Exercice spirituel n° 7

Méditer via, la Vie, la Voie, le Vide

Exercice spirituel n° 1
Exercice spirituel n° 2
Exercice spirituel n°3
Exercice spirituel n° 4
Exercice spirituel n° 5
Exercice spirituel n° 6
Exercice spirituel n° 7
Exercice spirituel n° 8
Exercice spirituel n° 9

Merci à tous pour ce bel accueil à cette série graduelle de six exercices spirituels
dont l’approche peut être assimilée par la conscience à un hexagramme
ou à un arc-en-ciel, ou bien à un Hydrogène n° 6 selon l’attention portée
au verbe ou aux autres éléments d’une phrase ou d’une phase durant
tout objectif d’unité de conscience où chacun communique par sa réflexion….

Eliphas *lévi a écrit:Ce réflecteur c’est la lumière odique du chevalier de Reichembach, c’est notre lumière astrale,
c’est le grand agent de la vie nommé od, ob et aour par les Hébreux.Le magnétisme dirigé par la volonté de l’opérateur c’est Od, le somnambulisme passif c’est Ob :
Les Pythonisses de l’antiquité étaient des somnambules ivres de lumière astrale passive.Cette lumière, dans nos livres sacrés, est appelée esprit de Python
parce que dans la mythologie grecque le serpent Python en est l’image allégorique.Elle est représentée aussi dans sa double action par le serpent du caducée d’Hermès ;
le serpent de droite est Od, celui de gauche est Ob, et au milieu, au sommet de la verge hermétique,
brille le globe d’or qui représente Aour ou la lumière équilibrée.Od représente la vie librement dirigée, Ob représente la vie fatale.
C’est pour cela que le législateur hébreu dit :
Malheur à ceux qui devinent par Ob, car ils évoquent la fatalité,
ce qui est un attentat contre la providence de Dieu et contre la liberté de l’homme.

Le diagramme suivant résume une réflexion, à la manière
de Malcom de Chazal sur l’art et sur la vie, sur le vivre et sur les vivres…

Le terme OD représente, ici, la lumière astrale
où la vie devient ViDe et VOie
chaque vie mesure la voie du vide,
dès que chacune de ses voix épouse sa voie.

Le terme DAO représente, ici la voie du TAO

Créons-nous un excellent aujourd’hui

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Observation de soi, Trigramme, YI King, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Exercice spirituel n° 7

  1. Sol dit :

    Un secret azur certes autre

    Onze s’en doutent mal !

    J'aime

  2. Sol dit :

    le feu intérieur

    L’énergie nourricière circule sans arrêt dans les méridiens principaux
    pour alimenter le corps : le grand cycle énergétique.

    Mais elle fait aussi la révolution dans le petit cycle, à chaque respiration.
    A l’inspiration, elle descend du Qihai
    (centre des énergies physiques, situé à 2 travers de doigts sous le nombril)
    au périnné (le point le plus bas du bassin),
    puis elle remonte le long de la colonne vertébrale jusqu’au sommet de la tête,
    pour redescendre au palais supérieur, toujours dans l’axe du corps.
    Ensuite, à l’expir, elle passe dans la langue pour redescendre dans le Qihai.
    A l’inspiration suivante, l’énergie reprend le cycle.

    Dans la pratique du Qi Gong, le feu intérieur est une sensation de chaleur
    dans les 2 méridiens curieux (le Vaisseau Gouverneur et le Vaisseau Conception)
    qui forment le petit cycle de l’énergie.

    Néanmoins, le feu intérieur n’est pas l’énergie,
    car il faut compter au moins 10 mn pour faire la révolution du feu intérieur,
    alors que l’énergie la fait à chaque respiration.

    Autrefois, les maîtres insistaient sur la différence, mais actuellement,
    ce n’est plus le cas dans les clubs.

    J'aime

  3. Sol dit :

    J’ai tout bien suivi effectivement et on pourrait alors se demander à lire le sujet tel qu’il est présenté dans ses démarches alors ; Pourquoi la vie contemplative rendrait-elle heureux ?

    alors j’ai envie de schématiser et je répondrai : car c’est à ce moment-là que lʼhomme rencontre la partie la plus noble de lui-même et sʼélève ainsi, tel que tu le démontres ici……. et en sʼélevant il se réalise puisque telle est sa vocation : celle du bonheur !

    sachant et apprenant ainsi par lui-même, que lʼhomme peut lʼaccomplir sans le besoin de quiconque ; la contemplation devient la seule à être aimée pour elle-même ! n’est-ce pas ? Est-ce bien de cela … !

    Merci Sol de nous donner la possibilité à tous d’y accéder !

    Francesca

    _________________
    Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s