Où sont tes actes ?

Percevoir Quelque Chose



Hexagramme 18 : Le Travail sur ce qui est corrompu. Réformer. Améliorer.

Avec l’usure du temps les meilleures choses dépérissent et requièrent le changement.
Ardue la préparation de la réforme !
Les défenseurs de l’ordre ancien refusent toute amélioration,
les jeunes impatients exigent la perfection immédiate !
Agir avec force et fermeté, communiquer avec t.a.c.t et doigté.
Lorsque la noble tâche est enfin accomplie,
pour devancer l’ingratitude il vaut mieux se retirer sur la pointe des pieds.
Jeune ou vieux, un trait Yin représente un état d’absence à soi.
Jeune ou vieux, un trait Yang représente un état de présence à soi

Hexagramme 64 : Avant l’accomplissement

Selon la loi de l’impermanence, rien n’est définitif, tout évolue.
Avec le Livre des Mutations, les anciens nous délivrent le double message de la lucidité et de l’optimisme.
La sagesse antique consiste à connaître la réalité et à bien agir,
ou à bien s’adapter, en fonction de la situation et de son évolution prévisible.
La réussite de l’homme dépend de ses talents et de ses efforts, mais aussi des crises et des opportunités.
Même dans les pires ténèbres, il existe un chemin.

Pourquoi Travailler ?

Avant on justifiait le travail parce qu’il produisait des biens.
Maintenant on justifie le mal parce qu’il produit du travail.

Entre « JE SUIS » et « Moi-Je » quoi de neuf, si ce n’est travailler pour
1. pour soi ……………………………………….. travailler
2. au calme ……………………………………… aider
3. travail conscient …………………………….. bâtir
4. pour l’ensemble …………………………….. créer
5. ensemble …………………………………….. savoir
6. effort intentionnel …………………………. organiser
7. vivre l’enseignement ………………………. fêter
8. dans la vie …………………………………… protéger
9. en accord ……………………………………..unir

Entre la conscience du « JE SUIS » et celle du « Moi-Je« 

Synthèse du travail avec un Trigramme

Il y a un temps pour apprendre à travailler en incluant le monde du « JE SUIS » sans exclure celui-du « Moi-Je »,  jusqu’à la conscience de Soi, malgré tout accessible, à la seconde même, en vivant, pleinement chaque instant présent, comme l’air va et vient dans les poumons, aussi simplement que respirer.
Il y a, donc, un temps pour distinguer sans se méprendre entre les mondes du « JE SUIS » et les mondes du « Moi-Je »

Où sont tes actes ?

Entre la conscience du « JE SUIS » et celle du « Moi-Je« 

Hexagramme 61 : La confiance intérieure

La confiance en soi-même, dépourvue de l’autosatisfaction complaisante,
favorise des relations franches et cordiales entre les êtres.
Elle aide aussi à mener à bien de grandes réalisations.
Elle doit surtout se doubler de la lucidité,
sinon elle deviendra une sotte obstination qui produira des catastrophes.

Etre ou suivre : Dans quel ordre et à quel titre

Synthèse du travail avec l’Hexagramme

En suis-je, la cause, l’intention, l’origine ?



A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Alchimie, Développement personnel, Développement spirituel, Ennéagramme, Esotérisme musical, YI King, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Où sont tes actes ?

  1. Sol dit :

    === [986] Promoteur, Boute-en-train, Directeur [977686] La Paix n° 11 ===

    QuiQueQuoi

    Un temps s’y fier, un temps si fier,
    intensifier ses efforts, sans effort,
    se trouver une tête, un coeur, un ventre,
    des bras et des jambes pour sortir
    de certaines situations déroutantes,
    ce qui revient à voir en chaque problème
    une occasion plutôt que l’inverse,
    entre présence et absence d’unité intérieure…

    Récapituler sans capituler,
    en ce qui concerne but, énergie, nécessité,
    service dans la vie, travail intérieur,
    personnel ou collectif, attentif, à l’approche
    silencieuse de l’être, au calme, à la quiétude.

    Une étude, la quiétude : (qui) étudier, s’étudier, gagner
    en sérénité et sans inquiétude, azurer son essor.

    La beauté enseigne l’aspiration cette respiration
    du regard provoquant un salutaire dégagement du ciel
    intérieur durant la garde l’esprit au milieu des conditions.

    En se tournant vers la beauté, se révèle l’unité du tout,
    à la fois, comme intuition de certitude immédiate, et en tant que
    plénitude du réel tandis que celui qui recherche la vérité
    continue à se dissoudre dans l’impitoyable cours du temps.

    Heureux sont les sensibles
    Malheureux sont les résistants
    Intolérés sont les tolérants

    Révolutionnaires, ceux qui intensifiés se tournent vers la beauté,
    car ils cueillent et auront recueilli la paix au coeur de toute paix.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s