Chacun peut comprendre

    Chacun peut comprendre que nul ne peut comprendre à la place d’un autre.
    En conséquence, et jusqu’à preuve du contraire, nul n’est responsable de la compréhension de l’autre, pas plus que de l’air qui entre et sort des poumons de l’autre.
    Sans but il est difficile de comprendre quoi que ce soit à quoi que ce soit. La bonne nouvelle est que le but énoncé ici est de mieux se définir.

    Le lien suivant permet de conclure ou de rompre des accords sur ce qui est donné à entendre avec l’énoncé de ton message en citation.

http://spheres.dyndns.org/spirit/ninie_161012_a1.htm

 

 

    Le tableau suivant note sur l’ennéagramme le déroulement d’une journée en six étapes remarquables. Le réveil, la matinée, le midi, l’après-midi, la soirée, le coucher.

L’ennéagramme demeure un diagramme mouvant qui permet de représenter durant le cours d’une journée à quelle étape est arrivée le voyageur à la croisée des chemins entre préparation, départ, risque, retard, joie et arrivée.

Chaque point de l’ennéagramme offre quatre directions symbolisant une croisée des chemins, donc 6*4 = 24 points remarquables, comme ceux contenus dans cet ennéagramme, qui permet donc de percevoir les 24 heures d’une journée ou les 24 traits des huit trigrammes du yi king, ou les 24 vieillards dont parle l’Apocalypse.

    Ici le consultant n’accède pas encore au monde intérieur, seul sont présents but ultime et but immédiat.
    Tout ceci prend son sens seulement si l’on se rappelle de son but, durant l’entretien infini du quotidien qui est ici formulé via l’hexagramme n° 24 Le retour (qui sert à la connaissance de soi) …
    Le but intermédiaire se réalise en 12 étapes indiquées en orange, soit à la croisée des chemins (personnel, individuel, collectif, spirituel), sur les trois plans logique, poétique, mythologique si l’on s’en tient au sens courant des mots.
    Il s’agit du renouveau, c’est à dire être attentif, percevoir le nouveau dans ce que l’on a toujours vu ce qui revient ici au fait que le virage est pris et que le meilleur est à venir.
    Les deux phrases de ton message pointent vers deux hexagrammes respectivement la prépondérance du grand n° 28 et le retour n° 24.
    Avec se construction reposant sur la représentation graphique d’un des valeurs du nombre Pi = 22/7,

    l’enneéagramme est mis en relation directe avec les 22 arcanes du tarot, à peu près comme ce qui suit.
    Cette représentation concerne le voyageur qui accède à son intériorité, dont les 3 + 12 = 15 étapes sont représentés en orange (but intermédiaire) et en violet (but prochain).

 

    Les nombres 3/12/15 représententent respectivement ceux des arcanes majeurs du tarot [3 = Impératrice / 12 = Pendu / 15 = Diable]

Il existe deux autres étapes celle du but lointain accessible seulement par la compréhension des mondes du prochain et du lointain.

    Un autre état est celui d’être sans but, c’est le cas général, lorsque l’on oublie de se rappeler son propre but durant l’entretien infini du quotidien.
    Il n’y a ici donc rien à croire, mais tout à comprendre.
    Croire comprendre, n’est pas comprendre ce que l’on croit, quand trop de croyance donne moins de voyance.

 

    A suivre…
Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Développement personnel, Développement spirituel, Ennéagramme, Esotérisme musical, Hexagramme, Observation de soi, Octave, Tarot, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s