Les 10 illusions de l’homme

 :

  Les 10 illusions de l’homme

photoExtraits de « Communion avec Dieu » de Neale Donald Walsch

 1re illusion: L’illusion du besoin

 :

Extraits du chapitre 1

  • « Le bonheur ne résulte pas de certaines conditions, mais certaines conditions, elles, résultent du bonheur »
  • « L’amour ne résulte pas de certaines conditions, mais certaines conditions découlent de l’amour »
  • « La compassion ne résulte pas de certaines conditions, mais certaines conditions dépendent d’elle »
  • « L’abondance ne résulte pas de certaines conditions, mais certaines conditions naissent de l’abondance »

« CAR L’ÊTRE PRÉCÈDE ET PRODUIT L’EXISTENCE »


2e illusion: L’illusion de l’échec

Extraits du chapitre 2

 » Vous vous êtes projetés sur votre Dieu… Vous m’avez attribué une qualité d’être directement tirée de votre propre expérience… Vous avez imaginé non seulement un Dieu ayant des besoins (1ère illusion) mais un Dieu pouvant ne pas arriver à y pourvoir (2ème illusion)… Dieu pouvait vouloir que tous ses enfants lui reviennent au paradis, mais ceux-ci par leurs propres actions pouvaient empêcher cela.

Avant l’invention de ce récit… la peur vous était inconnue… tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Il y avait clairement une faille dans la 1ère illusion : Comment serait-il possible que Dieu ait des besoins qui ne puissent être satisfaits, si Dieu est vraiment Dieu : Tout ce qui est, Tout ce qui fut et Tout ce qui sera ? …

Il y avait clairement une faille dans la 2ème illusion : comment l’issue de la vie pouvait-elle être incertaine si celui qui produisait l’issue et en faisait l’expérience était le même ? »

Mais les humains savaient très profondément, qu’ils ne pouvaient abandonner l’illusion, sous peine de voir la fin de quelque chose d’essentiel… mais une fois encore, ils commirent une erreur : au lieu de voir l’illusion en tant qu’illusion et de l’utiliser aux fins auxquelles elle était destinée, ils crurent devoir en corriger la faille… en créant la troisième illusion »


3e illusion: La désunion existe

Extraits du chapitre 3

Les 3 premières illusions, profondément ancrées dans la psyché humaine, sont interdépendantes :

  • Le besoin existe : Dieu a un programme.
  • L’échec existe : l’issue de la vie est incertaine.
  • La désunion existe : vous êtes séparés de Dieu.

D’après votre récit culturel, la légende d’Adam et Eve, Dieu se serait trouvé offensé que sa créature s’efforce, en mangeant du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, de devenir aussi grande que son créateur ! J’aurais ensuite banni Adam et Eve du jardin d’Eden, leur infligeant la culpabilité et les condamnant à être séparés de moi…

Ce récit et d’autres histoires insufflèrent la peur et furent transmis de génération en génération.

Presque tout le monde, sur votre planète croit en l’illusion de la séparation : les gens se croient séparés de Dieu et les uns des autres…

Le fait de reconnaître les 3 premières illusions en tant que telles empêcherait tout le monde de nier l’Unité de toute Vie et de menacer de détruire toute vie sur votre planète.

Les efforts de votre société ne visent pas tant à changer les comportements qu’à les réprimer. On croit que la punition les corrigera…

A moins que de rectifier les conditions sociales qui créent et attirent les comportements indésirables, on n’améliorera rien…

Au lieu de cela vous continuez à tenter de résoudre les problèmes sociaux avec l’énergie même qui les crée : vous essayez de mettre fin au meurtre par le meurtre, de combattre la violence par la violence, la colère par la colère…et ne voyez pas votre hypocrisie…


4e illusion: L’illusion du manque

Extraits du chapitre 4

 » Elle découle de la 3ème illusion : sans l’idée de séparation, celle du manque est sans fondement : les humains s’imaginent séparés de Dieu et les uns des autres… mais il serait inexact de conclure que l’idée de séparation était mauvaise au départ… elle l’est devenue parce que vous avez fini par oublier que c’était une illusion « 

 » L’illusion sert magnifiquement vos objectifs lorsque vous l’utilisez en tant qu’outil pour créer l’expérience… Vous avez créé l’illusion de la séparation afin de faire l’expérience de la réalité de l’unité. Intégré au Tout, vous ne pouvez vous connaître en tant que Tout, car il n’y a rien d’autre. Et faute de ce que vous n’êtes pas, ce que vous êtes n’est pas. Sans le froid le chaud n’existe pas… de même faute de désunion, l’unité n’existe pas. « 

