De la Voie du Blâme

Quelques mot à propos de la Voie du Blâme

De l’occultation à la provocation
http://fr.wikipedia.org/wiki/Malamati

Eric Geoffroy a écrit:

La malâma ne suscite aucune hostilité chez les ulémas dans la mesure où, dépouillant l’homme de toute fatuité, elle le ramène à l’observance de la Loi. Le soufisme, dit l’un d’eux au XIIème siècle, consiste uniquement dans les « les cinq prières [par jour] et l’attente de la mort ». Plusieurs spirituels ont ainsi occulté leur sainteté derrière leur statut social de savant exotérique, de grand cadi . Mais la malâma a un autre visage, qui consiste à s’attirer le « blâme » de son entourage, et cette modalité a soulevé beaucoup de réprobation de la part des docteurs de la Loi comme de la société. C’était précisément le but que recherchaient les Malâmatis pour qui « le meilleur moyen de cacher leur vie intérieure était d’avoir mauvaise réputation » . Il y parvenaient en simulant le vol, l’outrage aux bonnes moeurs, le laxisme dans l’application de la Loi, etc. C’est de leurs rangs que sont issus les Qalandars, qui voulaient détruire les convenances, de manière à choquer la bonne conscience de la société musulmane. Cette éthique périlleuse a engendré bien des abus et des contrefaçons. Ainsi les pseudo-Qalandars – les Kalandars des Mille et Une Nuits – transgressaient la Loi, inversant l’idéal des Malâmatis.

http://www.soufisme-fr.com/science-du-tasawwuf/6500-les-malamatis-ou-la-voie-du-blame-eric-geoffroy.html
http://www.eric-geoffroy.net/La-voie-du-blame-une-modalite

GiaZhi a écrit:
Quand à la voie du blâme j’ignore si elle est « meilleure » ou pas, par contre ce dont je suis certain c’est que la voie de la lutte contre contre son égo est la plus ardue.
Peut on dire que plus une voie est dure à suivre plus elle apporte au voyageur en terme de « qualité » et de « rapidité » (mais elle aussi plus dangereuse) ?
La voie du blâme est elle la ligne droite vers l’éveil ?

La confrérie des Bektashi a écrit:

Quoi qu’il en soit, les Bektashi sont restés dans l’imagination populaire sous l’aspect de poètes, possédant une bonne réponse pour chaque question, sales et mal vêtus, rebelles à toute norme aussi bien sociale que religieuse. C’était un plaisir de provoquer par des questions leurs réponses insolites. (voir les Dits de Bektashis) Ces réponses sont restées dans les mémoires sous la forme d’anecdotes qui font partie de l’humour populaire turc. La réputation douteuse des Bektashi provient de leur pratique d’une tradition du Khorassan (Iran) nommée malameti (voie du blâme) : ils agissent de manière à attirer un regard défavorable sur eux. Ce n’était pas une confrérie mais simplement une attitude particulière dans la pratique du soufisme.

http://hakyolu.free.fr/bektasilik.htm

Ennéagramme d’activités élective sur internet (version forum)

Tranche de vie forumique.

Les faits, j’ai placé un lien pointant vers un blog dédié à la canalisation.
Pour des raisons de négligence dans la gestion de mon temps, j’ai dû interrompre mon message.

C’est à dire que j’ai laissé le lien sans le moindre commentaire.

Dans la même journée, l’administrateur m’a demandé de retirer ce lien indésirable selon l’optique de son forum ; ce que j’ai fait, immédiatement, sans le moindre commentaire, ni la moindre animosité.

Cependant, cette erreur de manipulation a été la cause de nombreuses interventions des modérateurs et des membres, qui tous se sont révélés de redoutables Maîtres de Sagesse. j’ai un peu répondu, puis, constatant que j’étais visiblement à leur yeux le moins sage de tous, j’ai proposé une approche plus pacifique à l’image des citations de leur signature, et avec un smiley de la Colombe de la Paix, s’il vous plait. Cela à trois reprises, puis j’ai cité quelques uns de leur maitre de sagesse.

Voici l’ennéagramme de mes activités électives sur internet (Version Blog)

Avec tout ceci, je me rend compte que j’utilise et pratique la Voie du Blâme, et comme c’est parfois à l’insu de mon plein gré, cela cause non seulement des malentendus , mais des bannissements à répétition.

