écriture de Dieu.

    Cette réflexion s’adapte tout à fait au tableau suivant de l’histoire d’une civilisation .

    Du pré-texte au texte, il n’y a qu’une Religion commune à toutes les autres, impliquant chaque fois Celui dont rien ne peut être dit et Celui dont on parle,
    un peu à la manière du yin et du yang.

    J'aime

  6. Sol dit :

    Piège ou non, qui sommes-nous ?

    Hydrogènes (unités de conscience) présents dans le corps humain.

    J'aime

  7. ocanocean dit :

    Bonjour Sol,

    Oui, il y a une terre d’expérience.
    Piège ou non, qui sommes-nous?
    Rien, sauf une terre d’expérience et à l’intérieure, il y a une lecture.
    « Lis » est le premier mot jailli par la pression de l’Ange Gabriel sur le Prophète Muhammad (sws)
    « Lis au nom de ton Seigneur qui créa l’homme et lui enseigna l’usage de la plume » (sourate 96)
    La tradition musulmane connaît la science des lettres (’ilm al ourouf), qui se rattache à celle des nombres (’ilm al arkam) ainsi qu’à la connaissance des noms divins (asma el housna). Cette science remonte au Coran. Le livre sacré n’est pas seulement un guide pour les fidèles, chaque verset, chaque lettre est une révélation divine. Plus encore le Coran est la parole même de Dieu. Contre toutes les tentations hétérodoxes, la théologie musulmane a maintenu avec une stricte rigueur que le livre est comme le Verbe, éternel et incréé. Les affirmations des docteurs de la loi sont reprises et amplifiées dans le symbolisme mystique. Ainsi les pages que psalmodient les croyants ne sont autres que les signes inscrits de toute éternité dans  » la Table gardée  » auprès du Trône divin.
    Ainsi le pacte entre Dieu et l’homme qu’est l’écriture se trouve conclu au moment même de la création d’Adam. L’univers tout entier peut d’ailleurs être considéré comme une écriture de Dieu. La création du monde obéit au même rythme, retrace la même arabesque de l’esprit divin que le Coran. De même, en retour, le symbolisme de l’écriture s’applique à la louange que les créatures rendent à leur Seigneur. Il est dit que si l’océan était un encrier prodigieux et tous les arbres du monde autant de plumes, cette calligraphie cosmique n’épuiserait pas l’éloge de Sa magnificence.

    Sources:

    Le rôle des religions est avant tout de permettre cette alliance avec l’écriture, la lecture et la compréhension ou connaissance jailli du secret des cœurs.
    « l’âme est comme l’huile lumineuse facile à enflammer, elle est dans la grâce. Sur cette prédisposition intervient néanmoins une autre lumière, une autre grâce, celle de la Présence, celle qui est connaissance. Cette deuxième grâce est celle qui se donne dans les chemins spirituels appelés religions. »

    Sources:

    Oui, il faut chercher la connaissance et cette vie est longue, des contraires à résorber en Soi.

    Et Le SupeRieur est Plus Savant.

    Chaleureusement.

    J'aime

    • Sol dit :

      Bonjour Naïla et à tous

      Ok pas de piège, ni mirage, ni illusion entre nous,
      comme si il était, ici et maintenant, en notre mesure,
      d’en décider d’être on non auto-présent, en pleine conscience..

      Une maya l’endroit, une maya l’envers.

      Dieu est le Super Rieur, Le Super Rieur est Dieu
      visiblement à la recherche de ses papiers d’identité.

      Attention , pas d’erreur, en quoi Dieu est-il plus savant que … QuiQueQuoi ?
      N’est-ce pas à force de comparer que s’échappe l’incomparable…

      En quoi l’incomparable échappe-t-il à Dieu (celui dont on parle) ?

      Il y a Dieu dont on parle et Dieu dont rien ne peut être dit.
      C’est yin yang indissociable du Tao.

      A quoi sert de faire partie de ceux qui errent,
      avec ce véritable défi pour l’intelligence à maintenir malgré toutes
      les représailles de l’apparence des métamorphoses triangulaires ?