 » Mais nous souhaitons savoir Qui Nous Sommes Vraiment. Ainsi nous devons d’abord créer l’expérience de Qui Nous Ne Sommes Pas… nous devons y arriver par l’illusion. « 

« Lorsque vous oubliez que la séparation est une illusion, vous imaginez que c’est l’état véritable des choses. L’illusion ne crée plus l’expérience, elle devient celle-ci. « 

 » Le fait de croire en la séparation vous a amenés à concevoir le ‘manque’… lorsqu’il n’y avait qu’une chose, il n’était jamais question de manque, il ne vous était jamais venu à l’idée de ne pas ‘être’ à jamais… il vous semble maintenant avoir un commencement et une fin, vous avez produit une nouvelle réalité imaginaire : la mort « 

 » Avant la séparation vous ne mettiez jamais votre survie en question, ce n’est que lorsque vous vous êtes crus séparés, que le Vie même est devenue ce dont il n’y avait pas assez. Vous vous imaginez en concurrence avec tout le reste de la ‘substance de la vie’ pour la vie même… comme si Dieu n’était pas suffisant « 

 » Par vos façons malsaines de rivaliser pour Dieu, que vous appelez religions. Vous vous êtes entre-tués… « 

 » Parce que vous croyez en la pénurie et que toutes les choses sont limitées (que vous en êtes sûrs, il n’y en a pas assez) vous vous êtes imaginés que vous devez lutter pour elles… Pour cette raison vous êtes en train de détruire votre planète et vous-mêmes « 

 » Si vous croyiez qu’il y en a suffisamment pour tout le monde, il n’y aurait plus de comportements autodestructeurs, de conflits à propos des ressources, de querelles au sujet de Dieu. Comment assurer la survie sans meurtres ni querelles ? « 

 » Les humains savaient très profondément, qu’ils ne pouvaient abandonner l’illusion, sous peine de voir la fin de quelque chose d’essentiel… au lieu d’utiliser l’illusion aux fins auxquelles elle était destinée, ils crurent devoir en corriger la faille… « 


5e illusion: L’illusion de l’obligation

Extraits du chapitre 5

 » S’il y avait suffisamment de tout, vous n’auriez rien à faire pour l’obtenir… Mais les humains affirmèrent qu’il y avait un manque… ils furent alors confrontés à la question suivante : comment trouver de tout en quantité suffisante ? Ils donc pensé qu’il fallait faire quelque chose : vous avez conçu l’obligation. »

 » Si vous voulez être heureux, en sécurité, ou aimés, vous avez des choses à faire : vous avez élevé le faire à la position la plus élevée de votre cosmologie « 

 » Lorsque votre espèce a annoncé qu’il y avait des obligations à remplir afin d’acquérir tout ce qui est en quantité insuffisante… ce fut une des décisions les plus importantes de la race humaine. « 

 » Afin de bien vivre sur terre vous avez par exemple déclaré obligatoire :

1) de détenir un diplôme

2) de ne pas poser trop de questions

3) de ne déranger personne

4) de faire ce qu’on te dit

5) d’être le chef… « 

 » Afin de plaire à Dieu vous avez par exemple déclaré obligatoire :

1) de ne pas jouer avec ton corps ou celui d’un autre

2) de ne tirer aucun plaisir de l’argent

3) de croire au Bon Dieu

4) d’être un bon garçon ou une bonne fille

5) de demander pardon pour être né imparfait… « 

 » Vous me revendiquez avec tant de malveillance, en brandissant vos croix et vos drapeaux… Vous avez accompli les actes les plus impies au nom de Dieu, parce que vous pensiez devoir remplir des obligations pour recevoir mon amour « 

 » Tant que vous croirez devoir faire quelque chose vous combattrez pour l’accomplir… L’accomplissement (le faire) deviendra votre dieu. « 


6e illusion: L’illusion du jugement

Extraits du chapitre 6

 » Depuis longtemps votre espèce entretenait la pensée qu’il fallait faire quelque chose pour faire plaisir à Dieu et qu’il y avait donc des obligations « 

 » Mais comment savoir si quelqu’un répond ou non aux obligations ? « 

 » Que feront ceux qui n’y arrivent pas ? « 

 » Vous vous êtes dit qu’il fallait un arbitre final : le créateur devait décider qui se qualifierait ou non « 

