Allons-nous plus loin

voir : six par six, les 36 stratagèmes chinoishttp://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?l=36ji&no=1&lang=frAllons plus loin est une phrase complète exprimée sur le mode impératif.
Le sujet est nous (nous allons plus loin, allons-nous plus loin)
le verbe est aller et le complément circonstanciel de lieu.http://www.monde-omkar.com/blog/jmb/les-36-stratagemes-et-le-yi-jing

En aucun cas la second personne du singulier est mentionnée.
avec l’expression : allons plus loin.

S’agit-il de tirer quelque chose à partir de rien ?
S’agit-il de mener l’autre en bateau ?

Ceci est-il clair ? Pour soi ? pour l’un ? pour l’autre ? ensemble ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_36_stratagèmes

Plus précisément, plus concrètement, plus clairement…

Personne ne dit, ici  que l’un ou l’autre se trouve  dans l’éloge ou dans le blâme.

Il est possible, nécessaire et donc souhaitable d’observer, cela sans s’y identifier lorsque dès le premier mot, est comprise de travers de l’occasion de progresser ensemble.

Nous signifie ensemble, (une union de partis multiples)

Nous signifie une parole dont le sujet, le verbe le complément n’est pas moi, moi, moi

Ici comme partout la bonne volonté, en tant que amour en action est à la base de la compréhension, car lorsque l’on ne comprend pas on prend peur et quand on a peur on ne peut pas comprendre.
la peur est l’inverse de l’amour -sentiment vécue depuis le centre émotionnel,
sous l’angle du couple (j’aime/j’aime pas)

Si l’un croit que contredire facilite sa compréhension, il peut le faire, mais ce n’est pas la voie qu’il faut prendre, avec l’autre, dans ce cas, pour échanger en changeant, ni pour changer en échangeant, car, inexorablement tout revient au même qui réside en chacun.

Toute justification des actions, fussent-elles méprisables ou excellentes,
est toujours un nouveau rêve qui laisse face au vide,
à prendre l’imaginaire pour le réel ou inversement,
c’est à dire dans la voie de l’éloge ou dans celle du blâme.

Les (auto-)justifications, en tant que reflets des émotions négatives
s’opposent à l’établissement de relations justes et amicales

Comme chacun peut le constater ici par lui-même,
utiliser des illustrations graphiques ou sonores permet de mieux gérer
les assauts du mental indompté
abandonner la maitrise, maitrise son abandon.
Les seules batailles, les seuls accords possibles sont en relation avec les pronoms personnels.

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Développement personnel, Développement spirituel, Esotérisme musical, Hexagramme, Observation de soi, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Allons-nous plus loin

  1. Hommeserein dit :

    Retrouver notre vrai nature

    Prendre du recul :

    1 prendre du temps pour soi même : réfléchir, méditer
    2 relativiser l’importance de nos actes
    3 en ne se prenant pas au sérieux : en travaillant et agissant avec légèreté

    Devenir maître de ses intentions

    étape 1 : savoir que je n’arrive pas toujours à atteindre les buts recherchés malgré la volonté et les efforts

    étape 2 : remettre en cause , expérimenter, prendre des risques, remettre en question mes façons de penser/ travailler/communiquer avec courage

    étape 3 : En changeant certains de mes comportements, pour me débarrasser de ceux qui ne m’apportent ni joie, ni réussite afin de trouver plus de joies et plus de vraies réussites.

    étape 4 : en calmant mon perpétuel discours intérieur pour retrouver le silence.

    étape 5 : en lisant

    Mourir à moi même pour vivre enfin

    1 en cessant de tout et toujours planifier (en calculant que si je fais ceci j’obtiendrai cela en vivant dans l’instant présent)

    2 en lachant prise, en faisant ce que je pense avoir à faire sans me soucier du profit que j’en retirerai ou de quel impact cela aura sur les autres

    3 En reconnaissant la profondeur et la richesse de ce qui m’habite profondément au lieu de les nier, en reconnaissant et en explorant ce qui m’angoisse ou me fait peur.

    4 En reconnaissant ma fragilité / mes vulnérabilités/ces ombres de mes forces

    5 En clarifiant ce qui peut me rendre réellement et profondément heureux

    6 En redécouvrant tout ce qui me lie à la nature et aux autres êtres humains

    Serein et en harmonie avec lui même et la nature, agir avec la puissance de celui qui a lâché prise.

    J'aime

    • shesat dit :

      Que l’Eternel te préserve de tout mal, qu’il protège ta vie! Que le Seigneur protège tes allées et venues, désormais et durant l’éternité!
      Psaume 121

      J'aime

      • shesat dit :

        Shemamphorash.
        Génie 42 Mikhael 25 à 30° Balance
        Dominus custodit te ab omni malo;
        custodiat animam tuam Dominus!
        « Il sert à voyager en sûreté, il influe sur les hauts personnages, il maintient les subalternes dans l’obéissance. Il découvre les traîtrises, les attentats et les conspirations. Don de diplomatie et communication avec des personnes se trouvant au loin. » « L’invocation a lieu de 13h40 à 14 heures, heure solaire. »
        Pierre Manoury.

