Le son crée-t-il les Crop Circles ?

La théorie des ondes sonores pour expliquer la formation des crop circles est celle aussi retenue par le chercheur anglais Freddy Silva, auteur de l’ouvrage Secrets in the Fields : The Science and Mysticism of Crop Circles ( http://www.lovely.cl…et/secrets.html ) ( Ed. Hampton Roads ) malheureusement non traduit en France et qui mériterait pourtant de l’être. L’auteur Freddy Silva possède un excellent site que je recommande à tous : http://www.lovely.cl…net/homepg.html

L’article  » Is sound creating crop circles ?  » est consultable ici :

Ci-dessous quelques extraits révélateurs de cet article. Micheline Deschreider s’est occupée de la traduction en français et je tiens à lui rendre hommage pour sa disponibilité, sa gentillesse et son formidable travail.

    (…) Toutes les religions et traditions du monde s’en sont fait l’écho: la matière universelle a été créée par le Son : « Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu » nous rappelle Saint-Jean. Les traditions hopi et navajo affirmement même que dans les temps anciens, les chamans prononçaient des paroles au-dessus de sable, pour y créer des motifs. Ce concept est proche de celui des mandalas de l’hindouisme, dont on dit qu’ils sont des expressions de la vibration divine. En conséquence, les religions orientales (et en particulier l’Islam), ont choisi la géométrie sacrée pour exprimer l’image de Dieu, une technique utilisée par la suite dans les hymnes à la géométrie sacrée que sont les cathédrales gothiques.




    La science moderne a démontré que ces rythmes géométriques se trouvent au centre des structures atomiques. Après avoir mené des recherches sur les modèles atomiques, les plantes, les cristaux et ce que l’on appelle les « harmoniques » en musique, Andrew Gladzewski a conclu que les atomes sont des résonateurs harmoniques , ce qui prouverait que la réalité physique est en fait régie par des modèles géométriques basés sur des fréquences de son. Et même, le son primal « OM » des Hindous, dont est dérivé le terme anglais « hum » (fredonner, bourdonner, muser) , lorsqu’il est chanté en face d’un tonoscope, produit les formes géométriques attribuées au domaine du sacré. La forme la plus importante est sans doute celle de l’hexagone, dont est inspiré d’ailleurs inspiré le modèle égyptien nommé « fleur de vie » . Cette série d’arcs de cercle tournant vers l’extérieur abritent les branches de l’arbre de vie: les acides aminés. La fleur de vie a par la suite été reproduite sous forme de « crop circle ».

    En tant qu’expression du nombre dans l’espace, la géométrie est indissociable de la musique, puisque les lois de la géométrie régissent les intervales mathématiques qui forment la gamme de la musique occidentale (les intervales diatoniques). Voilà pourquoi les anciens égyptiens disaient de la géométrie que c’était de la musique pétrifiée.


Un « crop circle » (motif mystérieux trouvé dans un champ, pensez au film « Signs » de Shyamalan) a été décodé et… le croirez-vous, il représente les décimales de Pi !!!! Alors, deux explications: ou bien des petits plaisantins sont amateurs de géométrie et mathématiques, ou bien Pi est une constante « universelle » connue et célébrée (en base dix !) par les extra-terrestres !! Si l’on divise le cercle en dix portions égales, chaque arc de cercle traverse un nombre de portions égales à une décimale de Pi, du plus petit cercle au plus grand ! Comme le dit un lecteur, l’utilisation du point au lieu de la virgule signale que le plaisantin n’est probablement pas français.

    La cymatique (ou la kymatique) est l’étude des schémas des ondes de vibration. L’un des pionniers en cette matière a été Margaret Wattes-Hughes qui, en 1891, a capté sur film des dessins géométriques précis alors qu’elle chantait des notes soutenues dans un appareil contenant de la poudre de lycopode. Mais c’est seulement 76 ans plus tard que le savant suisse Hans Jenny publia la première de ses études extrêmement précises sur la transmission du son par l’intermédiaire de supports physiques, sous forme, cette fois, de fréquences électroniques contrôlées.

    Il observa comment une vibration sonore crée des formes géométriques : une fréquence basse produisait un simple cercle entouré d’anneaux, tandis qu’une fréquence plus élevée augmentait le nombre d’anneaux concentriques autour d’un cercle central. La complexité des formes augmentait avec l’élévation des fréquences, jusqu’à pouvoir observer la formation de tétraèdres, mandalas et autres formes sacrées. Tout comme Margaret l’avait fait avant lui, Jenny permit aux hommes d’observer de la « musique pétrifiée ».

