Qui est l’Être ?

Qui est l’Être ?

Samael Aun Weor - Qui est l'Être ?

Qui est l’Être ?
Où notre Être vit-il ?
Comment puis-je connaître mon Être ?
Qui suis-je, si je ne suis pas l’Être ?

Pourquoi sommes-nous séparés ?
Comment puis-je retourner à mon Être ?
Tous les êtres sont-ils
égaux ?
Quel est le Nom de l’Être ?
Qu’est ce que le Rayon de l’Être ?
Qu’est ce que le Mystère de l’Être ?

 

Chers frères, l’heure est venue de comprendre ce qu’est réellement l’Être, ce que sont nos études, ce qu’est la Gnose. Avant tout, nous devons rendre un culte à l’AGNOSTOS THEOS, l’ESPACE ABSTRAIT ABSOLU, inconditionné et éternel.

Indubitablement, la Divinité inconnue et ignorée est CELA qui n’a pas de nom : CELA, l’INNOMMÉ, l’INEFFABLE… L’Absolu est au-delà de tout ce qui possède forme et figure, dimension, quantité, qualité, nombre, mesure et poids. C’EST ce qui N’EST PAS, ce qui n’a pas de forme, le RÉEL. Quand nous utilisons ce genre de termes, vous devez savoir les comprendre d’un point de vue intuitif ; lorsque je dis « c’est ce qui n’est pas », il faut en appréhender la profonde signification.

L’une des formes de l’Être serait celle que nous avons dans notre intellect, mais « Cela » n’est pas ce que nous avons dans notre intellect ; c’est pourquoi je dis : « c’est ce qui n’est pas », ce « Non-Être » qui est l’Être Réel ; ainsi seulement pourrons-nous comprendre quelque chose, puisque « Cela » est au-delà de toute compréhension.

SAT, le Non-manifesté, appartient indubitablement à « L’ASPECT NÉGATIF DE LA LUMIÈRE ». Nous avons l’habitude de penser à la Lumière dans son aspect positif, mais l’aspect négatif de la Grande Vie est bien au-delà de tout ce que nous pouvons comprendre, bien au-delà des Sephiroths de la Kabbale, bien au-delà du silence et du son, et des oreilles pour le percevoir ; bien au-delà de la pensée, du verbe et de l’acte…

Lorsque l’on parle d’« EXISTENCE NÉGATIVE », nous devons comprendre CELA QUI N’EST PAS ET QUI, CEPENDANT, EST.

 

La LUMIÈRE INCRÉÉE est donc l’aspect négatif de la Lumière ; c’est LE RÉEL ; « L’Existence Négative », nous devons la prendre dans le sens qu’ELLE N’EST PAS MANIFESTÉE, qu’elle se cache derrière le voile de la manifestation.

Par exemple, L’ANCIEN DES JOURS en chacun de nous est, en quelque sorte, MALKUTH, c’est-à-dire l’aspect inférieur, en regard de l’Absolu. En d’autres termes, de même que Malkuth, à l’intérieur de la manifestation cosmique, c’est-à-dire du monde physique, est l’aspect le plus inférieur des dix Sephiroths, ainsi l’Ancien des Jours, avec toute sa grandeur, sa majesté et sa toute-puissance, est comme Malkuth face à l’Absolu.

De cette Divinité inconnue et ignorée, qui se trouve latente dans tout ce qui est, a été et sera, surgit toute émanation : LES INEFFABLES, L’ARMÉE DE LA VOIX, LA GRANDE PAROLE, LES DIEUX SAINTS, LES GOUVERNEURS DE TOUT L’UNIVERS. Ils ne sont tous que des manifestations de la Divinité inconnue et ignorée de l’Agnostos Theos.

L’ÊTRE RÉEL est le divin qui existe dans chaque créature humaine.

L’idée que chacun de nous se fait de l’Être n’est jamais l’Être ; le concept intellectuel que nous avons élaboré sur l’Être, n’est pas l’Être, notre opinion sur l’Être n’est pas l’Être : l’Être est l’Être et la raison d’être de l’Être est Être lui-même…

Il n’est en aucune manière possible de dessiner l’Être. Il ressemble à une armée d’enfants innocents… Chacun d’eux exerce des fonctions déterminées.