        J'aime

        • shesat dit :

          L’emphase en magie sacrée, sens premier, non péjoratif.
          Rituélie classique, extrait.

          Conjuration

          Je vous conjure au nom des vingt quatre vieillards, au nom des neuf choeurs dont vous êtes!Je vous conjure au nom des anges, des archanges, des cherubims, des seraphims! Au nom des quatre forces mystérieuses qui portent le trône du Très haut.
          Je vous conjure, esprit de lumière, au nom du Dieu vrai, du Dieu saint, du Dieu de vérité, du Dieu de vie! Au nom des sept chandeliers mystérieux qui sont dans la main droite du seigneur Adonaï! Au nom des sept églises d’Asie, au nom d’Ephèse, au nom de Smyrne, au nom de Peryame, au nom de Thyatère, au nom de Sardès, au nom de Philadelphie, au nom de Laodicée! Je vous conjure par le ciel et par la terre, par le soleil et par la lune, par la lumière et les ténèbres, par toutes les vertus qui y sont encloses, par les quatre éléments primordiaux, par tout ce qui peut être dit ou pensé, par le créateur souverain, par celui qui a tout créé de rien dès le commencement, par les cohortes célestes dont vous êtes, par les saints, par les justes, par ceux qui jour et nuit chantent les louanges du Très Haut.
          Je vous conjure, intelligence iluminatrice, messager de lumière! Je vous conjure au nom d’Uriel le gardien du nord! Je vous conjure au nom de Raphaël le gardien du midi! Je vous conjure au nom de Mikael le gardien de l’orient! Je vous conjure au nom de Gabriel le gardien du couchant! Je vous conjure messager divin par les sept candélabres d’or qui brillent devant l’autel de Dieu, par la légion des bienheureux qui suivent les pas de l’agneau immaculé! Je vous conjure ô céleste, au nom de tous les saints que Dieu a choisis, je vous conjure ô puissance invisible, je vous conjure par la puissance redoutable du nom du Seigneur, par la gloire de ce nom divin, manifesté dans le monde et où se traduisent les plus beaux attributs de Dieu! Je vous conjure et vous adjure au nom de ces attributs eux mêmes! Qu’à l’appel de leurs syllabes toutes puissantes vous quittiez les célestes séjours! Qu’à leurs évocations, vous daignez,ô puissance illuminatrice, descendre de ce lieu y instruire votre serviteur, guider et conduire ses travaux!
          Je vous conjure au nom d’Adonaï Melech, le maître du royaume des formes, je vous conjure au nom de Shaddaï, miroir de vérité, je vous conjure au nom de Malkut, je vous conjure au nom de Yésod, je vous conjure au nom de Hod, je vous conjure au nom de Netzah, je vous conjure au nom de Tipheret, je vous conjure au nom de Geburoh, je vous conjure au nom de Hochma, je vous conjure au nom de Keter! Je vous conjure ô céleste instructeur au nom du divin tétragramme: Iod, hé, vav, hé, je vous conjure au nom de : Ehieh, Iah, El, Elohim, Adonaï, Shaddaï, Shabbaoth, Elohah, Jahédounaï, Jahédounaï, Jahédounaï, béni soit son saint nom +++ Kadosh,! Kadosh! Kadosh! Alaph, aleph, Aleph. Amen+.
          (Silence, 1 mn.)
          Je vous adjure par la vertu des saints noms(…) Je vous conjure ô céleste, d’écouter ma demande! que votre signe soit à mon égard le symbole de la protection que vous daignez accorder à cette oeuvre théurgique.
          Je vous implore ô céleste, en souvenir de l’alliance entre l’Eternel et le patriarche Noe, de daigner me manifester votre accord et votre aide. Amen, Amen, Amen.
          Dominus custodit te ab omni malo; custidiat animam tuam dominus.
          (Silence, 3 mn.)
          Que cette demande soit exaucée par la vertu de saints noms de El, Eloïm, Adonaï, Shabbaoth, El Shaddaï, Iod Hé Vav Hé
          Amen.
          (…)
          Loué soit le Seigneur Adonaï, soit béni, ô Mikael, et remercié pour avoir écouté ma demande. Que la paix soit entre vous et nous. Amen.
          Récitation du quinzième psaume, puis trois fois Notre Père.

          Shesat, note: La sephira Hesed n’est pas évoquée, puisque la conjuration lui est adressée.

          J'aime

        • Sol dit :

          Un grand merci, Shesat, pour tes bienveillantes contributions que l’on peut compléter avec la Conjuration des Sept de Samael Aun Wéor

          Bonne suite et souriante journée à toi et à tous

          J'aime

        • shesat dit :

          Samaël, Dans l’Unité,
          tous les démons chantent les louanges de Dieu. ils perdent leur malice et leur colère.

          J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s