    Il est intéressant de noter que les Aborigènes font référence à ce son de trille. Au cours de leurs cérémonies destinées à entrer en contact (selon leurs propres paroles) avec les esprits des cieux, un « bora » consistant en une pièce de bois d’une certaine forme est attachée à l’extrémité d’une longue ficelle qu’ils font tournoyer, et qui produit alors un son très semblable au bourdonnement émis par les « crop circles ». On a pu se demander d’où avait été tirée l’inspiration de cet objet, qui étaient ces esprits des cieux, et ce qui les avait fait associer avec ce bruit par les Aborigènes du fond des âges. Jusqu’à ce que l’on découvre des « crop circles » en Australie, surtout vers les années 1960, et surtout que les figures représentées faisaient partie de la tradition locale, tout comme leur géométrie faisait partie des peintures rupestres de la région.

    Les ultrasons peuvent interagir avec les éléments physiques d’une manière incroyable. Un ultrason peut être dirigé, focalisé et réfléchi quasiment comme un rayon lumineux, et des fréquences spécifiques peuvent être focalisées de manière à faire vibrer certaines molécules, tandis que les molécules voisines restent immobiles. Plus la fréquence de l’ultrason est élevée, mieux il peut être dirigé. Cela exige des fréquences élevées dans la gamme des MHz, comme celles détectées dans des « crop circles » par Paul Vigay. Ses données empiriques démontrent comment le niveau des mesures d’arrière-plan s’abaisse brusquement quand il franchit le seuil d’une formation. Près du centre, les mesures restent voisines de 260-320 MHz.

    Cependant, tout comme les « crop circles » ont fait un saut qualitatif danbs la complexité mathématique ces deux dernirèes années , de même, les mesures ont récemment sauté jusqu’à 540 MHz. Cela coïncide, d’une manière assez extraordinaire, avec les expériences de Jenny, qui montrent qu’il existe une relation entre la complexité croissante des géométries cymatiques par rapport à l’élévation de la fréquence produite. Autrement dit, le niveau de fréquence, que ce soit en laboratoire ou dans un champ, est en rapport avec l’augmentation de complexité du dessin.

    La gamme musicale, construite sur les harmoniques de la géométrie sacrée, et maintenant découverte dans la structure des « crop circles », représente la structure mathématique de l’âme du monde, car elle incarne l’essence de l’Univers. Ce n’est dès lors pas une coïncidence si un grand pourcentageg de « crop circles » peuvent être identifiés ou mis en parallèle avec des cultures anciennes qui, encore de nos jours, accompagnent leurs histoires de chants et de musique instrumentale, et accomplissement les rituels de guérison au son de la musique et des rythmes. Cette relation apparaît aussi dans les mandalas boudhistes, dont la géométrie sophistiquée est utilisée pour altérer les états de conscience. Ce n’est peut-être pas une coïncidence si les dessins des « crop circles » imitent ces schémas complexes, et s’ils sont apparentés aux matérialisations de son découvertes par Jenny.

    Si les vibrations sonores sont à la fois encodées et générées par les « crop circles », n’est-il pas plausible que ceux-ci stimulent l’individu au niveau spirituel? Après tout, c’est par la musique que sont célébrées et transmises de génération en génération toutes les expériences humaines. Et il est très probable que c’est pour cette raison que la forme même de l’oreille humaine, et en particulier la cochlée, soit une spirale construite d’après les lois de l’harmonique, alors que la spirale a été à la base des « crop circles ».

    La musique est le véhicule du changement social. Les effets de la musique de Haendel seraient à l’origine de la moralité victorienne en Angleterre, tout comme les sons anarchiques des Punks ont amené une jeunesse sans illusions à combattre des institutions qui n’avaient aucune tolérance envers ceux qui refusaient de faire partie du Système. Les effets des « crop circles » sur les états de conscience sont également documentés. En 1990, un pictogramme apparu à Alton Barnes figurait le trident de Shiva le Transformateur. Ironie du sort, c’est en étant exposés à ce « crop circle » que des millions de gens de par le monde ont été transformés, tout comme les images de « crop circles » continuent de nos jours à augmenter la conscience de ceux qui entrent en contact avec eux.

    Si le son est l’un des principes formateurs des « crop circles », il n’est pas surprenant que ceux-ci laissent des empreintes psychologiques sur ceux dont les antennes sont réceptives et orientées vers leur tonalité. (…)

A cette adresse http://www.cymaticsource.com/ se trouve un site consacré aux travaux de Hans Jenny.

Là encore, la comparaison entre le crop et l’image kymatique ( ou cymatique ) est plutôt intéressante :

D’après Les recherches de Freddy Silva

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Esotérisme musical, Observation de soi, Octave, Sentiers, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s