      L’un, l’autre sont comme yin et yang, tant que le tao semble antérieur à Dieu (celui dont-on parle).

      Une maille allant droit, une maille allant vers, quel tricot stérile ,

      Créons-nous un excellent aujourd’hui

      J'aime

  8. ocanocean dit :

    Oui Sol, Je suis totalement d’accord avec toi.
    Le Pardon est un DON.
    Qui pardonne donne.
    C’est Une Expérience. ( EX-PÉRI-ANSE )
    Qui périt peut revivre pour donner.
    Il est stabilisé par une « Anse » invisible.
    Le Pardon est entier car il a été pardonné.

    Merci.

    J'aime

    • Sol dit :

      Naïla,

      Merci beaucoup pour ton intervention qui fait surgir l’association d’idées suivante le don est au pardon ce que le présent semble au futur antérieur dont, super rieur, l’équilibre défie toute paix, rieuse intelligence à maintenir…

      L’expérience mesure ce qui est traversé

      Vivent la magie du présent et l’image du serpent …

      Chaleureusement

      Sol

      J'aime

    • Sol dit :

      Bonjour Naïla et à tous


      Le Prophète Muhammad (saws) a dit : « Allez chercher le Savoir jusqu’en Chine » car en effet, aucun lieu, aucune chose n’existe qui ne Lui appartienne et qui serait vide de Lui :

      « Là où que vous vous tourniez est la Face de Dieu » est-il énoncé dans le Coran.

      Pour tout musulman et toute musulmane, cette recherche qui nous rapproche de Sa Face est un devoir à valeur de prière.

      750 versets coraniques exhortent « ceux dotés de moelle [d’esprit] » à réfléchir et à méditer. Par « Savoir » on entend donc le fruit de la Connaissance puisée en Dieu en vue de Dieu, et ce, à tous les échelons et dans tous les domaines, la connaissance métaphysique étant la quintessence qui englobe nécessairement ce moins qu’est l’ensemble des savoirs.

      Sources

      L’apprentissage des sciences nécessaires est si important en islam que l’on doit être prêt à voyager pour acquérir le savoir. Dans un célèbre hadith, fréquemment cité par les musulmans, le Prophète (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix) a dit : « Aller chercher la science, fût-ce jusqu’en Chine. » (Kashf al-Khafâ, 1 :54)

      La clé de la connaissance est de demander des réponses à ce que nous ignorons. Toutes les fois où nous faisons face à un problème quelconque, le Prophète (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix) nous recommande vivement de poser des questions à ceux qui ont la connaissance nécessaire, disant :
      « La connaissance est un trésor et sa clé est la demande. »

      Sources

      J'aime

    • Sol dit :

      Bonjour Naïla et à tous

      Le pardon n’existe que pour le petit moi offensé, car rien ne peut offenser Celui dont rien ne peut être dit.

      Pour le reste il n’y a pas d’offense, ni pour l’un, ni pour l’autre, ni pour le même.

      Tout va, vient et arrive, même au sage, en chacun, d’éviter les confusions, les problèmes et les malentendus

      Donc pas de pardon, tant que rien n’est plus important, que tout, le reste.

      Des pièges à éviter…

      Inutile d’accuser ou d’excuser le sort.
      Inutile de croire aux jeteurs de sorts.
      Inutile de suivre ceux qui errent si ce n’est pour se perdre,
      se retrouver et se reperdre encore et encore dans l’interrogé.
      Inutile d’alimenter des confusions de langues
      et de genres, entre ego et estime de soi.

      Confusions maintenues dans un équilibre plutôt indécent
      par toute adhésion au langage de bon ton
      des conversations de salon via les multiples
      reflets du bavardage intérieur.

      Le bavardage intérieur est un discours
      dont le sujet, le verbe, l’objet est moi, moi, moi.

      Via l’exercice, la pratique, l’expérience du silence intérieur, le pardon demeure de l’ordre du dépassement de soi

      La nature, plus étrange que ce que l’on croit, ne juge personne, ce qui la rend aussi aimable que l’exubérance de la beauté, tandis que l’étrange demeure plus naturel que ce que l’on pense.

