Entre l’ego et soi

Différence entre l’ego et soi

Extrait du livre « De l’estime de soi à l’estime du Soi » par Jean Monbourquette, Éditions Novalis, 2003, p. 141

EGO

Poursuit des buts à l’aide d’efforts volontaires
Est motivée par la survie et la peur de manquer de quelque chose
Utilise son intelligence et ses habiletés d’une façon pratique
A une histoire, faite d’événements, qui se déroule dans l’espace et le temps
Vise la compétence, la maîtrise de soi et de son entourage
Compte sur les efforts de sa volonté, de son audace et de sa persévérance
Progresse grâce à des efforts personnels
Porte un masque social, une persona et se compare aux autres
Recherche la compétition
Est angoissé par la pensée de mourir

SOI

Accueille l’éveil spirituel et les expériences-sommets
S’ouvre à l’abondance de la création
Rayonne par son amour, sa sagesse, son harmonie intérieure, sa mission
S’exprime par des symboles et des mythes universels et intemporels
Recherche la paix et l’harmonie intérieure
S’abandonne à une Intelligence Supérieure
Cherche le détachement
Se confie à la Providence
S’ouvre à l’action de la grâce qu’elle découvre à chaque instant
Sait comment mourir et a la conviction de renaître

 

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article, publié dans Développement personnel, Développement spirituel, Ennéagramme, Esotérisme musical, Général, Hexagramme, Observation de soi, Trigramme, YI King, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Entre l’ego et soi

  1. Sol dit :

    Le Concept de l’Ombre .

    • Selon CG Jung, l’ombre représente ce que nous avons refoulé dans l’inconscient par crainte d’être rejetés par les personnes importantes de notre vie : parents, éducateurs, et d’une façon générale, la communauté dans laquelle nous avons grandi.
    • Ces parties reléguées de nous-mêmes peuvent paraître redoutables ou honteuses. Elles se manifestent souvent sous forme de jugements, rejets, peurs ou projections, et sont à la base des préjugés sociaux et moraux.
    • Pourtant elles sont riches en potentiel si nous apprenons à réunir et pacifier des aspects de soi qui semblent contradictoires.
    • La connaissance du concept de l’ombre est un outil d’acceptation qui permet de consolider la confiance en soi, de pratiquer l’ouverture, la bienveillance et la créativité, bases de saines relations.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s