Oraison et Triades

En terme de travail intérieur ou d’adhésion critique, cette étude constitue un ensemble de schémas de réflexions contemplatives qu’il m’a été donné de prolonger avec un autre aspect du symbolisme du nombre sept évoquant dans un premier temps les 64 triplets de l’adn, puis les systèmes des 54 heptagrammes platoniciens et des 64 sylogismes d’Aristote, ce qui a fini par se concrétiser en un moteur de syllogismes musicaux, à la base de la plupart des illustrations musicales données à entendre avec certains de mes messages.

Oraison dominicale et triplet de l’adn.

Les vertus théologales, Foi, Espérance, Charité, forment une triade, dont chacun des trois points exprime l’une des vertus cardinales la tempérance, la justice, la prudence et la force.
Rien n’empêche d’associer aux quatre membres (bras et jambes) l’une des vertus cardinales. De même rien n’empêche de se trouver, une tête, un coeur et un ventre pour les associer aux trois vertus théologales.
Les sept ouvertures du visage offrent le même type d’associations, disposées cette fois en trois ouvertures doubles (yeux, oreilles, narines) et une ouverture simple (bouche).
Avec les yeux, les oreilles, les narines et la bouche nous retrouvons les vertus cardinales, qu’il est aisé de mettre en relation avec les vertus théologales pour la tête,le coeur et le ventre.
Ce qui donne 4^3 = 64 associations ou triades distinctes, basées sur le septénaire de l’oraison dominicale.
Si cela fonctionne sur un septénaire que s’ensuit-il pour les autres septénaires, tels ceux des heptagrammes platoniciens ?
Cette étude ne tient pas dans un seul message. Il est possible d’y revenir plus tard.
De même, 3 * 4 = 12 unités de conscience, éléments nécessaires pour construire un syllogisme se déclinant alors en 64 variations dont 16 logiques et 48 illogiques.
Rien n’empêche après avoir programmé un moteur de syllogismes de l’adapter à des données musicales, afin d’obtenir un moteur de syllogismes musicaux.
Tout ceci relève à la fois d’une totale complexité et d’une infinie simplicité, dès que le jeu n’a pas lieu d’être dans un monde de l’authenticité et de sa quête.
Gurdjieff, Mouravieff, Oupensky ont remarquablement abordé quelques approches ésotériques de l’oraison dominicale.
Pour les vertus théologales Gurdjieff donne la table suivante en relation avec l’ennéagramme.
L’amour conscient évoque le même en réponse
L’amour émotionnel provoque le contraire
L’amour physique dépend du type et de la polarité
La foi consciente est liberté
La foi émotionnelle est esclavage
La foi mécanique est stupidité
L’espérance inébranlable est force
L’espérance mêlée de doute est lâcheté
L’espérance mêlée de crainte est faiblesse

Question faussement anodine

Si le coeur additionne
Si l’intellect soustrait
Si l’âme divise
Si l’esprit multiple
Comment reliez-vous les quatre vertus cardinales aux opérations
du coeur, de l’intellect, de l’âme et de l’esprit ?
Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Développement personnel, Développement spirituel, Ennéagramme, Esotérisme musical, Hexagramme, Observation de soi, Trigramme, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s