      Le terme nature est entendu ici selon le point de vue de l’essence de la lumière engendrée ou visage de sa naissance ou prise de conscience, en tant que silence, présence, absence, sujet, verbe, objet

      Inaccessible sur le plan du moi, moi, moi, le pardon qui enseigne une gratitude attitude, disparait avec la triade du petit moi offensé.

      Le pardon réconcilie le pardonneur et le pardonné mais avant tout le pardonneur avec lui même.

      Ainsi, il existe 987 triades pour le petit moi offensé où salutaire, le pardon devient aussi nécessaire que souhaitable.

      Le mode de calcul des 987 petits moi est en relation directe avec les traits d’un hexagramme complet incluant donc les deux hexagrammes nucléaires ce qui donne 18 traits ou 18 instances du moi réparties sur trois hexagrammes : observer, nucléaire niveau 1 et nucléaire niveau 2

      Mieux vaut comprendre que croire tant que moins de croyance donne plus de voyance

      Nous y reviendrons probablement.

      Chaleureusement

      J'aime

  9. ocanocean dit :

    Bonjour Sol,

    Que peut-on donner?
    Que peut-on recevoir?
    Au moment où je donne, au moment où l’on reçoit, à la croisée des chemins, les deux font le pas.

    J'aime

    • Sol dit :

      Bonjour Naïla,

      Les deux font le pas car sans pardonner que peut-on donner, que peut-on recevoir sans confondre ni se méprendre entre sujet, verbe et objet, alors que chaque pas devient la moitié du chemin ?

      Eve donner énergie (7 cervicales)
      Lilith recevoir corps et image du corps (12 Dorsales)
      Sophia échanger sagesse (5 lombaires)

      La confiance est déterminée par le coeur, jamais par le mental.

      Aimer de tout coeur implique de faire taire le mental
      tant que nous en sommes, seul ou ensemble capables

      La confiance demeure une fondation solide

      Non mentalement mais symboliquement, ici,
      le nombre Quatre est l’incarnation parfaite
      du principe divin passant par les trois corps.

      abandonner
      adonner
      « bourdonner »
      coordonner
      « désamidonner »
      désordonner
      « dindonner »
      donner
      « échardonner »
      « fredonner »
      ordonner
      pardonner
      redonner
      réordonner
      subordonner

      Aimer avec, pour, contre, sans don par don, aura donné don pour don…

      J'aime

  10. Sol dit :

    Bonjour tout le monde

    avec la Clarinette dans le rôle de la vérité de l’autre
    avec les Guitares dans le rôle de l’un
    avec l’effet qui se coule dans le rôle du même

    L’amour physique dépend de l’archétype, et de la polarité
    L’amour émotionnel provoque le contraire
    L’amour conscient provoque le même en réponse.


    G.I. Gurdjieff

    Un métalangage, par définition, n’a rien à voir avec des opinions personnelles.

    Du point de vue, de l’essence de lumière engendrée selon le métalangage du yin et du yang, l’amour est le tao, également action, création, réaction, c’est à dire une énergie à inclure sans l’exclure, ouvrant sur des noyaux de connaissance abstraite, source et ressource de toute gratitude attitude.

    Quoique et parce que j’ai tant reçu,
    dans la vie de nanti qui est la mienne,
    qu’est-ce que je décide de donner,
    et redonner à un autre,
    qui est peut-être moins chanceux que moi.


    Salim Aissel

    Tant que le pardon demeure la perfection du don pourquoi et comment avoir peur encore de secouer le statu quo ?

    Essayons de garder à l’esprit qu’à n’importe quel moment donné nous réalisons un des nombreux possibles.

    Les possibilités demeurent infinies, tant que l’impossible s’y tue.