 » Vous vous êtes imaginé que les infortunes de la vie étaient la punition que Dieu infligeait pour les comportements collectifs ou individuels mauvais « 

 » Certaines théologies ont prétendu que chacun naît imparfait (péché originel) et que si on était pas venu vers moi par le bon chemin, en prononçant les paroles nécessaires, en professant la bonne religion, on ne pouvait avoir ma faveur. « 

 » Vous avez accepté comme une réalité l’illusion du jugement : puisque Dieu vous juge, vous avez le droit de juger les autres. Votre monde s’empresse de juger et de condamner ceux en qui on découvre la moindre imperfection « 

 » Les humains se sont mis à jouer à Dieu, en se collant des taches les uns sur les autres : à ceux qui n’ont pas le bon sexe, la bonne couleur, la bonne religion, le bon parti, la bonne orientation sexuelle… « 

 » Les humains passèrent leur vie à exiger la perfection : les parents à leurs enfants et les enfants à leurs parents… Les citoyens exigent la perfection de leur gouvernement et celui-ci de ses citoyens imparfaits. « 

 » Mais pourquoi une simple observation à votre égard devrait-elle vous mettre si mal à l’aise ? Le simple fait d’observer est-il à ce point un jugement ?

Il y avait clairement une faille dans la sixième illusion… »


7e illusion: L’illusion de la condamnation

Extraits du chapitre 7

 » … Le jugement devait avoir des conséquences, il devait servir à déterminer qui serait récompensé… qui serait condamné… Vous êtes retournés vers votre mythe originel : Dieu a chassé Adam et Eve du jardin d’Eden lorsqu’ils n’ont pas répondu aux exigences… Lorsque vous avez commis le péché originel vous êtes devenus imparfaits, vous avez accepté la 4ème illusion comme un fait : l’insuffisance existe ! La punition était la séparation d’avec Dieu, et sa conséquence l’insuffisance ! Il y avait même un Manque de Vie et la mort avait pour but de vous punir de ne pas avoir répondu aux Obligations. »

 » Or tout cela est faux « 

 » La mort n’existe pas, car vous êtes la vie même. Si une seule chose meurt c’est Dieu qui meurt… Or Dieu est l’énergie de la Vie même, cette énergie ne meurt jamais mais change tout simplement de forme… Lorsque vous ressentez un amour inconditionnel envers la vie, vous l’aimez exactement telle qu’elle se présente, dans l’instant même. Vous êtes une formation de Dieu, vous êtes l’information de Dieu. Lorsque vous verrez que chaque chose et chaque personne est parfaite, vous aurez effectué votre 1er pas vers la maîtrise. »

 » Utilisez donc à vos propres fins l’illusion qu’il n’y a pas assez de vie : vivez chaque minute de votre vie comme une mort, car en vérité c’en est une ! L’illusion vous aidera alors à cheminer et à revenir à votre nature véritable.

Au lieu de vous débattre pour avoir plus d’amour, offrez en davantage !

Au lieu de vous quereller pour le succès, faites que tout le monde réussisse !

Au lieu de vous emparer du pouvoir, donnez-en aux autres ! « 

 » Vous recevez dans la mesure où vous donnez « 

 » Cela n’a rien à voir avec le fait que votre geste soit ‘moralement correct’, ‘spirituellement éclairé’ ou obéisse à la ‘volonté de Dieu’ : cela provient d’une simple vérité : il n’y a personne d’autre ici, il n’y a qu’une personne, même si l’illusion dit le contraire… « 

Mais si Dieu est Amour, comment la condamnation pourrait-elle exister ?

Il y avait clairement une faille dans la 7ème illusion…


8e illusion: Il existe des conditions

Extraits du chapitre 8

 » En croyant, dans l’illusion, que vous ne répondiez pas aux exigences de Dieu, vous vous condamniez à la séparation, ce qui voulait dire que l’Amour de Dieu était conditionnel… L’amour conditionnel que vous prônez a rempli votre planète d’avidité, de violence, de meurtres… il doit y avoir quelque chose que vous ne comprenez pas à propos de l’Amour : « 

 » Il n’y a pas de conditions dans l’univers « 

 » Les choses sont ce qu’elles sont et ne peuvent à aucune condition ne pas être…

Il n’est pas possible que Ce qui est ne soit pas… Voilà pourquoi la vie est éternelle.

