Trois voyances

Vision partagée, vision redoublée.

qn_divination_a1.jpg

Il existe, au moins trois formes de voyance, quand il ne reste aucune issue à fuir.

  1. La première est la voyance issue des connaissances livresques
    où effet Barnum et lecture froide apparaissent comme des reflets précipités
    du plan de la Synchronicité,  de la Sérendipité ou de l’Acausalité.
  2. La seconde est la voyance issue du déplacement intentionnel
    du point d’assemblage des perceptions. C’est un plan de Causalité.

  3. La troisième est la voyance issue des écoles de prophétie
    dont le résultat donne toujours une vision accompagnée
    d’une voix qui explique le contenu de la vision
    comme par exemple avec l’Apocalypse de Saint Jean.

C’est un plan au-delà des effets et des causes,
en relation avec Celui dont rien ne peut être dit.

Dans tous ces cas l’accès au troisième œil, sur le plan Mage, résulte de la focalisation intentionnelle de l’imagination générant les images.

C’est le plan de l’aspiration intensifiant tout effort, où comme sans effort, l’âme agit du présent.

Créons-nous un excellent aujourd’hui

Publicités

A propos Sol

Hissons haut les Coeurs Heureux y sont les Sensibles Malheureux y sont les Résistants Intolérés y sont les Tolérants
Cet article a été publié dans Ennéagramme, Esotérisme musical, Observation de soi, Octave, Tarot, YI King. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Trois voyances

  1. Sol dit :

    Effectivement, il est possible de distinguer
    sans se méprendre entre 3 ou 4 niveaux de voyance.

    Le premier niveau de voyance contient une subdivision nommée ici 1A et 1B
    (étant donné qu’un bâton a toujours deux bouts)

    Le premier niveau (1A) est issu de connaissances livresques.
    C’est le plan de l’effet Barnum, de la Lecture Froide ou de la méthode Coué.

    Le premier niveau (1B) également issu de connaissances livresques,
    mêlé d’une certaine qualité de silence attentif mène, contre toute attente,
    au plan de la pifométrie, de la synchronicité, ou de l’acausalité.

    Le second niveau de voyance est issu du déplacement
    intentionnel du point d’assemblage de la perception
    en relation avec des pratiques de respiration consciente,
    ressenti oblige.

    En d’autres terme la beauté enseigne encore et toujours
    l’aspiration, cette respiration consciente du regard.

    C’est le plan de la causalité en relation avec la respiration consciente

    Le troisième niveau de voyance est issu de celui des écoles de prophétie
    incluant tous les autres niveaux de voyance en tant qu’unique expression
    de ce qui est appelé l’Armée de la Voix. (Kabbale, Bible), ou Logos planétaire,
    solaire, cosmique (Théosophie)…

    C’est le Plan où La Voix épouse la Voie comme par exemple avec l’Apocalypse de Saint Jean.

    Il s’agit donc ici de niveaux de voyance, bien distincts.

    En général la connaissance livresque est analogue
    à celle de l’étiquette du pot de confiture.

    Reste à sincèrement savoir ce qui compte l’étiquette ou la confiture.

    Le mot sincérité vient de deux racines latines sine cera signifiant sans la cire.
    Ce qui peut se traduire par séparer le miel de la cire.

    Ici la question des niveaux de voyance est également abordée
    et devrait être étendue jusqu’à la voyance des premiers acupuncteurs
    qui voyaient les flux des énergies traversant les ensembles vivants
    (le miel, la confiture) et les seconds acupuncteurs qui ne peuvent lire
    que les cartes dressées par les premiers (la cire, l’étiquette)

    Bon présent à tous

    J'aime

  2. Sol dit :

    Il est possible de distinguer 3 ou 4 niveaux de voyance.

    Trois niveaux de voyance : cercle, triangle, carré.


    Le Monde, L’Humanité, La Voie

    apparition du diatonique (individuel) et du chromatique (collectif)

    Quatre niveaux de voyance
    : cercle, triangle, carré, pentagramme


    La Voie, L’Humanité, Le Monde, La Voix

    apparition de 22 intersections ou 22 arcanes du Tarot, incluant les 32 Sentiers de la Sagesse.

    Bon présent à tous

    J'aime

  3. Sol dit :

    La voyance N° 1 peut se décomposer en deux sous niveaux A et B.

    Le niveau A concerne la voyance issue de données livresques où effet Barnum et lecture froide apparaissent à l’oeuvre pour la plus grande partie de la voyance.

    Le niveau B concerne un des moments de cette voyance, où effet Barnum, lecture froide ou méthode Coué apparaissent comme des reflets précipités du plan de la Synchronicité, de la Sérendipité ou de l’Acausalité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s