Le rayon de la création

L’octave latérale
Le mot « cosmos » signifie ordre, par opposition au mot « chaos », le désordre.
La création des mondes, des différentes créatures, s’est faite dans un certain ordre en respectant certaines lois.

Deux lois sont présentes dans toute création et lui donnent un certain ordre : les loisde la triade et de l’octave.

La loi de l’octave décrit un processus de création qui passe par sept étapes
différentes et passe par deux passages délicats que l’on a appelé les intervalles.

La création des mondes a suivi la loi de l’octave et le cosmos par deux fois a du trouver le moyen de poursuivre la création. Pour cela il a fallu deux chocs.

Notre rayon de la création, peut être décrit comme une succession de notes DO-SI-LA-SOL-FA-MI-RE avec deux intervalles DO-SI et FA-MI.

On dit que le premier intervalle a été franchi grâce à l’amour du créateur.
Le choc qui a permis de franchir le deuxième intervalle est la vie organique.

C’est lui qui permet à la Terre de poursuivre son évolution, d’entrer aussi dans le mouvement des planètes, des mondes, car à ce niveau là l’Absolu est trop éloigné pour pouvoir agir.

Une autre forme d’amour doit aider, celle de Sol, qui se substitue en quelque
sorte au rôle de l’Absolu. Il joue le rôle d’un nouveau Do, première note d’une
nouvelle octave qui se glisse dans l’intervalle Mi/Fa de la première octave et comble cet intervalle.

Cette octave est celle de la vie organique, des éléments végétal, animal et humain, posés comme un film très fin sur la surface de la terre. C’est cette
vie organique qui permet aux énergies issues de l’Absolu de continuer la création au delà du La, jusqu’au Mi, la Terre, et jusqu’au Ré, la Lune.

Le rôle de la vie organique et de l’Homme est donc de permettre à la création
d’atteindre son but.

Nous sommes donc le lien entre le macrocosme et le microcosme, entre le supérieur et l’inférieur.

Nous devons notre vie à Sol, aux entités solaires. Et nous servons le rayon de la création, dont nous permettons qu’il descende jusque dans le minéral, qui a ainsi la possibilité d’évoluer aussi.

A chaque niveau de l’octave existent des êtres qui pensent.
Plus on descend dans l’octave et moins cette pensée est claire, tout en haut se situe la conscience absolue, à notre niveau, une pensée très ténébreuse avec parfois un éclair de conscience.

Les entités solaires, qui ont créé l’être humain, avaient pour cette création une intention ; Elles ont créé un être imparfait mais fait de leur substance, donc capable d’évoluer, à un niveau bien supérieur à celui d’un simple être bouchant un intervalle.

Il est important de comprendre que c’est cette imperfection de l’être humain qui lui permet d’évoluer, car s’il était parfait, fini, il resterait un simple outil qui s’intègre dans le rayon de la création. Alors que tel qu’il est, il est capable de remonter dans l’octave et de s’élever à nouveau vers les forces solaires. C’est la chance de l’être humain et son destin possible.

Pour l’être humain, deux possibilités : soit il sert simplement la vie organique, en naissant, en vivant en souffrant et en mourant, ou alors il sert sa propre évolution et peut s’élever à un niveau bien supérieur. Mais cette évolution n’est pas voulue par la Nature.

Egalement soit l’être humain se nourrit uniquement de nourritures, d’influences
terrestres, matérielles, et alors il développe ce qui est inférieur en lui, ou alors il cherche une nourriture spirituelle et développe ce qui est supérieur en lui, car pour permettre à quelque chose de croître, il faut lui donner la nourriture adéquate.

L’énergie nécessaire au rayon de la création pour franchir l’intervalle est fourni par la naissance, la vie ordinaire, la souffrance et la mort. Mais l’être humain a une autre manière de produire cette énergie, par l’effort et le travail sur un Chemin d’évolution.

Ce qui signifie que s’il y avait plus d’hommes et de femmes sur un chemin
d’évolution, il y aurait moins besoin de morts, de souffrances. Il y aurait moins de catastrophes, moins de tortures dans le monde.

La psycho anthropologie ne cherche pas seulement à aider l’être humain à évoluer
pour lui tout seul, elle essaie d’aider le monde à s’améliorer.

On ne peut pas évoluer sans tenir compte des autres, on ne peut évoluer qu’en se
situant comme une partie de l’humanité, comme une partie de la Terre, des planètes, de la galaxie. Seulement là le Chemin peut commencer.

Sources

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Alchimie, Développement spirituel, Esotérisme musical, Observation de soi, Octave. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le rayon de la création

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s