Car la vie est Ce qui est, et Ce qui est ne pourra jamais ne pas être.

Il en est de même pour Dieu. Car Dieu est ce qu’est la Vie. Il en est de même pour l’Amour car l’amour est ce qu’est Dieu. Par conséquent l’amour ne connaît aucune condition : l’amour est, tout simplement. »

 » AMOUR = VIE = DIEU « 

 » L’expérience de l’amour et des conditions, ne peuvent se manifester en même temps au même endroit : ce qui vous détruit c’est de croire qu’elles le peuvent « 

 » Malgré l’absence de véritables conditions dans l’univers vous avez fermement cru qu’il y en avait… Or vous pouvez sans conditions avoir la vie et l’après-vie que vous imaginez… Vous ne comprenez pas que vous êtes créateurs… et que j’en suis un ! « 

 » Qu’il suffit de choisir ! « 

 » Pour expliquer les conditions à remplir et comment retrouver le chemin de l’amour de Dieu vous avez inventé les religions et les concepts de pardon et de salut. S’il y a des centaines de religions différentes ce n’est pas que le message soit brouillé, mais la race humaine ne l’a pas bien saisi. Chacun croyant connaître la vérité et se croyant appelé à convertir les autres par tous les moyens. »

 » Il y avait clairement une faille dans la 8ème illusion… « 


9e illusion: L’illusion de la supériorité

Extraits du chapitre 9

 » Pour être approuvés par Dieu les humains avaient conclu qu’il y avait des conditions, que ceux qui les connaissaient pouvaient vivre mieux que les autres dans cette vie ou l’après-vie : ainsi naquit l’idée de supériorité… « 

 » Le fait de connaître les conditions donnait le droit à quelqu’un d’essayer de convertir les autres, et d’éliminer ceux qui ne s’y pliaient pas…

Le fait de connaître les conditions de la Vie s’appela la science…

Le fait de connaître les conditions de l’après-vie s’appela la conscience.

Plus on acquérait de connaissances sur ces conditions plus on passait pour supérieur… et cette supériorité donnait aux gens l’autorité. « 

 » Vous deviez donc rivaliser pour que celui qui est supérieur gagne… « 

 » Certains humains voulant se garantir la victoire déclarèrent les hommes supérieurs aux femmes, les blancs supérieurs aux noirs, puis les Américains et les Chrétiens furent déclarés supérieurs : tout dépendait de ceux qui avaient créé le système. « 

 » Voici la vérité : la supériorité n’existe pas… Vous avez tout inventé ! Il ne peut y avoir de meilleur lorsque nous ne faisons tous qu’un. Une chose ne peut être supérieure à elle-même « 

 » Imaginer que Dieu avait des besoins fut votre 1ère erreur, mais votre idée de la supériorité pourrait être la dernière de vos erreurs. « 

 » Les humains se croient supérieurs à la nature, ils cherchent à la soumettre… ils détruisent l’habitat même qui a été créé pour les protéger et constituer leur paradis. « 

 » Les humains se croient supérieurs les uns aux autres. Ce faisant ils détruisent la famille même qui a été créée pour les adopter et leur donner de l’amour. « 

 » Vous voilà entrain de changer, ce qui était censé être un rêve magnifique, en un cauchemar éveillé. « 

 » Mais vous pouvez défaire tout cela, immédiatement. Il vous suffit de voir les illusions pour ce qu’elle sont – des réalités inventées dans un but – puis d’arrêter de les vivre comme si elles étaient réelles « 

 » Mais comme c’est difficile, pris au piège de l’illusion, de voir Dieu en chaque être et en chaque chose. « 

 » Seul, un regard pénétrant en profondeur sur la vie permettrait de dépasser l’illusion, et de reconnaître (connaître à nouveau) votre réalité.