A suivre…

Bonne suite et souriante journée à tous

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Développement personnel, Développement spirituel, Observation de soi. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour De la Voie du Blâme

  1. Sol dit :

    Ce sont les professeurs qui ont mis le désordre dans le monde.

    Citations de Zhuangzi (Tchouang-Tseu)

    J'aime

  2. pibeste dit :

    Bourgeon Sol, je lis le 易经 IChing en chinois et ne m’amuse pas à comptabiliser les expressions qui peut-être ne correspondent pas à modération que l’on s’en fait après traduction. Alors de mémoire (si tu veux j’irai rechercher avec une précision d’entomologiste sinologue la parole exacte ) la signification n’est pas la même que dans notre civilisation du péché.

    J'aime

  3. Sol dit :

    Cyrille J.D Javary indique dans ses livres le nombre de fois que l’expression « sans blâme » est utilisée dans le commentaires ou les jugements. Il compte aussi le nombre des expressions mantiques comme « Fortune », « Infortune », « Persévérance avantageuse », etc,.

    La voie du sans blâme semble ainsi être présente dans le yi king et par déduction la voie du blâme semble être également présente dans le yi king.

    A suivre…

    Bien amicalement

    J'aime

  4. pibeste dit :

    au charme son hêtre et à la beauté ses neiges d’antan,ne plus savoir, où l’on en est, où l’on y naît, si on peut y naître, s’il faut y renaître si tant est qu’on n’y soit jamais né.
    les nuages glissent sans escale, le lac se glace au solstice. La grande ombre prend part au débat avec ses anges ses trompettes ses échos Sans échecs sa sagesse. Partir… ne plus revenir, retourner d’où l’on est venu pour ne plus repartir à l’assaut du temps qui passe.

    J'aime

  5. pibeste dit :

    nous savons l’un comme l’autre que la guerre de Troie n’aura pas lieu….l’éphémérité des nuages ,la tranquillité du lac suggèrent qu’il suffirait de Trois fois rien, peut-être vingt années de moins,et on n’en parle plus.
    Rend-on un peu de passé à l’avenir, au présent un peu de son passé , à la rigueur un peu d’insouciance ,au charme un peu d’hêtre. L’influence est comprise dans le service, la folie n’est pas comprise par le service, L’influence est comme le reflet d’un lac de montagne les nuages comme l’eau qu’il ne peut contenir, l’un l’autre étanche leur soif dans l’insondable qu’ils recèlent.

    J'aime

  6. Sol dit :

    A quelles influences se laisser soumettre ?

    En haut

    En bas

    Combattre les excès et se montrer lucide en faisant la part des choses, signifie dans ce cas que je suis le témoin et non la cause. Je ne prend pas le témoin pour la cause d’autre part j’estime que c’est à force de se comparer que l’incomparable échappe.

    Je suis dans la situation où la norme est de répondre « bonjour toi-même », à un simple bonjour.

    Le bavardage intérieur est un discours dont le sujet, le verbe et l’objet est moi, moi, moi.
    Ce qui peut dans ces conditions causer un esclavage à l’attitude d’autrui, si l’on n’y prend garde.
    La Parole Juste est définie comme le premier des sentiers de l’octuple sentier.

    Avec le développement des techniques de communication, la suggestibilité excessive (H31) de l’être humain fait peser une très sérieuse menace sur le monde (l’humanité).

    Je ne veux pas dire par là que la sugestibilité soit au centre de tous les problèmes, car cette faiblesse est issue de l’égoïsme propre à l’être humain. Si celui-ci n’étais pas égoïste, il ne serait pas influençable. Nénmoins, la suggestibilité est un symptôme et une manifestation de faiblesse plus grave que l’on ne l’admet habituellement.

    Derrière cette suggestibilité se cache une triste ignorance de la nature humaine, qui représente l’un des points noirs de la situation actuelle.

    L’illusion fondamentale a trait à la conscience. Ce que nous appelons habituellement n’est qu’une réflexion de la conscience. La vraie conscience est l’inverse de ce que les hommes ordinaires
    appellent conscience.

    Cette tranche de vie mesure l’équilibre à établir entre bavardage intérieur et parole juste.