    J'aime

  11. ocanocean dit :

    L’Amant ne connait plus rien si ce n’est l’objet de Son Amour.
    Pour lui l’instant est cette quête éperdue, et la quête éperdue Son instant avec Lui.
    Il n’est plus de raison dans le pays de l’AMOUR, juste effusion et jeu perpétuel de Deux qui font UN.
    Celui qui a bu à ce Nectar ne connait rien, il devient acte d’être.
    En chaque UN est une histoire, une manifestation d’une Réalité, un Discours qui dit C’EST.
    En chaque UN, IL EST.
    Quand je te vois, je le vois LUI.
    Chaque UN est Son Sourire.
    Tout est LUI derrière des voiles.
    Quelques UN(s) voient derrière mille voiles, et d’autres, l’ Un seul (linceul) les sépare de cette Réalité.
    Dans le visage de la Bien-Aimée, tout est voile de Lumière, et chaque courbe est Elle dans ce qui fait échos au Cœur pour l’Éternité.
    Merci Lise.

    J'aime

  12. autrelien dit :

    «Peu nombreux sont ceux qui ont admis leur relative ignorance sans finir par en faire un dogme.» (Pierre-Antoine)
    https://www.facebook.com/notes/pierre-antoine/r%C3%A9miniscence/1473120252921513

    «L’ambition est réduite à l’impulsion de l’instant. Je ne sais pas ce que sera demain, mais je vis ce qui est aujourd’hui.» (Thierry Vissac) http://www.istenqs.org/Rien.htm

    Ce qui fait écho à Socrate «Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien.»

    J'aime

    • Sol dit :

      Bonjour Lise et à tous

      [779786]
      Ce qui fait écho à Socrate «Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien.»

      Hexagramme 34 : La grande puissance

      Les grands hommes se sont reconstitué de nouvelles forces.
      Prêts à l’action, ils sont en droit de prétendre aux plus beaux succès.
      Pourtant ils doivent se maîtriser eux-mêmes, ne pas tomber dans la facilité de la violence brutale, ni se vanter prématurément des victoires futures.
      Le Yi King

      En effet, la vérité de l’autre inclut le fait de justifier son (propre) comportement en ajustant ses convictions.

      Autrement dit : l’amour-propre ne lave pas le coeur dès que l’âme se lave dans le bleu du ciel.

      Socrate parle de la connaissance de la machine humaine et non pas d’un autre savoir, dont il ne sait rien si ce n’est qu’entre Tout et Rien, il y a bien Quelque Chose ignorée, de l’ordre interchangeable de l’absolu et du relatif.

      Il nous manque des termes, des méthodes, exprimant la relativité et l’absolu de la loi d’octave présente dans tous les mondes du micro-cosmos et du macro-cosmos, tant que : Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.

      Ce qui ouvre une série d’accords à rompre ou à conclure dès que la règle consiste à s’entendre sur des malentendus rendant inconciliable la suite à donner, à la vérité de l’un ou de l’autre (Socrate,, Thierry Vissac, Pierre-Antoine).

      Reste le bois au destin du feu comme la mort aux baisers des dieux…

      J'aime

  13. Sol dit :

    Quoique, entre boléro, bel héro et sombre héro, la vérité de l’autre rime à soi…

    avec la Clarinette dans le rôle de la vérité de l’autre
    avec les Guitares dans le rôle de l’un
    avec l’effet qui se coule dans le rôle du même

    La vérité de l’autre comme un effet qui se coule.
    La vérité de l’autre comme un effet qui s’écoule,
    comme une fée qui se coule, comme un effet qui s’écroule…

    Le bois est au destin du feu comme la mort aux baisers des dieux…

    J'aime

  14. Sol dit :

    [998669] Hexagramme 41 : Diminuer

    Quand, pourquoi, comment, et où récapituler sans capituler
    de n’avoir que soi-même comme mesure constitue, souvent,
    contre toute attente, un fait menant à la démesure ?

    Petit ou grand, l’excès en toutes choses est peu ou prou générateur de problèmes, les grands hommes s’empressent de rabaisser leurs prétentions ou de partager leurs richesses pour revenir à un équilibre plus décent, car encore méconnu de ce que seul indice cible, l’excès lance soluble ou indice soluble…

    Diminution, dix munitions : une solution, dix solutions.

    Ainsi pourront-ils continuer, la conscience tranquille, à jouir de l’existence,
    où seule la paix demeure révolutionnaire. au tournoi des horizons
    dès que le plongeur, au coeur de toute paix, garde le silence et retient son souffle…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s