Il serait plus qu’impossible de tracer un schéma de l’Être ; cependant toutes les parties spiritualisées, isolées, de notre présence commune, veulent la perfection absolue de leurs fonctions.

Les parties de l’Être sont beaucoup et nous devons perfectionner chacune d’elles. Parvenir à l’intégration totale est l’aspiration la plus ardente de tout Initié.

D. Vous nous parliez, Maître, des Douze Apôtres. J’aurais voulu que vous m’expliquiez quelle partie du corps régit chacun d’eux, car on n’en connaît que quelques-unes. Du moins, en ce qui me concerne…

M. Évidemment, les Douze Puissances, en chaque être humain, sont en relation, les unes avec un organe, les autres avec d’autres organes, mais vraiment, en réalité, pas de manière spécifique avec tel ou tel organe, bien qu’elles connaissent en elles-mêmes la Science des Organes.

Je dis cela parce qu’il se trouve qu’en nous existent les Douze Émanations, en nous existent les Quatre, en nous existe le Lion de la Loi, en nous existent l’Anubis particulier, la Minerve, etc. Il est clair qu’en réalité les parties de l’Être contrôlent, à l’intérieur de l’organisme humain, toutes ces différentes facettes, mais il n’y en a pas une qui contrôle spécialement un organe, ni une autre un autre organe, car ces entités deviendraient vite des créatures purement mécaniques et ce n’est pas le cas !

Ainsi, apprendre à se mettre en relation avec ces DOUZE APÔTRES à l’intérieur de nous-mêmes est extraordinaire. PIERRE, par exemple, nous enseigne les Mystères du Sexe ; MATTHIEU nous enseigne la Science Pure ; LUC, son Évangile est comme la Lumière, l’Évangile Solaire ; ANDRÉ nous enseigne le chemin de la désintégration de l’Ego d’une manière très complète, associé au travail dans la Forge Incandescente de Vulcain et au Sacrifice pour l’humanité (la Croix de Saint André nous parle clairement de tout cela). JEAN est le Verbe, la Parole ; THOMAS, que nous dit Thomas ? Il nous enseigne à manier les Mental et spécialement le Mental Intellectuel ; il nous dit que « nous ne devons pas faire cas des concepts d’autrui », que « nous devons dépendre strictement de notre Être Intérieur profond et rien d’autre ». (Bien sûr, cela est dit à ceux qui peuvent avoir cette grâce, à ceux qui peuvent dépendre des différentes parties de leur propre Être, mais je crois qu’aucun de vous ne peut encore dépendre, par lui-même, de son propre Etre).

Quelle est précisément la tâche d’un Gourou ? Un Gourou doit nous mettre en contact avec les différentes parties de notre propre Être et aussi avec la partie supérieure de l’Être qui est celle du Vieillard des Siècles. Quand un Gourou a accompli cette mission, il se retire, il n’a plus aucune tâche à accomplir avec le disciple. Mais alors, ce n’est qu’à partir de ce moment là que le disciple doit apprendre à dépendre des connaissances qu’il reçoit des différentes parties de son propre Être.

Et que dire de Philippe ? PHILIPPE est un scribe ; il connaît aussi les États de Jinas et les voyages hors du corps physique (voilà le côté extraordinaire de Philippe), etc., car ce serait trop long d’énumérer toutes ces parties. Mais en tous cas, les Douze Puissances ou les douze parties fondamentales de notre propre Être sont les Douze Apôtres véritables.

Il faut un peu cesser de penser aux Douze Apôtres historiques et apprendre à penser directement aux Douze Apôtres que nous portons à l’intérieur de nous-mêmes (voilà ce qui est fondamental).

diagramme_huit96.JPG

Il est nécessaire d’oublier un peu la question du Christ Historique et d’apprendre à penser au Christ Intime ; il est nécessaire de comprendre que la Mère Divine Kundalini n’est pas seulement une femme d’il y a 2000 ans, mais que chacun la porte à l’intérieur de lui. Il est nécessaire d’être un peu plus individuels…

« Samael Aun Weor

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Général, Sentiers, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Qui est l’Être ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s