    C’est un équilibre tout à fait possible à réaliser, avec le même détachement qu’un lac rêve avec ou sans nuage.

    Bonne suite et souriante soirée à tous

    J'aime

  7. pibeste dit :

    Soirbon Sol Qu’est ce qui te fait Dire que tu es moi sage qu’untel ou untelle ?
     » La sagesse des hommes est folie pour Dieu quand la sagesse de Dieu est folie pour les hommes. « ( Actes des Apôtres. ) Dès lors qu’est ce que la sagesse ? Une maladie qui consiste à prendre respecter toute formes de vie y compris la sienne et prendre sur soi toute la souffrance dont on pourrait soulager autrui. Eviter toutes pensées vicieuses, … se mettre à la dernière place pour éviter cet humiliation à quelqu’un d’autre . En tout cas la sagesse doit nécessairement faire grand cas de l’autre. N’est ce pas ce que tu fais ? …

    J'aime

  8. cordmetsine dit :

    Tant mieux parce que ce forum n’est pas pour toi et ce que tu donnes n’est pas pour eux.

    J'aime

    • Sol dit :

      Ce qui évoque, peut-être, la méthode de la paranoïa-critique de Salvator Dali

      Selon son inventeur, Salvador Dali, la méthode paranoïaque-critique, ou paranoïa-critique, est « une méthode spontanée de connaissance irrationnelle, basée sur l’objectivation critique et systématique des associations et interprétations délirantes ».

      Dali a posé les bases de son système dès 1930, dans L’Âne pourri, et il en décrit les applications dans La Vie secrète de Salvador Dali, autobiographie publiée en 1952.

      Cette méthode est directement inspirée des théories de Freud et plus particulièrement de l’étude, publiée en 1911, du cas du président Shreber.

      Il s’agit d’un système qui permettrait à son auteur d’analyser sa propre paranoïa, de contrôler les obsessions et les hallucinations qu’engendre une telle maladie, afin de les utiliser dans un but créatif.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_parano%C3%AFaque-critique

      J'aime

    • Sol dit :

      La voie du blâme n’a apparament plus cours de nos jours. Pourtant le christianisme et toutes les grandes religions ont connu l’équivalent. Attirer à soi le blâme plutôt que la louange a toujours été estimable en certaines circonstances, mais le phénomène n’est pas bien compris à l’époque actuelle et l’accomplissement délibérée d’actions blâmables n’est guère apprécié.

      La louange est le commencement du blâme (proverbe japonais)

      Il y a une raison particulière de suivre la voie de Malamat et qui a trait aux pouvoirs dont sont dotés les êtres destinés à une position élevée dans le monde de la spiritualité. L’ancienne tradition zoroastrienne reconnaissait l’existence d’un pouvoir appelé Hvareno.

      Celui-ci représentait un signe de royauté, et qui possédait un pouvoir d’attraction sur les gens. Il avait le toucher royal.

      Ce pouvoir était reconnaissable à certaines marques ou traits particuliers du corps physique.

      On dit que le Bouddha, par exemple, arborait dès l’enfance de tels signes.

      Un homme portant ces marques, ou doté du pouvoir Hvareno, s’il désirait suivre une voie spirituelle devait alors se protéger du messianisme ou de l’exaltation extérieure de sa personne.

      L’une des raisons d’être de la voie du blâme, c’est de protéger ceux qui sont destinés à une spiritualité élevée contre le danger d’être mis sur un trône ou servis, voire adorés.

      Les évangiles disent explicitement que Jésus avait un Hvareno si puissant que les Juifs voulaient s’en emparer de force de sa personne pour le faire roi. Mais chaque fois que la situation menaçait de se réaliser, Jésus se retirait et se cachait.

      Ce récit pourrait signifier que Jésus aussi suivait la Voie du Malamat exprimé en ces termes: Il fut méprisé et rejeté par les hommes

      On pourrait conclure en disant que la Voie du Blâme va de pair avec la plus haute spiritualité, si même Jésus l’adopta afin de remplir sa mission sur terre.

      La voie semble également bonne pour quiconque risque d’attirer sur lui un culte du héros inapproprié, jouxtant l’idolâtrie.

      Le pouvoir d’attraction personnel est une terrible tentation à laquelle bien peu de gens savent résister

      d’après J.G. Bennett

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s