Au creux de la tempête, Je suis


Au creux de la tempête où est le bateau

Cette fragile coque ballotée par les eaux
Que mes mains agrippent et qui vole en morceaux.

Au creux de la tempête où est le matelot
Celui qui savait naviguer sur les flots
Que mes yeux supplient et qui ne dit mot.

Au creux de la tempête où est ma vie
Celle que je pensais diriger à mon gré
Et dont le vent dispose tel un souffle léger.

Au creux de la tempête , Je suis
Personne pour répondre, Je suis
Nulle part où aller, Je suis.

Voilà que tout arrive, Je suis.
Rien n’est à sa place, Je suis
La Vie me berce, Je suis

Lise

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Alchimie, Développement personnel, Observation de soi, Poésie, Sentiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Au creux de la tempête, Je suis

  1. Sol dit :

    Merci beaucoup

    J'aime

  2. pandoratears dit :

    Etre c’est l’essentiel

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s