 » Un petit pas qui mettrait fin à la notion de supériorité. « 

 » Une seule phrase dans la bouche de vos dirigeants du style : Notre façon de faire n’est pas la meilleure, elle n’est que différente. Cette humble parole pourrait guérir vos divisions religieuses : Le Dieu en moi honore le Dieu en vous. »

 » Il y avait clairement une faille dans la 9ème illusion ! « 


10e illusion: L’ignorance existe

Extraits du chapitre 10

 » A mesure que les illusions s’accumulaient la vie devenait un mystère de plus en plus difficile à percer : ainsi naquit l’idée de l’ignorance… « 

 » Nous ne sommes pas censés savoir, devint une doctrine religieuse : Dieu ne voulait pas que nous sachions certains secrets dont il était blasphématoire de s’enquérir… sous peine de se faire décapiter…

Cette interdiction de l’interrogation éleva l’ignorance au rang de qualité :

Les régimes totalitaires justifièrent des comportements barbares au nom du maintien de l’ordre… refusant l’ingérence dans leurs affaires internes… or l’essence de l’amour est la liberté. « 

……

Il n’y a que 2 énergies au cœur de l’expérience :

L’AMOUR qui accorde la liberté et qui ouvre à l’expression, qui invite à rompre les liens de l’ignorance, à chercher des réponses, à parler en toute liberté, à partager n’importe quelle pensée…

LA PEUR qui la dérobe, qui refrène et qui ferme « 

……

 » Si quelqu’un prétend vous aimer et prendre soin de vous, il doit vous accorder la liberté.  »  » Ce barème vous permet de savoir si quelqu’un vous aime ou vous craint… ne vous fier pas à ses paroles, mais à ses actions. « 

 » L’amour vous invite toujours à vivre votre liberté : Je vous aime ! Voilà pourquoi je suis venu vous expliquer que l’ignorance est une illusion… Vous n’avez rien à apprendre, vous n’avez qu’à vous rappeler… « 

……

VOICI DONC LA VÉRITÉ sur les 10 illusions de l’homme :

1) Dieu n’a besoin de rien

2) Dieu ne peut pas échouer, ni vous non plus.

3) Rien n’est séparé de quoi que ce soit.

4) Il y en a assez pour tout le monde.

5) Vous n’avez rien à faire.

6) Vous ne serez jamais jugés.

7) Vous ne serez jamais condamnés.

8) L’amour ne connaît aucune condition.

9) Une chose ne peut être supérieure à elle même.

10) Vous savez déjà tout cela.


 La maîtrise des illusions

Un nouvel enseignement à transmettre à vos enfants…

 

Extraits du chapitre 11

Faites connaître ces 10 vérités à vos enfants :

1) qu’ils n’ont besoin de rien d’autre qu’eux-mêmes pour être heureux, de rien d’extérieur…

2) que l’échec est une fiction, toute tentative une réussite, tout effort atteint la victoire…

3) qu’ils sont profondément reliés à toute vie, ne font qu’un avec le monde entier, ne seront jamais séparés de Dieu.

4) qu’ils vivent dans un monde d’abondance, et que c’est par le partage et non l’accumulation que l’on reçoit.

5) que les bénédictions de Dieu sont destinées à chacun, qu’ils n’ont pas à rivaliser ni à faire quoi que ce soit pour les obtenir.

6) qu’ils ne seront jamais jugés, qu’ils n’ont pas à se soucier de toujours avoir raison, qu’ils n’ont ni à changer ni à s’améliorer pour être beaux et parfaits aux yeux de Dieu.

7) qu’il ne faut pas confondre conséquences et punitions, que la mort n’existe pas, que Dieu ne condamnerait jamais personne.

8) que l’amour est sans conditions, qu’ils n’ont pas à s’inquiéter de perdre votre amour ni celui de Dieu, que leur propre amour est le plus grand cadeau qu’ils puissent offrir au monde.

9) que le fait d’être précieux ne les rend pas supérieurs, et que le fait de reconnaître que sa façon de faire n’est pas meilleure, mais différente, a des vertus thérapeutiques.

10) que l’illusion de l’ignorance peut être effacée de la Terre et que ce dont on peut vraiment avoir besoin, c’est d’être redonné à soi-même en se rappelant Qui On Est Vraiment.

……

  •  » Enseignez cela non en paroles mais en gestes non par des exposés mais par des démonstrations « 
  •  » C’est ce que vous faites que vos enfants imiteront, c’est votre façon d’être qu’ils deviendront. « 
  •  » Toute éducation véritable consiste à retirer de l’étudiant ce qui est déjà en lui. « 
  •  » Enseigner, ce n’est jamais aider les autres à apprendre c’est les aider à se rappeler. « 
  •  » Edifiez vos écoles autour de concepts essentiels tels que : honnêteté, responsabilité, partage, liberté, célébration sexuelle dans la joie, diversité dans l’unité. « 

Sources

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Développement personnel, Développement spirituel, Ennéagramme, Général, Observation de soi, Sentiers, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s